Coups de coeur

Published on octobre 17th, 2015 | by MagMozaik

0

Vers l’inconnu…

Une très mauvaise nouvelle : il semblerait que la curiosité se perde. Cette qualité qui devrait ouvrir tous les pores de nos peaux, qui devrait sans cesse écarquiller nos yeux. Cette possibilité de toucher à tout, d’ouvrir les espaces autour de nous. Pourtant, que de portes qui claquent et se ferment, que de pensées réductrices, que d’êtres qui croient se rassurer en se cloîtrant. Sommes-nous nés pour autre chose que découvrir ?

Et cette absence d’ouverture touche subrepticement mais sûrement tous les domaines de la vie. Même celui de la culture et donc du cinéma. Les exploitants comme nous le constatent, les distributeurs nous le disent aussi. On assiste à une concentration des désirs. Une majorité cherche ce qu’on appelle “les valeurs sûres” et semble s’en contenter. Et tous vont voir le même film, tous se rassemblent autour de quelques repères. Non que ces films n’aient pas d’intérêt, mais ce faisant de façon unique, on délaisse d’autres possibilités. On ne se rend pas compte qu’on ne choisit pas vraiment, qu’on se laisse guider par des forces extérieures. On voit “ce qu’il faut voir”, on simplifie. Et sur le bord du chemin, d’autres petites merveilles qu’il aurait été si bénéfique de discerner. On se prive d’être surpris. On condamne sans même s’en rendre compte, l’éventualité de l’étonnement. On préfère ignorer les sentiers écartés par crainte du risque. Mais la vraie menace pourtant est celle de se racornir sur ce qu’on sait ou croit savoir. Il n’y a aucun péril à tenter de s’aventurer sur des chemins inexplorés sauf si on a peur de penser autrement, de sortir des cadres, d’être bousculé. Même si c’est peut-être troublant d’accepter de sortir de la foule rassurée.

Pendant longtemps, ce phénomène de concentration a plutôt concerné les multiplexes et nous constatons avec un peu d’inquiétude qu’il atteint maintenant nos cinémas, lieux de diversité. Le cinéma d’art et essai est un creuset de regards éclatés, de films “à voir” et d’autres dont personne ne parle, à tenter. Une chance de percevoir un peu plus. Il n’y a pas de “petits films”, mais des points de vue diversifiés, des paroles multiples. On a envie de vous dire d’aller tout voir… Les films que vous attendez légitimement et ceux auxquels vous ne vous attendiez pas. La curiosité des uns peut générer des vagues inattendues, par un phénomène de bouche à oreille. Je découvre, tu découvres, nous découvrons… et se génère ainsi le partage.

Rimbaud disait du poète qu’il devait se faire “voyant”, et Baudelaire qu’il fallait aller “au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau”. On rêve soudain d’un monde de poètes qui iraient chercher derrière les portes, y percevraient une humanité augmentée et la complexité du monde. Des milliers de “voyants” ouverts à ce qui se cache sous ce qu’on croit être l’évidence. On aboutirait à une autre forme de simplification, plus riche sans aucun doute que le formatage, celle des rapports humains galvanisés par l’inattendu. Dans l’acte de découvrir, il y a de la créativité, le désir d’inventer l’élan pour aller plus loin. L’envie du mouvement.

Nous, nous continuerons inlassablement à vous proposer la diversité. Ce mois-ci vous aurez comme d’habitude de nombreuses occasions de retrouver vos cinéastes préférés (Nanni Moretti, Maïwenn, les frères Larrieu, Robert Guédiguian, Woody Allen et même Sam Mendes qui s’est attaqué pour la seconde fois à James Bond) et d’en découvrir d’autres. Vous aurez le plaisir de partager de nombreux moments, avec deux réalisatrices, Sophie Barthes (pour la sortie de son film Madame Bovary) et Camille Fontaine (pour son film Par accident), un réalisateur, Antoine Besse, une scénariste, Véronique Galup, ainsi que différents acteurs de la ville : Le Théâtre du Versant (autour de son nécessaire colloque Sud-Nord), L’Atabal (qui fête ses dix ans), le Txiki Festival (pour sa 3ème édition), l’ESA (pour une nouvelle carte blanche), Lurrama (pour une soirée autour du monde viticole), le service culturel de la Ville (à l’occasion des journées “Arts, Cultures et Différences”), Biarritz Evénements (pour Halloween).

Nos portes sont ouvertes, rejoignez-nous le plus souvent possible. Soyez curieux et laissez-vous surprendre… Venez “voir” au point de vous remplir les yeux et la tête d’inconnu…

 Corine, Cinéma Le Royal

This Post Has Been Viewed 69 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑