Festivals

Published on juillet 22nd, 2014 | by MagMozaik

1

Une folle semaine de Fêtes et festivals

Cette semaine de juillet s’annonce très riche en évènements entre les traditionnelles Fêtes de Bayonne du 23 au 27, et dans un tout autre genre Le Festival Jazzaldia de Donostia- aux mêmes dates- avec Funkadelic, Echo & The Bunnymen et Dee Dee Bridgewater en gueststars.

apaoli@magmozaik.com

Pas de répit pour les festivaliers et les festayres !

Le Big Festival de Biarritz (écourté à cause des orages) s’achève à peine que l’on repart pour une nouvelle vague de grands évènements au Pays basque. Afin de ne pas s’épuiser entre l’ouverture de Bayonne et la clôture dimanche 27,  je vous conseillerais de varier les plaisirs pour optimiser cette période de marathon, où l’endurance est de mise, et d’alterner une deux soirées Jazz à Donostia, qui rime bien sûr avec dégustation de pintxos et immersion dans l’ambiance de la capitale de Guipuzkoa, avec  une  journée et/ou soirée à Bayonne, et plus pour les adeptes  (voir notre article sur les fêtes et la charte du bon usage des Fêtes) . Accordez-vous quand même une petite sieste dans la journée, ou une plage car cette semaine il fait beau ; alors pourquoi pas celle de Zurriola, au coeur de Jazzaldia?

Le Jazz dans tous ses états à San Sebastian du 23 au 27

Créé en 1966,  le Heineken Jazzaldia est le plus ancien festival de jazz d’Espagne et l’un des plus anciens d’Europe. Il propose une centaine de concerts, gratuits ou payants, dans une douzaine d’espaces fermés ou en plein air. Les plus populaires sont ceux de la plage de Zurriola et de la terrasse du Kursaal qui accueillent en concert gratuit pour cette 49 ème édition de grands noms du jazz /pop/groove et ses dérivés, comme l’immense Georges Clinton et Funkadelic pour l’ouverture ce mercredi 23 juillet à 00h30.

george-clinton-6

DR Jazzaldia

Alors qu’en est-il de cette édition 2014? Comme chaque année , on retiendra que Jazzaldia ose le grand écart avec une sélection toujours très éclectique, experte et ouverte, en proposant du pur jazz d’aficionados (Chick Korea & Stanley Clarke, le  free jazz cosmique de Sun Ra) à un champ beaucoup plus vaste incluant  funk, rythm’n’blues,  jazz-rock et pop-rock, et même le théâtre cabaret! Notons le retour de deux  grands représentants de la scène anglaise New wave 80’s, Echo & The Bunnymen, ainsi que le so british Ray Davies, leader des  Kinks!

Pascal Ségala, spécialiste jazzistique,  musicien et enseignant de son état,  nous a concocté une petite sélection, pour aller à l’essentiel :

23 juillet : Espace Frigo 23:00 (Gratuit) – Snarky Puppy
C’est la grande classe. Un vrai collectif avec un vrai son de groupe, ça groove grave, écrit au cordeau avec de superbes harmonies. Évidemment la magie de cette vidéo repose beaucoup sur le charisme de Miss Hathaway ( performance vocale à partir de 6’12, elle chante deux notes en même temps (!), tout le monde devient fou…). Mais même sans elle, le show promet d’être super funky, festif et sophistiqué en même temps, ce qui fait qu’à la fois les festivaliers de base et les aficionados y trouvent leur compte.

http://www.youtube.com/watch?v=0SJIgTLe0hc

24 juillet : Place de la Trinté 21:00 ( 35€) – Enrico Rava Tribe / Bobby McFerrin “SpiritYouAll”
Une première partie probablement assez soporifique, le trompettiste transalpin proposant une musique plutôt “moue du bide”…Par contre, le grand Bobby reste un fournisseur intarissable d’ondes positives. Ce type là respire la musique par tous les pores, et il a le chic pour entrer en interaction (voire en communion) de manière très ludique avec le public. C’est pas compliqué, il devrait être remboursé par la sécu !

bobby-mcferrin-2008

DR Jazzaldia

25 juillet : Place de la Trinité 21:00 (28€) – Nicholas Payton et l’ensemble instrumental de Gascogne “Sketches of Spain” / John Scofield “Überjam 2”
Le trompettiste Nicholas Payton revisite en grand orchestre des pièces immortalisées par Miles Davis et l’arrangeur Gil Evans à la toute fin de années 50′. Avec Scofield, c’est du groove, du groove et encore du groove. Papy “Sco” à la guitare conserve son phrasé jazz très angulaire et rugueux dans un contexte franchement funk binaire. Jubilatoire !

26 juillet : Vous aurez le choix entre Dave Holland “Prism” / Sun Ra Centennial Dream ArkestraPlace de la Trinité 21:00 (28€) et la formation Austra (electro-pop) sur la Green Stage (gratuit)

Mais avant cela, un spectacle inédit à ne pas manquer à 17h30  au Victoria Eugenia Theatre (Skoda Space) | 15€  : l’Orchestre d’Hommes Orchestres, avec le Cabaret Brise-jour (de Québec)un spectacle autour de l’oeuvre de Kurt Weill: l’O’d’H-O n’a pas voulu interpréter telle ou telle œuvre de Kurt Weill en entier, il a plutôt préféré en extraire une succession de chansons et composer avec elles, grâce à elles, un enchaînement de tableaux vivants. Il récupère donc le très riche univers métaphorique de Kurt Weill et s’en sert pour que sa musique soit vue.

orchestre-1

L’O-d’O -DR Jazzaldia

https://www.youtube.com/watch?v=YGadJrsY81A#t=27

Dave Holland “Prism” (21h) : Le contrebassiste et compositeur Dave Holland est à la tête d’un All-Star avec Craig Taborn, un des pianistes les plus créatifs de la scène actuelle, le fantastique Eric Harland à la batterie, et Kevin Eubanks à la guitare. Là, on est dans une musique plus cérébrale, qui nécessite un certain soutien dans l’écoute, mais dont le public non spécialiste pourra apprécier l’intensité et l’interactivité entre les protagonistes.

Austra (21h30) :  Un autre coup de coeur ; Austra est ce groupe incandescent venus du froid canadien (Toronto) incarné par la chanteuse Maya Postepski à la voix haute et solennelle tendance gothique. La jeune femme, passionnée d’opéra, est une compositrice qui n’a pas son pareil pour mêler sons électro-gothiques et house music dans la pure tradition de Chicago. Les arrangements dance-floor de son album Olympia cisèlent en finesse ces chants mélancoliques et donnent une obscure clarté à cette musique envoûtante qui vous donnent juste envie de danser !

27 juillet : Bask Culinary Center 12:30 (Gratuit) – Eric Reed Trio
Un grand pianiste américain,  ancré dans la tradition du swing, mais à l’esprit suffisamment  aventurier pour proposer un jazz à la fois frais et élégant.

Et puis n’hésitez pas à aller au hasard des rencontres, là où vos oreilles vous emmènent, pour des découvertes inopinées et autres “craquages” imprévus qui  procurent tant de plaisir, en faisant frémir les tripes et pétiller les neurones…

Tous les détails pratiques et les tarifs sur :  http://www.heinekenjazzaldia.com

 

Les forfaits week-end avec l’Office du tourisme de Donostia : http://www.sansebastianturismo.com/fr/

http://www.sansebastianturismo.com/fr/activites-touristiques/idees-sejours/festivaux-et-culture/festivals-jazz-saint-sebastien

 

 

 

 

This Post Has Been Viewed 31 Times


One Response to Une folle semaine de Fêtes et festivals

  1. Pingback: Une folle semaine de Fêtes et festivals |...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier