Vu dans la presse

Published on janvier 6th, 2017 | by MagMozaik

1

Sophie Castel, tombée dans le chaudron de Bayonne!

Sophie Castel, conseillère municipale déléguée au patrimoine urbain et culturel, nous a accordé un entretien passionné et passionnant sur son parcours, ses engagements forts et ses missions multiples au service de la Ville de Bayonne, de son histoire, de sa culture et de son architecture, à l’aube de l’EPCI où elle compte bien encore donner la mesure de sa sensibilité, de ses compétences et de sa combativité. 

Sophie Castel se définit de prime abord comme pièce rapportée dans le giron dynastique des Castel et Vidal sur Bayonne et « tombée dedans » résolument avec gourmandise et passion pour cette ville multicolore, plurielle et riche de son histoire humaine et patrimoniale. Tombée dans le chaudron en 1987 par amour de l’homme qui lui donnera 3 fils, elle n’a eu de cesse de se battre et vibrer pour cette ville aux mille trésors avec humilité. Nous la côtoyons, la croisons souvent à pied ou sur sa bicyclette au hasard de ces rues, de ces bâtiments, de ces vies grouillantes qu’elle déguste jusqu’à plus soif pour mieux se ressourcer, en bien des fronts qui dépassent souvent ses attributions mais définissent toutes les subtilités de ses cheminements artistiques, culturels et ô combien humanistes. Une ville qu’elle embrasse de manière quasi charnelle en infatigable amoureuse des pierres anciennes de la cité. Avec la grande humilité et la discrétion qui la caractérisent elle n’aime pas se mettre en avant, l’important restant les missions qu’elle mène avec ferveur, compétence et grande élégance diplomatique pour ses concitoyens, dans un esprit de convivialité, de partages, de rencontres et de belles transversalités.

Début de l’aventure? L’engagement dans la vie associative puis la vie publique et enfin élue du dernier mandat de Jean Grenet avec une délégation « Marchés, artisanat, halles ». Un dense, riche et complexe domaine qu’elle saisit à bras le corps en toute humilité mais avec la volonté de relever le défi, avec cette humanité élégante, courtoise et néanmoins efficace en diable qui caractérise cette femme tenace qui se sait se battre jusqu’au bout pour ce en quoi elle croit. C’est ainsi qu’elle imposera en douceur des réunions annuelles de commerçants et artisans, très prisées aujourd’hui. Diplomate, fine et surtout ouverte à toutes les curiosités, elle sait s’entourer des meilleures compétences et agir en mode transversal. Dès son élection, Jean-René Etchegaray lui offre la délégation au patrimoine urbain et culturel , nécessairement fondé sur une transversalité évidente avec d’autres collègues et services municipaux, tels la culture ou les services scolaires, voire confessionnels où elle intervient en termes de rénovation, de promotion de trésors patrimoniaux urbains et de création de nouveaux pôles architecturaux attractifs.Voilà une femme lumineuse qui irradie de toutes ses passions, de toutes ses curiosités sans cesse en éveil pour les trésors infinis décelés à chaque pas dans cette ville devenue sienne viscéralement .

Son domaine de compétence bénéficie d’emblée, dès la fin 2011, du label Ville d’Art et d’Histoire, atout majeur dont elle saura se servir avec intelligence et force. Première étape? le CIAP ou Centre d’Interprétation d’Architecture et du Patrimoine, induit par ce précieux label qui lui permet de développer, selon trois axes, une véritable vitrine de découverte des richesses de Bayonne, complémentaire de celle de l’Office de Tourisme. Deux lieux, tout d’abord, l’un sur l’ancienne Caisse d’Epargne, rue des Gouverneurs qui surplombe une magistrale cave gothique, ouverte désormais au public et l’autre rue Gosse, Hôtel de Haurrane qui accueillera bientôt des ateliers de découverte avec le bénédiction des habitants, dont cette jeune femme propriétaire d’un appartement mi médiéval mi XVIè siècle, extraordinaire télescopage d’étonnantes architectures. Second axe, les visites guidées et contées, les pauses  patrimoine, les parcours thématiques, les jeux de piste et visites d’ateliers qui se succèdent toute l’année pour mieux encore révéler les joyaux de la ville tels ces 800 escaliers, ces cages somptueuses, ces souterrains ou casemates où suinte la riche histoire d’une ville fortifiée naguère mais vibrant aujourd’hui de mille musiques actuelles et d’événements tels les Remp’Arts ou Remp’Arts gourmands en été. Enfin, des plaquettes promotionnelles complètent le dispositif avec ces voluptueux « Parcours » d’ateliers d’artistes, le tout récent agenda des cultures à Bayonne « Rencontres » et, à destination des scolaires, « Explorateur ».

Seconde étape? La rénovation de petits bijoux architecturaux, historiques et patrimoniaux sous l’égide de programmes européens et de jumelages bien construits. En 3 ans de Fortius avec Pampelune, le dispositif Poctefa a permis de réhabiliter les remparts en y inscrivant, à Pampelune et Bayonne, une vie citoyenne et culturelle d’envergure. Mais au delà, il a autorisé la rénovation complète du Bastion Royal. La prochaine étape dédiée à la Porte de Mousserolles et aux musiques actuelles risque hélas avec Creacity de ne pas aboutir, ou difficilement,  en termes financiers. En revanche d’autres actions de rénovation se présentent sous les meilleurs augures avec le patrimoine israélite de Saint Esprit et la promenade des ruines de Maracq enfin consolidées. Un vrai parcours réalisé de concert avec les Monuments Historiques en la personne de Soizic Le Goff.

Troisième volet? Les nouveaux projets de longue haleine mis en oeuvre. Le Didam a vu le jour en 2015, accueillant, depuis, une multitude d’expositions de grande envergure. Son taux de fréquentation atteste de sa réussite puisque le lieu ouvrira bientôt ses portes à de grandioses artistes tels Cavadore, Jeannette Leroy et Fromanger. A ses côtés, la Nouvelle Atalante, dont la première pierre fut posée début 2016, offrira un espace de vie culturelle et gastronomique extraordinaire malgré quelques retards dus à des complexités structurelles de rénovation. Enfin le magnifique et ardu pari jumelé d’extension du Musée Bonnat Helleu et de création du complexe scolaire maternelle/école élémentaire du site Medikoak se finalisera, pour le premier fin 2019, avec surface doublée de 2000 à 4000m2, et fin 2017 pour le second qui investira ainsi une casemate historique remise aux normes.  On l’aura compris, ces implications s’appuient sur cette transversalité en liaison avec le Tourisme, en effets induits, le commerce, les affaires scolaires, les affaires cultuelles et la culture. Une ouverture sur de multiples champs qui n’est pas pour déplaire à cette femme si curieuse qui sait souvent mobiliser ses passions, ses coups de coeur et ses réseaux personnels pour contribuer à l’enrichissement des offres culturelles de la ville (Lucien Clergue ou bientôt Fromanger).

Pour autant la mission de Sophie Castel ne saurait se limiter au seul patrimoine. Elle participe à la vie du Conservatoire Maurice Ravel, de l’ORBC, de la Scène Nationale et du Musée basque et de l’histoire de Bayonne, excusez du peu, sans compter son implication au sein de l’EPCI où elle compte bien développer une thématique qui lui tient à coeur, celle des chemins de St Jacques de Compostelle, inscrits, à l’instar de la Cathédrale Sainte Marie au patrimoine de l’UNESCO et qui célèbrerons en 2018 les 20 ans de cette reconnaissance… Beaucoup de travail en perspective donc avec à terme la création d’un lieu d’accueil des pèlerins près de la cathédrale et une rénovation du sentier de 22km entre St Palais et St Jean Pied de Port. Enfin Sophie n’en néglige pas pour autant sa fonction de référence sur le petit et le grand Bayonne, un rôle de proximité dont elle dit qu’il faut « être beaucoup dans la rue, beaucoup dans le dialogue, mais là il ne faut pas me forcer! » Et nous, on apprécie son passionnant parler vrai!

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

Photos Mozaik et ville de Bayonne

This Post Has Been Viewed 288 Times


One Response to Sophie Castel, tombée dans le chaudron de Bayonne!

  1. bellon isabelle says:

    magnifique portrait de Sophie !!! lorsqu’on le lit on ressent toutes les passions et les vibrassions de cette grande dame toute simple !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑