Mozaik de musiques

Published on septembre 30th, 2016 | by MagMozaik

0

Une belle aventure!!

Yuri Buenaventura… Pour les néophites, voilà un musicien colombien virtuose, presque une légende vivante, ancré sur notre territoire français depuis 30 ans. Mais aussi un fidèle du Festival Biarritz Amérique Latine qui, pour la première fois, a accepté d’incarner LE concert de l’année, histoire de mettre ces quelque 25 ans au diapason de ses notes entrainantes, sur un répertoire à la croisée des sons latinos et des paroles françaises, voire européennes. C’était le 28 septembre à la Gare du Midi dans une ambiance survoltée! Claude Thétaz y était pour nous!

Yuri Bedoya, de son vrai nom, a, très jeune et très vite, baigné dans le monde de la culture musicale engagée et de ses racines africaines. Débarqué à Paris pour d’hypothétiques études d’économie, il surfe avec passion sur la vague enfiévrée du Paris latino avec un prédilection pour la salsa dont il devient en France le fer de lance, au point d’obtenir un disque d’or en cette spécialité à l’aube des années 2000, grâce au coup de pouce de Radio Nova. Et puis tout s’enchaine, entre la France et la dénonciation des vices qui gangrènent la Colombie en la personne de Pablo Escobar.

L’engagement, il connait pour avoir cotoyé de près la chilienne Violeta Parra. C’est assez dire toute la place emblématique qu’il occupe aujourd’hui dans ce festival qui brosse, année après année, le portrait d’un Amérique Latine menacée dans ses libertés de se dire et de se vivre.

Petit retour sur un concert qui a frôlé l’émeute par manque de places!! L’occasion de souligner le succès du festival et de lui conseiller, encore une fois, d’externaliser bien des projections et événements que les jauges de Biarritz ne permettent pas de déployer avec l’ampleur qu’ils méritent!! Ce festival reste une création biarrote que le fait d’aller sur Anglet, Bayonne ou ailleurs, en des espaces plus vastes, ne lui enlèvera jamais!

Pour le spectateur chanceux que fut notre observateur Claude Thétaz, une ambiance sur le fil de l’émotion invitant à la danse, ce dont il ne s’est pas privé! Un artiste proche de son public et un orchestre de premier ordre!

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

Merci à Claude Thétaz

This Post Has Been Viewed 54 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑