littérature

Published on octobre 6th, 2016 | by MagMozaik

0

Vous avez dit Goncourt ?

Peu après l’ouverture de la Médiathèque de Biarritz en 2005, la Directrice Marie-Christine Irigoyen proposa aux personnes qui venaient régulièrement aux échanges de lectures (1er samedi et 3ème vendredi du mois à 15 heures), de se lancer dans la lecture de tous les livres sélectionnés par les membres éminents du  Prix Goncourt et d’en élire  leur auteur préféré : l’aventure du « B »oncourt venait de commencer. Onze Années plus tard, sous la direction désormais de Maïalen Sanchez, les lectrices et le lecteur, membres du comité de lectures, sont toujours fidèles et surtout passionnés par cet enjeu.

Qui sont ces participants ?

En fait, depuis onze années, le « jury » est surtout composé de femmes ! Messieurs, qu’attendez-vous pour parler littérature ? Outre Maïalen Sanchez (Directrice de la Médiathèque), Cécile Pougnand (Directrice adjointe), Alain Fourgeaux (Directeur des Affaires Culturelles), Marie-Christine Irigoyen (ancienne Directrice mais toujours fidèle au Boncourt), les autres membres sont des lectrices assidues : Marie-Louise Veunac, Odette Rusz, Françoise Laborde, Bégonia Malleja, Alain Bosser (tiens ! un homme !) Bernadette Biard-Uhart, Marguerite Marion, Jacqueline Buiatti et la signataire de ce billet d’humeur.

La course à la lecture

Dès le début du mois de septembre, chaque membre du jury biarrot sent monter la pression : quelle sera la sélection officielle, combien de titres à lire ? Ensuite, sitôt la liste annoncée, la Médiathèque commande tous les livres en plusieurs exemplaires car il y a entre 12 et 15 participantes (selon les années) dans le jury et les livres doivent tourner rapidement. Alors, commence les lectures, sérieuses, approfondies, le livre dans une main et le carnet de notes dans l’autre. Pas question de faire autre chose durant le premier tour car il n’y a que quatre semaines pour lire une quinzaine d’ouvrages avant la sélection du second tour.

Au diable les rêvasseries le long de la Grande Plage, fini les siestes réparatrices du début d’après-midi, bâclées les courses du matin ! Plus une minute à perdre, il faut lire et surtout analyser l’écriture, réfléchir au thème choisi, comparer parfois le récit avec d’autres œuvres du même auteur,  et rester objectif !

Noir, c’est noir

Cette année, la sélection dans son ensemble traite souvent de sujets de société, encrés dans des problématiques d’actualité. Autant dire, que les thèmes sont plutôt sombres : immigration, quête d’identité, exploitation animale, crime morbide, collaboration durant la seconde guerre mondiale, envie de meurtre, guerre génocide au Rwanda et au Burundi, et autres violences à Mayotte.

Ou est passé le soleil ? Y a-t-il un peu d’air frais quelque part, un chant d’oiseau pour nous bercer ? Les seuls livres qui apportaient un peu de cette douceur ont été éliminés au premier tour par le jury parisien … Ici, à Biarritz, sur fond d’océan, nous avons bien regretté.

La sélection du premier tour : mardi 4 octobre

Voila, c’est fait. Le jury s’est retrouvé dans la salle de délibérations du premier étage de la Médiathèque. Qui a pu tout lire ? Qui a réussi cet exploit ? Personne car cette année, il y avait 16 romans en compétition dont trois de plus de 500 pages. A bien compter, cette sélection du Goncourt représente 5.162 pages à lire entre le 9 septembre et le 4 octobre, soit 200 pages par jour, sans interruption le week end … Ouf ! Le plus dur est fait.

La discussion débute posément pour les premiers livres car c’est l’instant que nous préférons. Chacune parle à son tour : inutile de raconter l’histoire du roman, chacune la connaît, donc, nous le commentons. Au bout d’une heure, les échanges sont déjà plus vifs, la passion reprend le dessus, les avis tantôt divergent, tantôt convergent. Parfois, l’opinion est unanime : non ! Ce livre ne vaut rien, il n’a pas sa place dans un prix de cette qualité. Ou bien ce seront des éloges : quelle belle écriture, quelle fluidité, quel amour des mots, ce livre est un enchantement.

Car, il ne faut pas l’oublier, le jury est surtout composé d’amoureux (ses) des livres. Nous n’avons aucun intérêt financier en jeu, aucun engagement vis-à-vis d’auteurs ou d’éditeurs : nous ne sommes que des lecteurs (trices) ordinaires, libres de leurs choix.

Mais que vaut notre choix ?

La plupart du temps, nous ne sommes pas en réelle adéquation avec les membres officiels du jury parisien. Nos goûts sont faits de sentiments, d’attirance ou de déception.

Par exemple, nous avions gardé dans notre première sélection,  « Continuer » de Laurent Mauvinier, ou « L’enfant qui mesurait le monde » de Metin Arditi. Deux livres dans lesquels l’espoir et l’amour nous ont réchauffé le coeur. Pourtant, ils ont éliminés dès le premier tour. C’est parfois l’incompréhension surtout lorsque certains titres sont conservés alors que nous les avions rejetés à l’unanimité tel « Cannibales » de Régis Jauffret.

Sur les huit titres conservés pour le second tour, nous n’avons que 4 auteurs en commun :

  • Jean-Baptiste del Amo pour « Règne animal »
  • Gaël Faye pour « Petit pays »
  • Luc Lang pour « Au commencement du 7ème jour »
  • Leila Slimani pour « Chanson douce »

Les autres titres conservés sont “L’autre qu’on adorait” de Catherine Cusset, “Possédées” de Frédéric Gros et “La succession” de Jean-Paul Dubois dont un tiers se déroule au Pays Basque.

Il faudrait qu’un membre du jury parisien vienne éclairer notre lanterne.

En attendant, je vais prendre mon courage à deux mains et lire « Canibales » car ce livre ne me fait guère envie. Fort heureusement, nous choisissons notre « coup de cœur », quel que soit le choix final des parisiens.  C’est notre façon d’exprimer un choix de lecteurs (trices).

Rendez-vous le 27 Octobre pour le second tour.

Catherine Bosser pour magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 104 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier