Expos

Published on octobre 6th, 2016 | by MagMozaik

0

Un jeu sans joueur!

Comment peut-on imaginer une exposition sur les frontons « A la fois terrain de jeu et lieu de vie, espace de compétition autant que de socialisation, incarnations d’ une culture et d’un état d’esprit » aux dires mêmes du photographe Frédéric Lefever sans représenter un seul joueur ou saisir en une belle dynamique gestuelle aucune partie disputée en ces lieux? Voilà bien un non-sens absurde qui ne laisse de nous surprendre! Du 7 au 30 octobre 2016 au Didam, c’est pourtant bien cette non vie qui se pose en cimaises. Une vision conceptuelle de l’art photographique que nous avons du mal à comprendre malgré tout le talent dont fait montre l’artiste en question!

Peut-on photographier un ballet sans danseur, un théâtre sans acteur, un concert sans musicien, un Didam sans exposition et tous ces multiples espaces sans ces publics qui leur donnent sens et vie ? Dans ce cas pourquoi ne pas imaginer une exposition de toutes les scènes de notre territoire, tous les tréteaux et beaux rideaux, toutes les belles salles vides ? Il me souvient de l’extraordinaire aventure des « Territoires Mobiles »(article à venir!) qui présentèrent la photographie dérisoire et absurde d’un poste frontière abandonné mais dont l’inertie et la vacuité avaient, elles, un réel sens.

A tout le moins, il faudrait sans doute redéfinir le propos et la démarche de l’artiste dont la vision est tout simplement architecturale et urbanistique sans aucun substrat de vie quelconque! Frédéric Lefever a parcouru le Pays Basque français et espagnol, ainsi que le Gers, la Gironde, les Hautes-Pyrénées et les Landes, durant l’année 2013, pour photographier 220 frontons de pelote basque. Cette série photographique s’est construite autour d’un même sujet, un mur de jeu, dont les formes, les couleurs et les matériaux sont d’une infinie variété, et selon un point de vue systématiquement frontal. A travers son objectif, Frédéric Lefever a capté le symbole emblématique d’un territoire et d’une culture : le fronton basque. Sauf que ce fameux fronton n’existe que par l’usage social et culturel qui en est fait, pratique résolument absente de ces clichés, fort bien léchés au demeurant.

L’exposition “Jeu de balle”, ( où sont-elles?) qui présentera une dizaine de photographies de grand format, a été conçue comme une exposition itinérante en Aquitaine. Elle sera inaugurée le 19 mai à 18h30 au FRAC Aquitaine – le volet présenté à la Galerie Arrêt sur image à Bordeaux sera inauguré le même jour à midi – et le 7 octobre au DIDAM à Bayonne en collaboration avec le centre d’art IMAGE/IMATGE d’Ortez.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

Photographies Mathieu CLERC

This Post Has Been Viewed 66 Times

Tags:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier