Coups de coeur

Published on octobre 5th, 2014 | by MagMozaik

0

Un monument de nostalgie

20141004_174644

Je dois vous avouer un secret. J’ai un tic, ou plutôt un Miss Tic, du nom d’une icône de l’art urbain. J’aime fureter dans les ruelles défraîchies, à la recherche de dessins, de graffitis, de tags, de collages, pourvu qu’il y ait de la volonté, des éclaboussures de peinture et un brin d’humour.

Seulement voilà : j’habite Bayonne, où ce n’est pas toujours l’art qui pousse sur les murs. Pourtant, un petit miracle est né à l’angle de la rue Frédéric Bastiat, sous les pinceaux du collectif 9e concept. Un matin, ils sont passés. Rien n’aurait pu laisser supposer qu’ils auraient une telle incidence sur le Carré. Sur la façade du lieu, rien ne transparait de cette ruche artistique, si ce n’est un étrange zébra noir et blanc.

Poussons la porte. Très vite, les émotions se bousculent. D’abord, l’étonnement depuis la baie vitrée. Puis, les premières œuvres qui se dévoilent. Une évidence saute aux yeux : la visite sera folle, remuante, surprenante et surtout riche. L’exposition respecte les codes du street art. A chaque artiste son espace de création, du mur au plafond. Des interventions bénévoles et volontaires, une exposition ouverte à tous, sans aucune démarche commerciale, rien à vendre, puisqu’à la fin, tout disparait dans les gravats.

Cette installation est un monument de nostalgie. Aujourd’hui que le Carré vit ses dernière heures, la vidéo de la résidence et un livre en préparation se drapent dans une perspective mémorielle, qui réveille en chacun de nous la notion inaltérable du sacré. Celle que l’on souhaite accorder à une œuvre d’art (même éphémère) que l’on espère sauver des décombres, en lui réservant une place au soleil numérique.

Il était légitime d’interroger cette question de la trace. Elle sera multiple, puisque les visiteurs étaient autorisés à faire des photographies. En sortant, une petite amertume s’est logée au fond de ma gorge. La destruction a commencé, ultime happening de l’expérience.

Maitena Horiot-Ortega, contact@magmozaik.com

 

This Post Has Been Viewed 294 Times

Tags: ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑