Spectacles

Published on mai 12th, 2016 | by MagMozaik

0

Un Versant au bout des rêves…

‘art au cloitre

Le théâtre du Versant caracole en ce mois de mai pour le moins animé, en tous lieux de notre territoire. Entre tournées du “Bambou Noir” dont on connait l’immense succès mérité et préparation d’une nouvelle création mexicaine, “Poder”, que nous aurons amplement l’occasion de suivre, deux événements marquent ce printemps prolixe: “Théâtre dans la Ville”, second opus, le 16 mai, et “Mais jeunes années” qui permet aux  2000 élèves des ateliers de proposer quelque 30 spectacles de fin d’année. Petit focus avant de découvrir très bientôt “l’Envers du Décor” de cette troupe emblématique de Biarritz et créative en diable.

“Etonnants comédiens, infatigables voyageurs, nous, Théâtre du Versant, Compagnie de Biarritz, avons choisi l’ouverture artistique au monde. Aujourd’hui, le monde est violent. Hier les attentats à Abidjan, le Vénézuela s’effondre avec la baisse du cours du pétrole, Aleph est en ruine. Et quand pourrai-je retourner au Mali, dans la Beauté, au bord du fleuve Niger? Vaillants laboureurs d’un territoire, nous avons parcouru tous les villages, tous les quartiers, nous avons transmis l’amour du théâtre, du spectacle vivant et vibrant. Aujourd’hui tout bouge, les “tutelles” sont en pleine mutation, la Région est grande comme l’Autriche. Et nous, on poursuit notre rêve, on avance en terre inconnue, on vérifie les voiles et surtout on veille à ce que la flamme qui nous anime brûle encore. “ Gaël Rabas.

Mots de vie dans la ville

L’an dernier, le Théâtre du Versant investissait les rues, les places, les lieux de Biarritz pour quelques représentations animées de son répertoire. Le 16 mai prochain, la compagnie récidive et signe, en 3 spectacles, une belle partition urbaine. A 16h00, l’EPHAD accueille “La fontaine aux chansons” avant d’offrir l’an prochain un bel hommage à Bourvil. A 17h00, les enfants apprécieront “Pérette, Plume et le Dragon” place Clémenceau. Enfin l’esplanade de la Maison des Associations à Pétricot retentira du “Jardin des Lumières”.

Des représentations, rappelons-le, gratuites qui enchantèrent l’an passé la ville de Biarritz avec notamment “Quoi qu’on caquette”. “Ecoutez bien, ne toussez pas et essayez de comprendre un peu” (Paul Claudel, le “Soulier de Satin”)

Mai jeunes années un brin félines!

Une floraison de jolis mots s’épanouit en ce mois printanier. Les 2000 comédiens en herbe se la jouent un tantinet stars sur les tréteaux du versant et d’ailleurs, histoire de vivre leur passion pour le verbe bien dit et mis en scène, sans prétention aucune! Bel éclectisme au programme, de Molière à Shakespeare en passant par Ionesco, Courteline, Beaumarchais ou Rostand, entre autres créations insolites. Du 29 mai au 1er juillet, tout un éventail à déguster, de Bayonne à Biarritz en passant par Nay, Bidart, Luxey, Roquefort et Mont de Marsan.

Et puis surtout, à ne pas manquer le 19 juin, 19h00, au Casino municipal de Biarritz , la nuit féline des “Chats”, (Classes à Horaires Aménagés Théâtre) de plus en plus prisées (Rostand, Braou et Malégarie), dès 17h00. Au programme: “Chantecler”de Rostand, “Le petit violon” de Grumberg, “Theolonius et Lola” de Serge Kribus, “Le bossu de Notre Dame”, “Le chant du vent” d’Atahualpa Yupanqui et “Rhinocéros” de Boris Vian. A ne pas rater!

D'ici et d'ailleurs...

Fidèle à ses rêves d’ailleurs et de métissage culturel, la troupe butine plus que jamais de pays en pays, de continent en continent, de classes pédagogiques en spectacles.

Ici, les enfants sont à l’honneur en juin et juillet  sous la houlette de Françoise Dorgambide avec “Où va le vent”, “Wassilissa” et “Le chemin dans la forêt”. Côté formation, les auditions du Conservatoire Maurice Ravel, section théâtre, se dérouleront en public les 25 et 27 mai dès 18h00. Une belle manière de voir à l’oeuvre les talents de demain.

Et puis tournent les comédiens! “Aulularia” sillonne la Guyane jusqu’au 20 mai et Gaël Rabas, tout à l’excitation des créations à venir, s’embarque pour un Mexique où la pratique artistique se vit très souvent en des contextes brutaux, violents et précaires, ainsi que le soulignait en novembre dernier Guillermo Navarro lors du Colloque International, chantier Nord Sud. Pour l’heure, du 16 au 20 mai , Gaël Rabas décidément sur tous les fronts de l’imagination et de la liberté d’expression, fers de lance de ses passions, dirigera une Master Class à l’Institut Bellas Artes de Mexico.

Pour toutes infos: www.theatre-du-versant.com

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 83 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier