Actualités

Published on août 30th, 2014 | by MagMozaik

3

Septembre: Un agend’arts tonique, décliné en variations métissées

Une fin de mois d’août plus calme (enfin presque) ouf! Le temps, l’espace d’une petite semaine, pour tous ceux et celles qui nous ont offert une saison riche en événements de toutes sortes et de très haute qualité, de prendre quelque repos mérité avant de retrouver les starting blocs de la rentrée. De fait, le mois de septembre s’annonce tout aussi dynamique, coloré, métissé, dans tous les domaines des arts et des cultures. Des manifestations phares dont la programmation et le détail font, ou feront, ici, l’objet d’articles spécifiques de fond avant d’en suivre le déroulement pétillant tous les jours en actus: Black & Basque, Mintzalasai, les galeries d’expositions, Le Temps d’aimer la danse, le Festival Jazz sur l’Herbe d’Anglet, le Festival Biarritz Amérique latine, les visites d’ateliers dans tout le Pays Basque et expos du côté de St jean Pied de Port, la sélection des gourmets et autres formes de culture basque comme la pelote à main nue, ô combien symbolique de ce territoire, des lieux qui bougent partout,  la vitalité incroyable de l’Atabal ou des cinémas art et essai de Biarritz, Bayonne ou St Jean de Luz, par exemple, et puis des focus sur des projets culturels,notamment avec Maria Pili ou un regard tendre porté vers les diasporas qui bougent, la Maison Basque de Paris, s’il faut en citer une bien dynamique, etc… Tous les événements annoncés ici feront ou ont déjà faits, pour certains, l’objet d’articles de fond ou d’actus (nous le signalons en gras et entre parenthèses).

Slide_Zatoz_0

Une rentrée virevoltante, tumultueuse, chargée de devenirs et de promesses pour Magmozaik également dont la rentrée n’annonce riche en ambitions et nouveaux projets. A notre agenda: la préparation minutieuse de notre trimestriel version papier à l’horizon fin 2014, la mise en place de nos bandeaux et encarts publicitaires, une vaste campagne d’adhésions à l’association Mozaik et la naissance, en partenariat avec vous tous, acteurs et prescripteurs des arts, cultures et arts de bien vivre, de nos Mozaikbox avant la fin de l’année ou de notre rubrique Mozaik Boutik pour mieux vous aider à vendre vos oeuvres, spectacles, événements en ligne mais aussi à vous offrir nos packages et nos abonnements au futur magazine, diffusé en librairies. Une rentrée pour étoffer par ailleurs notre équipe en journalistes spécialisés, photographes, graphistes, artistes, commerciaux … et tisser avec vous tous, internautes, des passerelles d’informations et d’échanges, ce que nous faisons régulièrement, pour tous, à chaque article diffusé sur ce site.

Bayon’Art…s

L’air du métissage culturel souffle sur la cité en ce mois de septembre avec Black & Basque. Pour cause de mauvais temps, l’été aux Remparts joue les prolongations à la Poterne, dans le cadre du programme Fortius, avec le concert reporté du groupe pamplonais Demode Quartet le 5 du mois.

logo291

Le 2, l’équipe de Moustic ouvre les festivités avec l’exposition des artistes du complexe d’Espiute, des résidents en situation de handicap qui, à travers un foyer de vie, forgent ainsi avec brio et courage un mode créatif d’intégration sociale par l’échange et la réflexion. C’est  au Musée Basque. Une belle et magistrale leçon de vie.  Du 12 au 14, le festival, très pluridisciplinaire cette année,  investit la Poterne pour 3 jours de musiques, de manifestations artistiques et de cultures croisées sous l’égide de l’association JFB Lagunak (article à venir pour un détail du programme et voir articles déjà publiés)

www.blackandbasque.com

Côté expos, les initiatives fleurissent!! Nous ne goûtons guère les “spectacles” tauromachiques même s’ils participent d’une certaine manière- dont la pertinence nous entrainerait dans un long débat inutile- de la culture bayonnaise. Mais signalons toutefois 2 belles expositions proposées sur le thème taurin. La première, “Face à Face“, permet d’admirer les photos de Daniel Vélez à la Brasserie des Arènes jusqu’au 9 septembre. La seconde, “Arte y Toros 2014“, offre un panorama des oeuvres de multiples artistes dans les coursives des Arènes les 6 et 7 septembre. pour toutes infos www.bayonne.fr .

La Galerie des Corsaires ( voir articles publiés sur Galerie et Remp’Arts) prouve sa belle vitalité en proposant, tous les 15 jours, des créateurs originaux et différents. Jusqu’au 5 septembre, Nicole Gonon-Despériers nous envoute  par ses toiles douces et colorées aux personnages tristes et fantasmagoriques, comme issus d’un rêve.. Du 6 au 19 septembre, c’est au tour de Stéphane Amos Diby de nous montrer combien des ciels, des lumières et des atmosphères différents ou variables peuvent révéler les multiples facettes de paysages, ruraux ou urbains et de visages mosaiques. Superbe de délicatesse. Du 6 au 15 octobre, 2 artistes argentines, en résonance directe avec le Festival Biarritz Amérique latine, laissent éclater leur exubérance flamboyante, Marta Arangoa et Dini Calderon. Des peintres à découvrir du lundi au samedi de 15 à 19h00. Programme complet sur le site www.galeriedescorsaires.blog4ever.com .

Enfin les 20 et 21 septembre Raoul (Alain Rillot) ouvre, pour la 3° année consécutive, sa cage d’escalier pour une exposition unique en son genre. 9 artistes, dans des domaines aussi variés que la sculpture, la peinture, le dessin, le collage, la photo présentent des oeuvres originales pendant 2 jours, le tout dans un cadre exceptionnel. Qu’on se le dise : un rendez-vous à ne surtout pas manquer, 6 rue Port Neuf de 10h00 à 20h00. (Alain Rillot, Jean-Eric de Loze, Nathalie Jégu, Laure Carrère, Pascale Taurua, Julien Goul, Thierry Sanchez, Jean Manuel Soumaré et Jean Marie Salanié au programme!)

10599382_765076830204810_1770888499122691105_n

Les surprises de Txalaparta: Vous connaissez bien désormais ce lieu dont nous avons longuement parlé (article inauguration avec Altea Baiona) et qui avait provisoirement ouvert ses portes pendant les fêtes de Bayonne, histoire de proposer un lieu de la différence et de la tolérance en ces périodes où certains dérapages se produisent (voir article fêtes de Bayonne). L’association des Bascos nous revient en force- et en culture- avec le 16, l’avant première du superbe film ” Pride” à l’Atalante, ou comment un groupe de gays prend, avec panache, fait et cause pour la grève des mineurs de l’ère Tatcher!!Présenté en clôture de la Quinzaine des Réalisateurs, Pride, le second long métrage de l’anglais Matthew Warchus, a reçu la Queer Palm du meilleur film LGBT, à Cannes, le 23 mai ! Réjouissant!! Apéro  Tapas des Bascos à 19h30 avant projection du film à 20h30. Le lendemain Txalaparta ouvre enfin définitivement son espace d’accueil et de convivialité au 10 rue Laffitte. A ne pas manquer car les Bascos ce sont, toute l’année, des sorties sportives, des rencontres culturelles et surtout, des aides sociales ou psychologiques pour tous les LGBT rejetés par le système ou leurs proches, en liaison avec Le Refuge, avec lequel une convention a été signée lors de l’inauguration du lieu. Un espace soutenu par la Mairie, le Conseil Général et nos 2 députées socialistes.  Des locaux qui exposeront régulièrement des artistes que l’on aime, à commencer par Altéa Baiona!  www.lesbascos.fr

10492445_599329100185857_635327587483762885_n

– 1914-1918, l’histoire en partage… Parallèlement au vaste programme Fortius Bayonne/ Pampelune (voir article déjà publié), Bayonne, au riche patrimoine d’architecture militaire et d’histoire contemporaine souvent douloureuse, nous invite dès la rentrée au devoir de mémoire, en liaison directe avec les scolaires, (article à venir) avec, de septembre 2014 à février 2015, des expositions, des conférences, des projections et rencontres, tant il est vrai que nos souvenirs forgent notre histoire. Un vaste programme élaboré, sous la direction de la culture et du patrimoine de la ville, avec de nombreux partenaires locaux: la Société Sciences Lettres et Arts, la Médiathèque de Bayonne, le pôle d’Archives départementales de Bayonne et du Pays Basque, le Musée basque et de l’histoire de Bayonne, le Musée Bonnat-Helleu, le Label Ville d’Art et d’Histoire, le cinéma l’Atalante, l’Association des Amis du Musée Basque, l’Association Bayonne Centre Ancien, les éditions Koegui, l’Association Philatélique Côte basque.. Un pan de mémoire et d’histoire auquel nous consacrerons très vite un dossier spécial. www.bayonne.fr, Direction Culture et Patrimoine.

Flyer_scolaires

– La Luna Negra fait sa rentrée en danses et rires!

Pour toutes infos, www.lunanegra.fr.

Le 4 septembre, après plusieurs années chez les Souffleurs de Rêve et plus de 5 ans en Ring d’improvisation à la Luna Negra, Stéphane du B.A.B se lance dans un spectacle vivant, sous votre inspiration : soufflez-lui, il jouera ! Fabriquer ensemble des sketches, des exercices, des situations d’impros, suivant les thèmes donnés. Seul ou en groupe, venez jouer avec lui dans un spectacle vivant … et unique. Les 5 et 6 septembre, d’un flamenco traditionnel à un flamenco plus moderne, le groupe « Luna Flamenca » propose de remonter aux origines du flamenco. Cet art, sous l’influence de différentes cultures (hindoue, afro-américaine, arabe, escuela bolera, classique espagnol…) est devenu une forme d’expression riche, vivante, actuelle et universelle mais indiscutablement sauvage. Tout au long du spectacle, vous pourrez apprécier la danse de caractère d’Ana Morillo « La Bambani » et l’élégance de Lidia « La Lunares ». Elles interprèteront les chants de Lele et Alfonso Jiménez, chanteurs gitans à la voix douce et puissante, accompagnés par les guitares des virtuoses Rafael Borja et Pedro Planillo.

– Haizebegi, le Festival du film sur les modes de la musique/Musikaren Munduak Film Festibala, improvise ses portées au Musée Basque, à L’Autre Cinéma et à l’Atalante, du 18 au 20 septembre. Débats, conférences, projection de films, concerts et danses tout un programme des cultures musicales du monde à ne pas manquer!!

Anglet très jazzy!

– L’Association Arcad nous compose, en ce mois d’été indien, une subtile partition d’essor et de festival. Essor avec l’extension de ses locaux de Bernain, agrémentés désormais d’un étage supplémentaire. Le 10 septembre, artistes et amis sont conviés à l’inauguration dans un esprit de partage et de convivialité. L’occasion d’illustrer le vrai sens d’Arcad et les belles passerelles que l’association tisse toute l’année! www.arcad64.fr . Mais son fleuron de septembre reste le Festival Jazz sur l’Herbe où la fine fleur des musiciens se produit à la salle du Quintaou et dans le parc de Baroja, du 26 au 28 (voir page fan Anglet Jazz  Festival- Jazz sur l’herbe pour le programme. Article à venir aussi!).

Jazz-sur-l'herbe-2014

– Côté expositions, la Galerie Obre Enea réouvre ses beaux espaces après travaux le 5 septembre à 18h30. L’occasion de croiser tous les artistes fidèles, d’Anglet ou d’ailleurs, à commencer par Daniel Joly, créateur de l’enseigne ou le maître de céans, Jean-Claude, dont les bijoux nous font baver d’envie tant ils resplendissent de grâce. Du 8 septembre au 3 octobre, le Patio de l’Hotel de Ville accueille, du lundi au vendredi, de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00, les oeuvres de Grégoire Lavigne et de Thomas Lanfranchi, suivis, dès le 4 octobre à la Villa Béatrix Enea de Rémi Groussin, du mercredi au dimanche, mêmes horaires.

– Un bibliothèque au top niveau! On salue ici les actions de cet établissement qui, pendant tout l’été, a su captiver les visiteurs en ses locaux ou sur la plage et qui poursuit, dès la rentrée, des initiatives en passe de devenir de belles institutions: “Dis moi pourquoi l’art contemporain“, le 17 septembre et le 8 octobre, en écho aux expos du Patio, et les “Epatants bouquineurs“. A l’occasion des journées du patrimoine des 20 et 21 septembre on notera l’opération “Livres d’artistes sans réserve” dont nous avions déjà parlé cet été. www.anglet.fr

Ce mois de septembre, le théâtre d’Anglet, esplanade Quintaou, fait aussi sa rentrée et accueille la saison culturelle proposée par la Scène Nationale du Sud Aquitain, ainsi que les propositions artistiques de partenaires comme le Festival Musique en Côte Basque, l’Orchestre Régional Bayonne Côte Basque et les associations culturelles d’Anglet. (On reparlera très vite avec Jean Michel Barate de ces nouveaux axes culturels et artistiques) Voir  Scène nationale du Sud Aquitain

 Biarritz à l’heure de la danse et de l’Amérique latine

A peine achevés les scènes estivales et les jeudis des jardins de l’océan que Biarritz Ville Lumière nous invite à prendre le temps d’aimer la danse… sur des airs latinos à l’heure mexicaine. Un télescopage qui ne rend pas justice à chaque événement! Alors reprenons dans l’ordre!

– Le Temps d’Aimer la Danse s’inaugure en expositions.

Du 4 au 25 septembre, de 10h00 à 18h00, la Médiathèque accueille Bastien Vivès (Grand Prix de la Critique BD 2012) pour sa BD “Polina”, inspirée de la carrière de la danseuse russe Polina Semionova.

Même moment, même endroit, le “Studio danse” ou comment transmettre aux plus jeunes le virus de 6ème art à travers l’univers ludique de la BD.

Du 6 au 28, la Crypte Ste Eugénie s’improvise scène de ballet, de 14h00 à 19h00  pour un langage des corps superbement illustré par les peintures de Lilivandel et les clichés d’Olivier Houeix, photographe attitré de Malandain.

Du 13 au 27, l’expérience insolite “Light Shadow” investit la Médiathèque sous la direction du Centre d’Expression Numérique et Corporelle de Genève. Des projections videos sont générées en temps réel par les participants, qui, en entrant dans le jeu en dansant, alimentent une interaction entre l’homme et la machine. Plusieurs effets graphiques prolongent le mouvement et amplifient l’émotion. Ouverture du dispositif le 13 à 11h00 avec les deux concepteurs: Kevin Ramseier, danseur, et François Moncarey, vidéaste. Du 16 au 20 à 11h00 un danseur ou chorégraphe du festival se prêtera au jeu en esquissant quelques pas face aux machines…

A travers ces expositions, l’art graphique ou photographique illustre, tel un écrin précieux, l’art de la gestuelle, du mouvement, de la danse…De nombreux spectacles, portés par des compagnies aux styles multiples et diversifiés, s’offrent au public, en représentations ou en répétitions ouvertes au Jardin Public. Une féérie aux mille couleurs et écritures où se détache notre petit coup de coeur, le 13 , place Bellevue (gratuit) à 19h00, Dantzaz, qui invite de jeunes danseurs venus de toute l’Europe à déferler sur cette magnifique compagnie du Pays Basque (Voir nos précédents articles sur la manifestations et consulter, pour davantage d’infos, le programme détaillé sur www.letempsdaimer.com)

Un feu d’artifice d’expositions

La grande manifestation phare de l’été, ” Les Maitres de l’Art Belge” se poursuit jusqu’au 4 octobre, ponctuée d’une conférence de Francis Boule, le 2 septembre à 16h00 à la Médiathèque (René Magritte, peintre poète) et de visites commentées de l’exposition au Casino Bellevue, en français les 6 et 26 à 17h00 en compagnie de Jean-François Larralde, historien de l’art, et le 27 septembre à 10h00 en basque, par Céline Arrossagaray, dans le cadre de Mintzalasai.

Le Musée Asiatica nous propose un voyage au pays de la soie, élément central de la culture chinoise depuis plus de 3000 ans, et de la vie des hommes au quotidien, de l’empereur au peuple. “Broderies et Brocarts de soie“, c’est du 5 septembre au 31 octobre, tous les jours de 10h00 à 18h00 et les samedis dimanches ou jours fériés de 14h00 à 19h00. Infos sur  www.museeasiatica.com .

Du 27 septembre au 25 octobre la Médiathèque s’associe à la Galerie des Corsaires et l’Association pour la promotion des Arts du Monde pour présenter les “passagers des Vents, artistes d’Haiti et de Cuba “, de 10h00 à 18h00 et le jeudi de 14h00 à 20h00.

Enfin, 2 grands mythes sud américains s’invitent, pour un souffle inédit de légende, au festival Biarritz Amérique latine, l’espace de 2 expositions chargées d’émotions du 29 septembre au 5 octobre, dans le Village du Casino Municipal. Maria Felix, incarna, dans les années 60, la femme fatale aux multiples facettes, star d’Emilio Fernandez, de jean Renoir ou de Luis Bunuel, à l’instar d’une Anna Magnani ou d’une Ava gardner! Une diva qu’immortalisa l’objectif d’Hector Garcia dans des situations en marge du protocole d’une artiste habituée à masquer sa véritable image, fragile et sensuelle. Des images aujourd’hui présentées qui redessinent, à l’aulne de l’émotion, le visage d’une légende. La seconde exposition nous invite aux voyages. Ceux vécus par José Luis Borgès et Maria Kodama à travers le monde entier dont de magnifiques traces en textes et photographies nous parviennent aujourd’hui au fil d’un parcours inspiré du livre “Atlas” de l’écrivain, publié aux éditions Gallimard en 1988 et magnifiquement commenté par l’auteur lui même: ” Maria Kodama et moi avons partagé avec joie et étonnement la découverte de sons, de langues, de crépuscules, de villes, de jardins et de personnes toujours différentes et uniques..

affiche biarritz2014

– Le 23ème Festival Biarritz Amérique Latine braque ses projecteurs, du 29 septembre au 5 octobre sur le cinéma mexicain avec un hommage particulier rendu à la comédie et aux films de Luis Bunuel. Un programme au parcours désormais bien rodé: Compétition officielle de longs et courts métrages ou de reportages de tous les pays sud américains, un village “muy caliente” jusque tard dans la nuit, vibrant au son de musiciens (dont Damba, Cuba et Pays Basque),d’un concert exceptionnel d’Agnès Jaoui,  de danses, d’expositions, de mojitos ou d’exposants et partenaires offrant une belle vitrine des produits latinos, rencontres littéraires ou universitaires. Bref, l’itinéraire de rencontres et découvertes précieuses, voire rares (à suivre dans nos précédents articles, notre article à venir consacré au festival et sur www.festivaldebiarritz.com). Mais surtout un événement créé par la ville de Biarritz et largement plébiscité par un public local, départemental, régional, voire parfois national,  qui ne raterait pour rien au monde, d’année en année, ce rendez vous majeur de culture et de convivialité.

– Côté coulisses: Cinéma et théâtre à l’affiche

Au cinéma, Le Royal et la Médiathèque s’arrogent la part du lion autour des multiples manifestations qui émaillent la ville. Le 11 septembre, au Théâtre des Chimères, la cie En Aparté propose une création pour voir le handicap autrement, “Parenthèses“. Le 24, place au spectacle en langue basque à l’Atabal (voir article sur ce lieu et sa programmation déjà publié) avec Hodei magoa & Tiritatxo dans le cadre du festival Mintzalasai (article à venir), à 17h00. Le 25, le Colisée accueille à 21h00 “Les taupes“, farce politico écologique signée Gérard Bagardie, et le lendemain, même heure, “La Nuit de Valogne” d’E. Schmidt, suivi de ” La Voyante” d’A. Roussin avec le Rideau Rouge.

Sur grand écran, Le Royal et la Médiathèque nous livrent quelques bijoux. Le Royal s’associe aux grands événements de la saison avec le Temps d’Aimer la Danse le 11 septembre, 20h30, pour deux courts métrages ( Artificial Landscapes et Dantzaz) un docu (Dancing in Jaffa) et une rencontre avec Biarritz culture et Thierry Malandain, le Festival Biarritz Amérique latine et les journées Mintzalasai avec un documentaire, le 25 septembre à 21h00, “Les stratégies de revitalisation des langues dans le monde“. Voir programmation complète de septembre sur www.royal-biarritz.com. La Médiathèque suit le mouvement de la toile avec le 5 septembre, à 15h30, Doc Latino, “Il y a photo” d’Alberto Yacellini, le 12, même heure, “Les cahiers de Medellin” de Catalina Villar et le 26, Doc Latino, “danza, le miracle de Cuba” de Sonia Paramo.

Que serait, enfin, Biarritz, sans le magnifique Théâtre du Versant, dont la passion pour les beaux textes et les artistes, jusqu’au bout du monde- des comédiens aux peintres-l’humanisme et la créativité ne trouvent décidément pas de limite… Toujours plus haut, toujours plus magique , toujours davantage tourné vers le métissage culturel, le partage d’un art de la vie avec d’humbles amateurs ou la formation de jeunes comédiens…La saison 2014/15 illustre bien ce parti pris de la transversalité, de la transfrontalité et d’un sens aigü de l’osmose entre différentes cultures. Evelyne Hérisson réalise, cette année, le visuel de la saison, en réponse à la question première que se pose aujourd’hui Gaël Rabas: “Quelle est la quête? Une vie d’artiste est une quête, une aspiration, comme le regard dans le dessin d’Evelyne”. Une toile tout en finesse, emplie d’une infinité d’imaginaires…Une rentrée chargée mais surtout une superbe nouvelle! Gorgibus et Cléonte, 2 petits boucs âgés de quelques mois, viennent d’arriver au Versant, offerts par les élèves de Françoise Dorgambide, Alice, Camille, Maeva et Nathan! A nous d’en prendre soin aussi comme des fétiches précieux! (Pour tout le reste voir notre article à venir car cette troupe incroyable le mérite bien!)www.theatre-du-versant.com

– Mintzalasai et l’Atabal

Du 22 au 28 septembre , les journées Mintzalasai illustrent avec brio la vitalité de la lange basque dans tous les domaines de la vie quotidienne et culturelle (article à venir), en liaison avec l’Atabal et le Royal, entre autres! Voir programme complet sur www.mintzalasai.euskara-biarritz.eu. A ne pas rater le 10 septembre, dans les jardins de la Cité de l’Océan, à 19h00, Woods et John Berkhout. C’est gratuit avec repli sur l’Atabal en cas de mauvais temps! ( Pour l’Atabal, voir notre précedent article, la programmation détaillée et nouvel actu du 4 septembre.)

– Côté sorties

Le 27 septembre, dès 20h30, au 5 rue de la Négresse, un bel événement à signaler. Maria Pili et Solange Aiçaguer nous proposent une soirée espagnole. L’occasion pour Maria, à la tête de son école de danse flamenco depuis 25 ans, créatrice de ballets et plasticienne, et Solange, peintre et photographe, de proposer au public la belle idée de créer un centre culturel autour du flamenco, au delà des clichés réducteurs qui entourent ce qui est plus qu’une danse, une véritable culture autour de laquelle gravitent peintures, photos, musiques, instruments, danses ou costumes. Elles ont pour ce faire créé une structure: Créa Nimation.  Au programme: apéro buffet puis spectacle de danse et concert flamenco avec Pascual Gallo et Emmanuel de Marichalar… (article à venir)

10616552_1475350282731937_2298156325996980568_n (Toile de Solange Aiçaguer)

www.facebook.com/MariePierre.solange?fref=ts . Enfin, signalons les afters qu’organise désormais tous les samedis et dimanche le Bô Bar et Serge Istèque dès 6h00 du matin!! Idéal pour les couche tôt… du lendemain!!

Signalons enfin, le 6 septembre la Fête des Halles, puis, du 19 au 21, les Fêtes d’Iraty auxquelles l’Atabal s’associe avec, le 20 les inscriptions à la Rock Eskola et des concertes au bar ou en extérieur.

10424279_726240124114486_7672643222435312507_n

Les vibrations d’ailleurs…

Nos artistes s’activent en ce mois de septembre!  A Bidart, la Galerie Pili Taffernaberry accueille, du 5 au 11 septembre, de 10h00 à 12h00 et de 13h30 à 20h00 les oeuvres d’Eric Bourdon, suivi, du 12 au 18, des compositions et peintures de Derrac.

10494596_730505630354481_7887897566097077308_nDidier Dordeins, remarqué aux Remp’Arts, propose, le 7 septembre, au Château d’Etxanz de St Etienne de Baïgorry, dès 10h00, un vide atelier, puis le 22 à Bassussary une expo Bassu’Art. Tout le monde il présente ses oeuvres de 12 à 22h00 à Oihan’Art de St Jean Pied de Port. www.facebook.com/didier.dordeins . Enfin Gilles Lavie, www.facebook.com/gilles.lavie.7, a rejoint le 25 août le groupe d’artistes permanents de la galerie “The Artists” à Hossegor, après une belle incursion aux Remp’Arts. (Visite d’ateliers d’artistes à suivre dans le mois)

10154559_577009609081418_7974530582646709702_n

Bernard Perez réalise une expo de ses oeuvres dans la boutique Korloff (diamantaire place Clémenceau).A cette occasion, sur demande, il présente des vidéos artistiques avec musique de sa création “Danse de l’homme et d’un oiseau et la  naissance d’un diamant” (d’une vingtaine de minutes) Pour tous renseignements 05 59 24 03 52 Boutique Korloff demander Séverine .

Au Kafé Loco, le 6 à 19h30, Moustic et DJ Rapsode nous la jouent back to the future avec le son des radios pirates!!!

10620826_864206746966435_4881532589970529777_n

Cet agenda est perfectible et n’attend que vos actus pour se modifier peu à peu. Dans le mois à venir, nous couvrirons bien des événements signalés et visiterons des ateliers d’artistes croisés cet été ou des lieux gourmets, gourmands ou actifs en termes d’animations ou de concerts… A suivre donc!!

Catherine CLERC, contact@magmozaik.com

This Post Has Been Viewed 261 Times


3 Responses to Septembre: Un agend’arts tonique, décliné en variations métissées

  1. Pingback: Septembre: Un agend’arts tonique, d&eacut...

  2. Pingback: Ruksis780

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier