Vu dans la presse

Published on juillet 22nd, 2017 | by MagMozaik

0

Talents en herbe

Du 6 au 11 août, les Estivales du Malandain Ballet Biarritz déploient leur 3ème édition en deux lieux et deux temps forts: Des stages au Lycée Hôtelier de Biarritz en liaison étroite avec l’Académie Internationale de Danse de Biarritz et la Gare du Midi pour trois représentations de « La Belle et la Bête », oeuvre incandescente et tourmentée en variations croisées sur le thème des affres de la création artistique.

Cet opus 3 intervient alors que la troupe décroche pour « Noé » son deuxième Prix de la meilleure compagnie décerné le 19 juin dernier au théâtre de Chaillot par l’Association professionnelle de la critique de théâtre, de musique et de danse. Un titre qui avait déjà distingué le Malandain Ballet  en 2012 pour « Une dernière chanson ». Une respiration estivale qui ponctue une saison de quatre festivals bien remplie en trois programmes différents menés « pointes » battantes! Le 22 juillet, Les Nuits de la Citadelle de Sisteron accueillent ainsi, en partitions virtuoses du pianiste Jean-Paul Gasparian, « Nocturnes », « Estro » et « Une dernière chanson ». Le 25 juillet, Vaison Danses offre à « Noé » le plus bel écrin qui se puisse imaginer avec le Théâtre Antique Romain de la cité. Le 28 juillet, pause basque d’exception avec « la Belle et la Bête » qu’accueille le 31ème Festival Castell de Peralada, ballet magnifiquement sublimé par l’Orchestre Symphonique d’Euskadi sous la direction de Anairs Rubikis. Enfin, la parenthèse se ferme au Festival Internacional de Santander qui reprend, le 13 août, la même création accompagnée de l’Orchestre Symphonique de Bilbao et du talent de Josep Caballé Domenech. D’époustouflantes représentations dont le point d’orgue s’orchestre incontestablement à Bayonne le 5 août pour « Ballets aux Arènes ».

Des Estivales placées résolument sous le signe du partage, de la transmission et de la formation pour une cible bien identifiée: la jeunesse. Sous l’égide de l’Académie Internationale de Danse de Biarritz avec le soutien actif de la ville, ce sont quelque 350 stagiaires que reçoit, en multiples ateliers et cours pour talents en devenir, le Lycée Hôtelier. L’équipe pédagogique réunit la fine fleur de la discipline, étoiles de Compagnies prestigieuses et professeurs réunis, de Paris à Cuba en passant par la Scala de Milan ou le Royal Ballet de Londres: Carole Arbo, Bertrand Belem, Eric Camillo, Lienz Chang Oliva, Isabel Hernandez, Sarah Lamb, Sophie Sarrote, Béatrice Legendre-Choukroun et Carole Philipp. Au programme, une série d’ateliers menés par Dominique Cordemans pour le répertoire de Thierry Malandain, Eva Lopez Crevillen pour celui de Nacho Duato et Ander Zabala pour William Forsythe. Un spectacle de fin de travaux est prévu le 8 août à 20h30, Gare du Midi, la veille des trois représentations de « La belle et la Bête », à 21 h00 les 9, 10 et 11 août. Une montée en puissance de la Compagnie que scelle l’arrivée de deux nouveaux mécènes: Miremont et le Champagne Delamotte.

Pour toutes informations et réservations: www.malandainballet.com, www.biarritz-culture.com et www.biarritz-academie-danse.com

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 30 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑