Coups de coeur

Published on septembre 3rd, 2016 | by MagMozaik

0

Un conte de fée, en mode basque!

A l’heure où flamboie le Temps d’Aimer la Danse, du 9 au 18 septembre, il est une belle histoire à raconter en nos chaumières qui rappelle curieusement celles d’autres disciples de Thierry Malandain, Martin Harriague et Fabio Lopez, étroitement liés à ce conte de fée qu’on aurait pu penser improbable mais que le talent et les promesses d’un devenir tout en arabesques contemporaines rendent possibles! Et comme les chats ne font jamais des chiens, une artiste à venir ne saurait que suivre les traces d’un père en une discipline rigoureuse, néanmoins bien différente!

Margaux Lavie danse depuis l’âge de 5 ans mais a longtemps hésité entre la musique, le chant et la danse. Tout s’enchaîne vite, en mode danse classique: Conservatoire à Bayonne, puis Biarritz, Ecole Michèle et Jean-Marc Marquerolle à Anglet où la danse prend définitivement le pas dans ses ambitions de carrière, les classes à horaires aménagés dès la 6ème à Rostand jusqu’à Malraux, puis l’Ecole Giley Lipzyc en 5ème. Mais voilà! N’est pas danseuse classique qui veut! Comme la gymnastique artistique, les critères morphologiques pour intégrer un corps de ballet prestigieux style Opéra de Paris, indépendamment du talent, restent rédhibitoires! Et Margaux ne satisfait pas aux exigences imposées au préalable! C’est alors qu’intervient, voici 4 ans, l’Ecole Horizon Danse de Boucau-Tarnos dirigée par Sandra Marty. Une vraie révélation et orientation vers la danse contemporaine que lui permettent aisément ses solides bases classiques. Le travail du chorégraphe Thierry Martinez fera le reste pour transformer la chrysalide en papillon gracieux, chargé d’émotions, avec cette oreille musicale qui représente un petit plus pour la perfection de ses mouvements.

Le bac en poche-sait-on jamais!-, Margaux passe bien des auditions et concours où son talent s’affirme de plus en plus. Et puis voilà ce jour où Fabio Lopez la voit danser, la remarque et lui conseille vivement d’auditionner pour la Kibbutz Contemporary Danse Company  d’Israël où enseigne et excelle son ami Martin Harriague. Le conte de fée se reproduit! L’homme en question est de Bayonne. Après des passages remarqués au Ballet Malandain, à Marseille et au Pays-Bas, il plante ses racines en Israël. Le concours des jeunes chorégraphes le consacre à Biarritz en 2016 avec « Le Prince », étonnante version décalée de la Belle au Bois Dormant. Délais dépassés? Qu’à cela ne tienne! Margaux envoie une video de son travail… Elle vient aujourd’hui d’intégrer pour 5 mois le Kibbutz ! A peine 18 ans, quand ses 36 autres condisciples, de toutes nationalités, ont entre 20 et 27 ans!! C’est le baby là-bas!! Mais bien décidée à se projeter dans un avenir qu’elle sait court, tout en assurant ses arrières en termes de professeur de danse et de chorégraphe. Martin Harriague sera sans nul doute son professeur mais également l’initiateur d’une nouvelle création pour laquelle elle est bien décidée à postuler…. A suivre!!

Nul doute que cette première et prestigieuse expérience internationale lui permettra de se perfectionner, de murir et d’affiner la maîtrise de son art par une pratique qui s’annonce pour le moins très exigeante, à raison de 10 heures de danse au quotidien. Une ascèse qu’elle ne manquera surement pas de mettre à profit pour intégrer un environnement pour le moins difficile en Israël puisque les phases de danses alternent avec une découverte de la langue et du pays.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 852 Times

Tags: , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier