Coups de coeur

Published on juin 9th, 2017 | by MagMozaik

0

Une exposition insolite

Depuis le 27 mai, l’esprit russe des années 20 déferle à la Crypte Sainte Eugénie de Biarritz en une exposition historique qui retrace l’arrivée et l’installation souvent difficile des réfugiés russes fuyant la Révolution d’octobre 1917.

Une exposition dense, pointue, émouvante et documentée en pièces rares, qui fait ressurgir tous les souvenirs poignants des familles russes encore présentes ici ou qui y reviennent en masse, et dont elle réveille la mémoire vibrante. Une évocation qui, par sa force pédagogique, rappelle aussi aux biarrots et aux enfants une histoire méconnue dont les influences s’inscrivent encore aujourd’hui dans l’architecture et l’attractivité touristique de la ville, forgée au creuset de ces années folles tumultueuses et flamboyantes qui en firent ce qu’elle est aujourd’hui: Une cité à l’aura internationale prestigieuse.

L’exposition n’est pas d’abord aisé, loin s’en faut! Elle demande qu’on lui consacre du temps, le temps de lire, le temps de s’imprégner et de découvrir les réalités de ce temps là qui dépassent les clichés de belles soirées russes effervescentes et débridées, du Palais à la Villa Belza en passant par l’Hôtel Miramar ou la château  d’Arcangues. Des réalités de précarité que, malgré une apparente activité culturelle et mondaine dynamisée par la présence d’artistes et intellectuels russes, connurent bien des grands noms venus retrouver et recréer ici une « Petite Crimée », tels les Stravinski, Chaliapine, Diaghilev, Pavlova, Fokine, Rubistein entre autres, aux côtés d’une aristocratie désargentée mais tout en dignité et solidarité qui avait noms Poliakov, Romanov, Youssoupov, Paley, et de ces sans grade non moins fougueux tels les Prisselkov, les Koultrem ou les Pakhomov, militaires ou cosaques héros de l’exil.

Un pan de vie, de vies multiples, à découvrir comme des témoignages précieux que le livre d’or de l’exposition illustre avec sensibilité et force émotions, à l’heure où, le 17 juin, le tout Biarritz Années Folles défilera dans Biarritz, dès 17h00.

Ouverture tous les jours de 14h00 à 18h30, les week-ends de 10h00 à 18h30 jusqu’au 30 juin. Coiffures mystérieuses de Christophe Pavia le 21 juin toute l’après midi. Visites guidées le samedi matin jusqu’à 13h00. Tarif: 3 euros et gratuit pour les moins de 16 ans.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 50 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑