Festivals

Published on mai 10th, 2016 | by MagMozaik

2

Un Festival fou, fou, fou!!

Le Festival Biarritz des Années Folles revient en force pour une seconde édition haute en couleurs et spectacles de très haute qualité, de 2 au 5 juin prochain. Après un premier opus réussi au delà de toutes les espérances, l’événement grandit avec, cette année, 4 jours de festivités multiples, une implication de plus en plus forte de la Ville, des associations, des commerçants, des partenaires financiers et des habitants et la création, tant attendue, d’un blog d’information. Un riche programme Présenté officiellement dans le décor grandiose du Château de Brindos, partenaire du Festival, en présence des organisateurs, venus détailler les principaux événements phares,  et du pelotari Yves Salaberri, dit “Xala” .

2015, un franc succès!

La première édition de Biarritz Années Folles fut, sur le premier week end de juin 2015,  un franc succès qui rassembla autant de public qu’un 15 août. Un essai à transformer!

Elle mobilisa nombre de bénévoles, d’associations, de commerçants et de partenaires prêts à vivre une aventure unique, emblématique et identitaire de notre cité balnéaire, avec la bénédiction de la Ville. Fastueuse et mondaine le vendredi, la manifestation se fit frénétique au Régina avec un soupçon de “people” en vogue à l’époque de Cocteau, Joséphine Baker, Coco Chanel, Charlot ou Alphonse XIII, en un mélange très bigarré, exubérant, débridé et festif. Le samedi elle s’enhardit du côté du golf en une compétition où l’élégance était de mise. Le dimanche enfin proposa une véritable vitrine colorée de métissages sociaux et culturels étonnants partout dans la ville, des Halles au Jardin Public, de la Grande Plage au Port Vieux. Défilé de voitures anciennes rutilantes, d’élégantes en villégiature, d’aristocrates de toutes nationalités venues goûter les délices et délires de fêtes époustouflantes, bourgeoisie locale fière de montrer les atours locaux, danseurs et acteurs prompts à offrir toute l’étendue de leur talent et surtout une foultitude de travailleurs et petites gens du quotidien soucieux d’ alimenter et soigner, dans l’ombre, la lumière de ses célébrités, artistes et créateurs,  fidèles au rendez vous estival…

La ville vécut, l’espace de deux jours denses en animations diverses et culturelles, à l’heure des années folles et lumineuses, comme une parenthèse flamboyante entre deux guerres et un monde en devenir, plus rude et cruel. Mais à l’instar d’autres événements identitaires telles les Fêtes de Bayonne ou de San Firmin, Biarritz a su trouver sa dimension touristique à travers ce pari largement gagné !

Une seconde édition plus ambitieuse et fédératrice

Tous les habitants et acteurs de la vie économique, sociale et culturelle de la ville y sont conviés et guidés à travers un blog qui leur prodigue tous les conseils pour mieux s’investir et se vêtir à la mode des années 20. Un blog également pour mieux connaitre les personnalités qui façonnèrent le visage de la cité et posèrent les premières pierres de son envergure touristique à venir ! La tradition locale y sera davantage présente à travers le sport et notamment le pelote à main nue qui ressuscitera les paris d’antan. Les défilés de mode se multiplieront en des soirées tantôt huppées, tantôt populaires. Mais surtout, commerçants et restaurateurs s’impliqueront davantage en création d’ambiances et de menus adaptés à cette époque là. Et puis, comme l’an passé, un grand défilé en divers tableaux thématiques sillonnera la ville, du centre, bouillonnant de vie, aux plages plus estivales et touristiques.

Cette année plus que jamais, bénévoles, associations, partenaires, commerçants et biarrots se mobilisent pour revivre un temps de furie étincelante qui a façonné le visage de leur ville d’aujourd’hui.

Place au sport tout d’abord, en attendant que viennent illuminer de leur présence les 4 mousquetaires, dont Borotra et Lacoste, qui gagnèrent en 1927 la Coupe Davis, et s’illustrèrent en maints tournois en chemisettes, pantalons et espadrilles blanches! Chiquito de Cambo connut aussi en ces années fastueuses son heure de gloire à la pelote à main nue que ressuscitera un joli challenge le jeudi 2, Plaza Berri, après un tournoi des anciens à la pala. Les paris sont ouverts mais point d’argent en lice (interdit par la loi) mais beaucoup de lots à remporter! Quant au golf, il occupa alors, et encore aujourd’hui, une place prépondérante en une société de villégiature largement dominée par nos voisins anglais.

Les fêtes et soirées débridées, huppées ou populaires ne sont pas en reste encore cette année, histoire de convier à nouveau ceux et celles qui firent de Biarritz un joyau étincelant de créativité. Bien sûr, nous pouvons compter sur Coco Chanel ou Joséphine Baker, les trublions insolents de ces années virevoltantes! Mais aussi sur nos aristocrates de passage, nos russes blancs, notre Maharadja fidèle à nos rivages et notre bourgeoisie un brin clinquante, fière d’exhiber ses atours luxueux en notre cité balnéaire. Une soirée « gatsbyienne » au Casino Municipal devrait le vendredi soir les éblouir et les enivrer en danses et musiques frénétiques.

Mais le point d’orgue du festival reste le dimanche où s’ouvre un marché gouailleur, plein d’une vie locale et de produits succulents en diable dans le marché des Halles. Un rendez-vous que ne manquent pas les élégantes en leurs belles voitures anciennes, les danseurs, chanteurs et autres personnalités prêtes à pavoiser en ce jour du seigneur, que ne manquera sûrement pas l’Abbé Larre, n’en doutons pas, histoire de rappeler à l’ordre de la bienséance toutes ces ouailles un brin perverties, voire carrément sataniques, comme le rappeler sans doute le 21 mai, 11h00, à la médiathèque Benat Zintzo-Garmendia, auteur de l'”Histoire de la Sorcellerie en Pays Basque  – Les bûchers de l’injustice”, paru aux éditions Privat. Dès 16h00, comme l’an passé, un grand défilé de plus de 300 participants en costume d’époque, arpentera les rues de la ville du Jardin Public au Port Vieux, après un bain des Ours Blanc et un succulent pique nique sous les tentes en bord de plage.

A l’heure où le festival s’ouvre aux contributions et engouements à l’étranger, notamment aux Etats Unis, où la ville se mobilise plus que jamais pour une fête qui raconte son histoire, gageons que ces années folles remporteront un vif succès et un développement à venir des plus étonnants!

Des moyens adaptés

Le Festival se dote aujourd’hui d’un visuel plus affiné et épuré, tout en élégance et suggestion de l’ambiance chic et choc de ces années somptueuses, où la ville ancrera son fabuleux destin de cité balnéaire rayonnante. En chiffres, il s’agit de 30 000 programmes détaillés et pratiques largement diffusés dans la ville auprès des instances municipales mais aussi des commerçants et lieux de villégiature ou restauration. N’oublions pas, comme l’an passé, la réalisation d’un film du Festival (vendu en DVD) par la société de Caroline de Otero, BoiSakré Productions.

Des restaurateurs qui proposent, au prix unique de 25 euros (dont un reversé à l’association Biarritz des Années Folles), des menus tels qu’ils se dégustaient à cette époque là. En périphérie, des lectures, visites architecturales de la ville et conférences permettront de découvrir, ou ré-découvrir toutes les richesses de la cité.

Mais l’accent se porte particulièrement sur le nouveau blog du festival qui se propose d’informer, certes, mais surtout de délivrer une multitude de conseils sur la manière de s’habiller et de vivre en un temps où l’on donnait du temps au temps! Conseils également aux commerçants sur la manière de décorer leurs vitrines. Une ville qui fleurera bon la nostalgie!

Pour toutes infos: www.biarritzanneesfolles.com

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 218 Times


2 Responses to Un Festival fou, fou, fou!!

  1. Pingback: Dans la presse : un festival fou, fou, fou ! - Biarritz Années Folles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier