Actualités

Published on août 29th, 2015 | by MagMozaik

1

Un week end de routine magmozaik…

La saison estivale s’achève sur 3 belles expositions collectives à Bayonne et Biarritz dont une sur un espace qui s’ouvre à peine avec de superbes artistes  que nous apprécions depuis longtemps et certains exposés au DIDAM récemment. Où se trouvent ces merveilles, merveilleusement chorégraphiées?  Aux Corsaire (jusqu’au 5 septembre) à la Galerie Hausseguy, 14 rue Brodequis, toute nouvelle venue, et aux Serres de la Milady.

Sensualité de mise aux Corsaires

Aline Zirimis et Sophie Darnal investissent cette petite galerie dont on ne vantera jamais assez le dynamisme et la qualité des artistes souvent révélés en ce lieux. Sensualité de mise pour cette exposition très particulière dont nous avions eu un avant goût lors des Remp’Arts! Aline Zirimis aime les animaux et toute son oeuvre rend hommage à une faune bien banale au demeurant mais ici magnifiée en couleurs vives et techniques subtiles, bien maitrisées. Les créations de Sophie Darnal excitent pour le moins l’imagination par leur matière et leurs thèmes. L’artiste travaille sur cartons dont les reliefs composent des toiles sensuelles au toucher, à mis chemin entre la peinture, souvent noire, et la sculpture. Un sens tactile subtilement aiguisé par les sujets souvent érotiques, traités de manière crue ou juste suggérés. Ici une verge et un vagin sublimés, là des scènes de Kama Sutra finement ciselées. De petites merveilles qui ne laissent personne indifférent en une symphonie de courbes lascives et intimistes.

Petite galerie deviendra grande...

Nichée dans un coin des halles, la toute nouvelle galerie Hausséguy manifeste déjà un goût très sûr pour les artistes de valeur. La présence d’Arcad, de Laurent Platéro du Microcosme ou d’autres esthètes avérés en témoigne largement! Il faut avouer que pour sa première, ce petit lieu très épuré donne dans la qualité: Luc Detot, Christophe Doucet, Max Boufathal (récemment vu au DIDAM pour Sans Titre 1), Damien Caccia, Jérémy demester, Chloé Breil Dupont et surtout notre ami Jean Marie Salanié en somptueuses compositions…Excusez du peu! Là on mise à coup sûr sur de jeunes talents et des artistes à la créativité foisonnante et débridée comme on les aime!

De l'art exacerbé des visages

Gaëlle Labrouche, céramiste, et Yvanna Duchesne, peintre écorchée vive, nous livrent un émouvant duo qui explore l’âme humaine dans toutes ses émotions et ses déchirements, à travers des visages aux expressions exacerbées et poignantes. Les oeuvres, habilement scénographiées, se répondent en un dialogue que chacun se prend à imaginer en subtiles correspondances spatiales. Les morceaux de visages ciselés par Gaëlle se juxtaposent en infinies variations aux toiles d’Yvanna selon l’angle de perception sans cesse mouvant. On connait bien les peintures hurlantes de cette dernière dont les regards de braise sont rougis au fer d’une sensibilité abrupte, mise à nu. On connaissait moins la belle créativité de Gaëlle dont les figures morcelées, éparpillées ou muettes nous renvoient au regard des autres ou à d’étranges introspections silencieuses. Un espace à découvrir ou redécouvrir dans le cadre de Supernatural évidemment!

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 210 Times


One Response to Un week end de routine magmozaik…

  1. bosser says:

    Un week end bien chargé en effet.
    Peux-tu indiquer les adresses de ces deux galeries : Hausséguy et l’autre dont le nom n’est pas indiqué.Merci par avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑