Coups de coeur

Published on juin 24th, 2016 | by MagMozaik

0

Univers jazzy en fantasmagories…

Vincent Legand nous surprendra toujours! Entre Miles Davis, Brooklin et ses planètes délirantes, il parvient à insinuer ses couleurs musicales et ses chaos géométriques organisés au coeur d’architectures urbaines où les nuits sont plus belles que les jours. Quel chemin parcouru en deux ans seulement pour laisser s’épanouir une flamboyance maitrisée de son art, se jouant à l’infini, en sonorités graphiques et volutes de notes picturales, des matières plurielles qui insufflent à ses oeuvres une sensualité épurée. Il nous invite jusqu’au 2 juillet prochain dans un petit bijou de galerie, 8 rue Pellot à Biarritz, pour nous offrir, en un écrin sobre , ses nouvelles créations lumineuses et un brin décalées. Un imaginaire élégant, explorateur de nouveaux horizons, qu’accompagnent, avec justesse, et affinités électives, Agnès Berniolles, aux compositions luxuriantes, et Guy Perraudin, magicien du bois revisité. Prêts pour d’insolites voyages?

Première destination irréelle vers Betelgeuse, étoile improbable de la constellation d’orion, où les méduses de la taille de soleils volent en des atmosphères acides! Où les oiseaux, les poissons, vous sont inconnus, en formes déjantées mais ô combien poétiques.. Et puis redescente vertigineuse vers Kyoto pour une rencontre très “shadockienne” avec une girafe ludique dont la chatoiement adoucit votre chute et une signature ludique qui n’est pas sans rappeler un certain Marcel Duchamp!

Prochaine étape direction New-York, dont les nuits jazzy s’envolent en notes virtuoses et colorées, un New-york sans cesse palpitant de vie mais dont les nuances de pénombres s’enflamment au rythme de foisonnements musicaux qui crient la liberté, hurlent la vie… L’ombre de Miles Davis plane sur ces architectures brutales mais vibrant d’émotions pures, écorchées, vives…En quelques abstraction brûlantes, l’ambiance surgit . Derrière les formes se profilent les artistes aux infinies complexités et palettes vivifiantes.

Enfin, portés par l’oiseau épuré, en hommage à Braque, un détour vers Chillida en quelques évocations tout en contrastes et tonalités fauves que le sculpteur basque inspire à l’artiste. De chaleureux et surréalistes périples où deux autres créateurs s’embarquent en deux oeuvres denses et bouillonnantes, Agnès Berniolles dont l’arbre majestueux se vit en une infinité de vies grouillantes et Guy Perraudin en curieux chirurgien des rondins d’arbres meurtris.

http://www.vincentlegand-peinture.com/fr/travaux.html

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 147 Times

Tags: , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier