Coups de coeur

Published on mars 19th, 2015 | by MagMozaik

0

Une villa en habits de Street Art…

Au 103 avenue de l’Adour existe une villa des années 50, de 300 m2 sur un jardin de 2300m2, vouée à la disparition. Mais avant la destruction de ses vénérables murs très abîmés et de ses espèces végétales, Le promoteur Immobilier Rey, de Biarritz, fan de street art, a conçu et mis en oeuvre, en hommage à l’imposante demeure, une vaste performance éphémère. Plus de 30 graffeurs et artistes peintres, inspirés par l’architecture extérieure ou intérieure de l’édifice et par ses jardins, sollicités pour l’occasion, ont répondu à cette invitation étonnante, émouvante et intelligente. Dès février, mais surtout en mars, ils ont drapé la propriété en multiples atours baroques, créatifs, insolites et parfois très fins et ludiques, avec des oeuvres qui scintillent comme les derniers feux de la rampe. Une somptueuse épitaphe éclatante de couleurs et de vie, comme une apothéose d’une longue et riche histoire de plus d’un demi siècle! Jolie manière de tirer sa révérence! Le public pourra visiter le dispositif à travers un parcours  bien établi et en petits groupes, de sorte que chacun puisse admirer les oeuvres dans d’excellentes conditions, sans toutefois les abîmer. Quand? Les 21 et 22, puis 28 et 29 mars, l’ après midi dès 13h00 à 19h00. Une large palette de talents connus ou en devenir à découvrir!

IMG_0584

Niwoz et Azrael

 

A l’intérieur: une caverne d’Ali Baba de trésors graphiques

– Difficile de présenter le parcours de tous les artistes présents, venus d’univers très différents et de partout en France – et même de Belgique-, notamment du Collectif 9ème Concept de Paris, qui participa déjà, en septembre dernier, à la résidence éphémère du Carré Bonnat à Bayonne. Chacun a choisi son lieu dans la maison, véritable écrin de leurs compositions. Grand salon au rez de chaussée pour Flow, avec un sidérant hommage” Shining” à Stanley Kubrick en fresque et reconstitution de décors avec accessoires, ou pour Julien Raynaud dont le graphisme très géométrique et coloré investit murs et cheminée, voire fenêtre!

IMG_0630

Flow

– Moyoshi préfère proposer “L’homme éteint loup dans l’homme” sur un pan du garage, l’autre étant occupé par un hommage photos à la liberté en Afrique du Sud de Franz Boris.

IMG_0616

Moyoshi

– Juste à côté, dans une salle technique où se trouvaient tuyauteries et compteurs, Zee, très inspiré, nous entraine dans un plan de lignes du métro newyorkais dont une rame se promène sur des rails installés au centre de la pièce.

IMG_0618

Zee

– Dans l’entrée, Anje accueille les visiteurs, suivi de près par Little Madi dont les minutieux dessins en noir et blanc recouvrent toute une petite pièce de bureau en délicates volutes qui nous rappellent celles d’un Babinch! Puis viennent Odö, Plot et Bizmut, artistes locaux, en styles plus nerveux mais assez proches de la précédente.

IMG_0652

Little Madi

– Lapinthur et Théo Lopez ont besoin d’espace ! Membres déjà célèbres du Collectif 9ème Concept il présentent un double travail de volumes et de peinture. Adked mêle ailleurs les flammes ombrées et les structures géométriques du sol au plafond en gerbes de couleurs et de dessins parfois torturés.

IMG_0625

Lapinthur et Lopez

– Dans l’escalier, en vis à vis, deux visions s’affrontent. L’une, sombre et réaliste, de Kegrea, s’inspire de la Cosa Nostra tandis que l’autre, de Dan 23 s’envole dans les airs où évoluent un aigle majestueux aux tons flamboyants et une colombe.

IMG_0658

Cedrix crespel

– Au premier étage? Une salle, tout de noir vêtue, attend les tableaux qu’elle éclairera d’un oeil neuf et décalé. Cedrix Crespel se lance plus loin dans la creation abstraite en ton vif sur fond gris. Une gaité qu’illustre dans la pièce attenante Stoul, avec une sirène surgie de formes origamiques et oniriques douces. Les espaces suivants jouent sur un registre plus dur. Fred Calmets nous impose une combinaison de protection avant de pénétrer dans sa peinture “Contagion”, en référence aux ravages du virus Ebola. Tout aussi écartelé, JM Robert nous promène dans un univers violent avec un visage et un oeil incisifs qui vous claquent à la figure! Et si vos enfants s’avèrent trop turbulents, Scan-R vous a concocté une chambre propice aux cauchemars les plus fantasmagoriques et déjantés. Humour noir garanti!

IMG_0674

Scan-R

Les façades extérieures remodelées

– En arrivant devant la maison, un phare gigantesque incrusté dans la façade en trompe l’oeil et en volume! Grandiose création de Niwoz et Azrael. Le pied du phare en rouge et blanc se dessine sur les murs. Au 1er étage, le phare en lui même, réalisé à partir d’une armature en fer, se dresse sur une terrasse avec dispositif lumineux permettant d’éclairer l’Adour proche!

IMG_0595

Taroe

– A l’entrée de la bâtisse, une belle métaphore  de Koleo dont la fresque illustre les relations conflictuelles et chaotiques entre l’homme et la machine, se détruisant à tour de rôle en un infini recommencement. Côté piscine et jardin, Taroe laisse s’envoler votre imaginaire avec une sorte de Chitti Chitti Bang Bang bleue qui vous propulse vers le ciel. En continuant sur la 3ème façade, la féérie se poursuit avec WikNiwoz dont le navire vous guide vers l’océan et Lop6 dont les batraciens n’attendent que de devenir des princes charmants. Enfin le dernier mur porte la signature de tous les artistes en résidence éphémère.

Le jardin abrite d’étranges et magnifiques pépites

– Dans la piscine vide, FenX dépose une femme lascive que l’on retrouve, en reflet sur le mur qui la longe. Sur un des côtés, Benjamin Laading projette une vague en technique pointilliste.

IMG_0604

Grems

– Sur les murs du parc, Grems nous propose 4 jeux de cartes que n’auraient pas renié Dean Martin et Robert Mitchum dans “5 cartes à abattre”! Une fine, complexe et vive composition que jouxte les personnages gravés au burin et sans visage de Justin Person. Plus en volutes et arabesques, la peinture exubérante de Supakitch dont la compagne, Koralie, habille en belles tonalités et filins, un palmier d’âge vénérable! Enfin, Weshdog nous fait sourire avec ses Tontons surfeurs au pochoir!

IMG_0601

Koralie

Une belle initiative

– On se saura jamais trop insister sur l’importance de telles initiatives privées de mécènes à saluer au moment où l’Etat se désengage d’un secteur culturel et artistique que les collectivités locales doivent désormais assumer avec bien des difficultés budgétaires et selon des arbitrages drastiques qui ne sont pas toujours compris ou acceptés, qu’il s’agisse de festivals ou d’aides à la création. Ce projet abouti est d’autant admirable qu’il émane d’un promoteur immobilier. Notons tout de même d’autres exemples, comme l’Hotel Silhouette à Biarritz qui accueille toute l’année des oeuvres d’artistes locaux ou des restaurants de haute qualité qui exposent maints artistes (Chez Philippe ou la Table d’Aranda à Biarritz, notamment!)

– Et après? Sur le site de l’événement, www.art-in-house.org, l’organisateur met en ligne toutes les photographies prises par les visiteurs, professionnels ou non.  Au terme d’une sélection, les meilleurs clichés feront l’objet d’un ouvrage souvenir de la manifestation, histoire de conserver en mémoire une trace des oeuvres… et du lieu!

Voilà de quoi bien occuper vos week ends!

Pour toutes infos sur artistes voir la page facebook de l’événement où vous trouverez les sites et blogs des artistes!

Catherine CLERC,magmozaik64200@gmail.com

 

This Post Has Been Viewed 441 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier