Expos

Published on septembre 20th, 2016 | by MagMozaik

1

Une Balade à Saint André de Seignanx

Après ces journées de forte chaleur, il n’y a rien de tel qu’un peu de fraîcheur. Magmozaïk vous propose une jolie balade « au fil de l’Art ». Durant la journée du Dimanche 25 septembre, des peintres, sculpteurs et photographes vont installer leurs chevalets et tréteaux dans divers bâtiments de ce ravissant village situé au nord de l’Adour.

Une association dynamique pour cette 7ème édition

En 2008, Valérie Garcès met en place l’association « Place des Artistes » destinée à faire découvrir, tant à des enfants qu’à des adultes, les joies de la sculpture et de la peinture. Ainsi, par exemple, tous les vendredis soirs, du mois d’octobre au mois de juin, les adultes viennent apprendre le modelage, la peinture et même l’aquarelle.

Parallèlement, en 2008, Eric Hoffman avait créé « Le marché de l’art » pour organiser des expositions regroupant art et artisanat dans un vaste local face au fronton du village. Lorsqu’en 2014 Eric a décidé d’arrêter ses activités, l’association « Place des Artistes » les a naturellement reprises. Ce n’était pas une découverte pour cette association puisqu’elle secondait déjà l’organisation des précédentes manifestations. La motivation et l’envie de développer cette activité étaient vraiment très fortes.

Corinne Lacoussade : une jeune présidente depuis deux ans

En 2000, nouveau siècle, nouvelle vie ! Corinne, originaire de Toulouse, emménage avec mari et enfants à Saint André de Seignanx où elle exerce à l’école maternelle en tant que « ATSEM » (Agent Territorial  Spécialisé en Ecole Maternelle) depuis 14 ans. Cette abréviation un peu rugueuse cache en fait un métier totalement tourné vers l’éveil aux activités manuelles des enfants de 3 à 11 ans. En plus de son travail durant la semaine, Corinne organise des mercredis après-midis à thèmes  pour ces mêmes enfants.

Corinne était venue en 2009 à « Place des artistes» pour apprendre le modelage et cette activité fut pour elle un véritable coup de foudre. Valérie Garcès a alors remarqué son travail et lui a proposé de collaborer avec elle dans cette association.

Son enthousiasme et son dynamisme ont valu à Corinne d’être nommée Présidente de l’association « Le marché de l’Art » dès sa reprise en 2014. Dix personnes l’entourent dans ces fonctions, toutes passionnées par les arts plastiques. C’est notamment le cas de Marina Ducasse, trésorière et en charge des cours de peinture acrylique, de François Allué, secrétaire, sans oublier Valérie Garcès elle-même, spécialiste des statues en papier mâché.

Une manifestation qui a su se renouveler

Pour sa deuxième organisation du Marché des arts, le dimanche 25 septembre prochain, Corinne Lacoussade a eu l’excellente idée de mettre en place un parcours artistique « Au fil de l’art », balisé au travers du village par des guirlandes de fleurs, ainsi que des animations pour agrémenter cette journée.

Grâce à la participation active de la Municipalité, des locaux seront ouverts exceptionnellement ce dimanche. Le Maire, Jean Baylet est très impliqué dans l’animation de son village et a mis à disposition la salle Mosaïque où se tiendra une grande partie des festivités. Voici, une fois de plus, la preuve que la culture fait vraiment partie de la vie d’un village ou d’une ville et qu’une Municipalité participative est indispensable au développement des initiatives artistiques.

Pour enrichir davantage encore cette belle journée, deux personnalités seront à l’honneur. D’abord, Jean-Philippe Mercé, qui, avec sa passion de l’art, viendra présenter une conférence intitulée « L’Art fait le mur » à 14 heures. Ensuite, durant toute cette journée, le street artist Flow (de son vrai nom : Florian de Elizondo – professeur de street art à l’école des Beaux Arts de Bayonne) décorera l’une des façades de la salle Mosaïque. Le thème en est, bien sûr, la liberté dans l’art. La fresque réalisée ce jour-là restera la propriété du village.

Une femme toujours en mouvement

Corinne Lacoussade ne se contente pas de son activité professionnelle qu’elle adore, ni non plus de son travail pour l’association. A Saint André de Seignanx, elle découvre la sculpture en terre cuite et très rapidement crée ses propres personnages : les « Marinettes » (prénom de la sœur de sa grand-mère). Ce sont d’adorables grosses dames bien en chair, tantôt assises, tantôt debout, et de tailles diverses. Pour ne pas les laisser seules, Corinne les accompagne souvent de jolis chats câlins très colorés.

Le modelage est devenu pour elle une passion. Travailler la terre, la modeler, lui donner forme, est un pur plaisir. Elle crée chez elle, ou à l’association où elle peut cuire ses personnages dans le four acheté grâce à une subvention de la Mairie. Ensuite, les pièces sont peintes à la main, toujours très colorées, très vives, très gaies. On retrouve dans ses créations, toute la gentillesse, le sourire et la gaité de Corinne. Un enchantement !

Sous son nom d’artiste – ZET – elle participe depuis quatre ans à de nombreuses expositions. C’est pour elle l’occasion de contacter d’autres créateurs pour les inviter à participer « Au fil de l’Art ». «Partager sa passion, ouvrir l’art à tous les publics, pouvoir le découvrir dans des endroits autres que des musées ou des galeries, donner libre accès à l’art » sont les motivations de Corinne Lacoussade.

Nul doute que cette journée, préparée dans un tel enthousiasme, soit un véritable succès. A noter impérativement dans vos agendas : dimanche 25 septembre de 10 à 19 heures !

Catherine BOSSER, magmozaik64200@gmail.com

NDLR: A noter, parmi les exposants, la “clique” Corsaires avec André Goupille, Claude Jammaerts, Didier Dordeins, Michel Chalot, Agnès Lacombe, Françoise Laborde, Patrice Bueno et bien évidemment, Catherine Bosser!

This Post Has Been Viewed 175 Times


One Response to Une Balade à Saint André de Seignanx

  1. Cette journée s’est déroulée dans une ambiance très sympathique; il faut féliciter les organisatrices qui ont su, malgré le temps, attirer un bon nombre de personnes. Cet article nous permet de mesurer leur investissement lié à leur passion pour l’art, ainsi qu’à leur envie de faire vivre un village, à susciter chez ses habitants cet élan qui les mène à la création et à la solidarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑