Festivals

Published on septembre 26th, 2015 | by MagMozaik

0

Une belle moisson de mots!

Quand le verbe se cisèle et se dit, se raconte, se lit en public, voilà de quoi se réjouir car il fait s’envoler, en partitions musicales multiples et colorées, les mots conjugués et gravés en pages de livres. Plus libre et savoureux que jamais, le Festival des Arts de la Parole, A Mots Ouverts, propose son 4ème opus à Anglet du 1er au 10 octobre. L’occasion de faire le point sur une manifestation gratuite et ouverte à tous les publics en des lieux d’oralité privilégiés, de Baroja au Quintaou, et en des registres d’expression forts et diversifiés plus particulièrement axés, cette année, sur le conte et la complémentarité notes/mots. Au total, une quinzaine d’artistes réinventent l’oralité en variations diverses, des duels oratoires aux contes musicaux en passant par les siestes littéraires. Un festival qui s’inscrit dans un travail annuel de sensibilisation à la lecture silencieuse ou orale effectué avec dynamisme par la Bibliothèque du Quintaou qui en assure la belle programmation intelligente et ludique.

Un nouvel engagement fort

Jusqu’à présent la manifestation initiée par la précédente municipalité, non sans audace et imagination, revêtait un caractère confidentiel dans des espaces privés à faible jauge et s’adressait à un public adulte averti. Aujourd’hui la ville engage un processus largement tourné vers tous les publics pour un accueil élargi des amoureux du verbe sous toutes ses configurations. Un choix pleinement assumé, notamment en terme de gratuité, et propulsé par une communication adaptée mais aussi une programmation de haute qualité et de grande diversité pour mieux rendre hommage à la parole intelligemment construite et diffusée.

Preuves? Une appellation qui se logotise subtilement au niveau graphique et surtout une affiche créée en interne, prélude à de futures réalisations d’illustrateurs locaux! Et Dieu sait si elle parle cette affiche là où une bouche largement ouverte pour dire et proclamer le verbe s’inscrit dans le cerveau, lieu de tous les imaginaires et toutes les mémoires de textes à raconter à haute voix.

A l'affiche

Dès 6, 8 ou 14 ans, bien des représentations s’enracinent en mode conte ou mots musicalisés sur notre territoire. Des passerelles se construisent avec d’autres événements comme les Ethiopiques de Benat Achiary et son Ama Lura le 1er octobre, jour d’ouverture, au chapiteau spectacle, 20h30. Un voyage identitaire, de la Vallée d’Aspe aux montagnes souletines porté par les voix de Mylène Charrier, de Serge Mauhourat  et le chant de Benat Achiary.

Difficile de détailler tous les spectacles sur 10 jours tant les artistes et conteurs engagés dans la manifestation rivalisent de talent. Pour une information complète, se reporter au programme sur www.anglet.fr. Vous y découvrirez tous les spectacles programmés à la Bibliothèque, au Chapiteau spectacle, aux Ecuries de Baroja et au Théâtre Quintaou ainsi que les horaires. Une programmation qui néanmoins met l’accent sur la notion forte de conte et sur l’osmose fréquente entre mots et notes de musique, dans une belle diversité de styles et d’artistes.

Quelques coups de coeur

Sans présumer des spectacles, quelques têtes d’affiches retiennent notre attention. En dehors d’Ama Lura que nous connaissons désormais bien grâce aux Ethiopiques , la soirée de clôture s’annonce fabuleuse et…mythologique avec Yannick Jaulin au Théâtre du Quintaou le 10 octobre à 20h30. Comment vider la mer avec une cuillère? C’est la question épineuse, que, sur fond de récits millénaires et religieux, nous pose l’artiste, accompagné de Morgane Houdemont au violon. Que cela ne vous empêche néanmoins pas de venir nous rendre visite au Colisée de 17h00 à minuit pour notre fête de premier anniversaire!

Notre deuxième coup de coeur est musical à travers 4 représentations où jazz et blues s’accordent. Le poète tambour, Marc Alexandre Oho Bambe, alias Capitaine Alexandre, nous invite à slamer en live en ivresse de mots et notes bleue où plane l’esprit du jazz le 3 octobre aux Ecuries de Baroja. Bernard Chèze et Arnaud Delannoy prennent la relève le 4 au Chapiteau spectacle pour les contes du Cheval. Le 7 à la bibliothèque du Quintaou, le collectif Blop nous entraine dans une forêt peuplée de monstre dès 15h30. Enfin le 8 aux Ecuries, Frédérique Bruyas et René Miller explorent pour nous les cent vies de Jack London.

Troisième focus en mode rugby car “Il n’y a pas que le rugby dans la vie” nous dit la Compagnie des Arts Modestes à 20h30 au Chapiteau spectacle, en pleine coupe du monde! Jubilatoire!

Enfin, dans le domaine de l’improvisation et de l’étrange suivons les maîtres de l’impro s’affronter en duel le 4 octobre au Chapiteau spectacle tandis que furtivement, les 6 et 7 octobre dès 21h00, la Compagnie Téatralala vous suggère de forcer par effraction les portes de la bibliothèque histoire de vérifier que l’on nous ment: Non! les livres existent encore. une belle déambulation burlesque, mission dangereuse, pour mieux se convaincre que perdurent les supports écrits de la parole! Etonnant! Alors prenez le temps de réserver car n’est pas cambrioleur qui veut!

Ne boudez donc pas votre plaisir de sculpter les mots et de ciseler votre imagination par le verbe clamé haut et fort!

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 43 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier