Coups de coeur

Published on novembre 1st, 2016 | by MagMozaik

0

Une “Luna” …Magifique !

Curieux paradoxe que celui de découvrir les coulisses d’une lune obscure ! A moins de braquer les projecteurs sur une petite merveille de cabaret, La Luna Negra qui, depuis 20 ans, nichée au coeur d’un Bayonne médiéval, virevolte en partitions poétiques, théâtrales, artistiques et musicales étonnantes de riches diversités et de plaisirs jubilatoires, en partages constants avec un public fidèle, voire militant quant à préserver ce lieu unique des nuits de la cité, bien inscrit dans les gènes de la ville. Un anniversaire de combats au quotidien pour sauvegarder ce fleuron unique de nos exceptions culturelles et sa politique de bas tarifs pour un accès à la culture le plus large possible. 20 ans ? Et après ?

A la barre ? Jean-Michel Dupont-Garcia, éternel musicien des mots qui, en quelque 150 spectacles annuels et une programmation de très haute qualité, éclectique et souvent décalée, conjugue ses multiples découvertes de talents neufs à tous les temps du café-théâtre, de la chanson, de la danse et de la magie, entre autres, autour de 2 fils rouges: La poésie dans tous ses états, cette exceptionnelle langue universelle,  et le blues, porte ouverte sur toutes les sonorités métissées du monde.

Des rendez-vous réguliers: points d’ancrage de nouveautés

Points d’ancrage ou d’encrage? Sans doute les deux à la fois pour ces incontournables que sont les ” Rings d’improvisation “, véritables joutes amicales et créatives, une fois par mois, et les désormais célèbres “In The Mood for Blues “ , partitions d’accueil libres de tant de musiciens en 20 ans ! Bien des nouveautés surgissent ou s’élaborent encore, histoire de bien négocier le tournant de l’ ” Après 20 ans “. Dans le droit fil du Ring d’improvisation, la saison 2015-2016 a lancé des “ateliers d’impro” tous les lundis de 19h30 à 21h30 sous la direction de Julien Menant pour 10 euros le cours et 100 euros le trimestre. Un autre rendez-vous régulier s’installe à peine, véritable tremplins pour jeunes talents musicaux dont le titre prémonitoire, ” Chantons sous la Luna “ augure de bien étonnantes surprises. En solos ou duos, les artistes disposent de 30 minutes pour faire éclore leurs dons auprès d’un public dont on sait l’exigence mais aussi la générosité.

Mais, outre une programmation plus audacieuse et plurielle que jamais, les promesses du futur sont à chercher du côté des attentions portées aux publics dont la Luna Négra souhaite renforcer la mixité générationnelle, sociale et culturelle tout en préservant sa politique tarifaire intelligente et modulée. Si rien n’est encore décidé, l’idée plane néanmoins de repousser l’âge d’accès aux tarifs réduits à 30 ans ou d’offrir aux trentenaires la carte d’abonnement. En revanche, en ce 20ème anniversaire, l’idée fleurit d’inviter toute l’année 2017 ceux et celles qui fêteront alors leur 20 ans. Une symbolique forte qui ouvre grand les portes à un nouveau public, curieux de découvrir l’espace.

20 ans ? l’âge de toutes les audaces

Avec 10 000 spectateurs en moyenne par an, 19 bénévoles et 6 salariés, la Luna Negra mise plus que jamais sur une stratégie de fidélisation et de forte implication des spectateurs. Preuve s’il en est? La programmation, arrêtée tous les 6 mois, qui privilégie les artistes habitués au lieu tout en s’enrichissant constamment de petites pépites méconnues. Difficile d’en détailler ici l’extraordinaire profusion. Mais si ce haut lieu de la vie bayonnaise bénéficie de nombreux soutiens, notamment de la ville, de la DRAC ou du département, ses engagements tarifaires déterminés supposent de s’appuyer sur le mécénat et les dons privés. Toutes ces informations cruciales ( artistes programmés, dates, horaires, tarifs et modalités de soutien) se trouvent sur le site du Café Théâtre ou dans sa version papier disponible sur place et partout dans la ville (www.lunanegra.fr).

Au vu d’une telle vitalité, comment imaginer un cap aussi important et décisif sans cadeaux, de ceux qu’offrent les artistes emblématiques de l’espace? Nico Wayne Toussaint et Gladys Amoros, les musiciens de la première heure, ont choisi « In the Mood for Blues » pour incendier, du 28 septembre au 1er octobre derniers, les planches en jazz et swing. Autre ambiance les 14 et 15 octobre où Les Pères Peinards ont redoublé de virtuosité en un cocktail détonnant à base de jazz Manouche et d’esprit Audiard ! Enfin Rémy Boiron s’écriait le 22 octobre: “Les 20 ans de la belle Lune noire…20 ans, putain, déjà!…Et dire que merde, on a le droit d’avoir un jour 20 ans. Et que ça se fête. Le saligot …Il a dit oui. Ben… En avant ! “

Les 17 et 18 novembre, en partenariat avec la CCI, deux soirées d’humour ravageur s’annoncent dans le cocon de l’auditorium à 19h et 21h30. Le 17, Nicole Ferroni, cinglante chroniqueuse radio aux mots incisifs et fracassants, finement ciselés et cousus main, s’interroge sur une absurdité dont elle nous régale avec délectation: « L’oeuf, la poule ou Nicole ? » Petit délire déjanté à souhait assuré! Le lendemain, Les Frères Brothers avec « Matin, midi et soir » s’apprêtent aussi à célébrer leurs 20 balais en 2017. L’occasion pour ces quatre allumés de nous submerger d’un humour vocal dévastateur et pétillant !

La Luna Negra? Magistrale et …Magifique!

La Luna Negra: 7 rue des Augustins à Bayonne, du mercredi au samedi 20h30, sauf cas rares le mardi.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 69 Times

Tags:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑