Festivals no image

Published on octobre 5th, 2014 | by MagMozaik

0

Saint Jean le Luz se tourne vers l’avenir

Du 6 au 11 octobre, la cité des corsaires et du cinéma lance son 1er Festival International du Film destiné à révéler les nouveaux talents du cinéma, en collaboration avec le Sélect dont on connait la prédilection pour le genre Art et Essai. Au programme, 10 longs métrages français et internationaux dont 5 présentés pour la première fois en France, 8 courts métrages français et 2 avant-premières en ouverture et clôture du festival, hors compétition. Toutes les équipes de films présentes pour des rencontres inédites en denses avec le public. Afin de départager les films en compétition, un jury de personnalités présidé par le cinéaste Xavier Beauvois et un jury de jeunes lycéens de la région. Le public sera également amené à voter pour ses films préférés. En prime, 2 masterclass, l’une consacré à l’écriture scénaristique et l’autre à l’évolution de la presse cinéma. Des événements majeurs à ne pas manquer. Alors moteur…Action!

Un nouveau départ

En 2013, après 18 ans de festival, l’Association pour l’organisation des festivals se retirait d’un événement de prestige, laissant la ville tourner la page. La suite de l’histoire s’écrit aujourd’hui, dans la continuité des objectifs grâce à une équipe inchangée autour de Patrick Fabre, directeur artistique depuis 6 ans. Une édition de transition néanmoins: Nouveau nom, nouvelle signature, nouvelle égérie pour l’affiche, Juliette Besson et nouveau photographe, Anthony Anciaux… Bref l’essentiel pour découvrir de nouveaux talents, susciter des vocations, notamment à l’échelon local, à travers des projections, des ateliers et des masterclass. Miser sur l’avenir, telle est l’ambition renouvelée de ce festival riche de 18 ans d’expérience que bien des stars ont accompagné au fil des éditions, avec un renforcement des actions auprès  de la jeunesse pour laquelle Luz n’est pas que lumière mais aussi feux de la rampe. Peyuco Duhart résume bien ce nouvel état d’esprit qu’il définit comme une “nouvelle vague”, placée sous le signe de la créativité, de l’audace et de la convivialité. Une nouvelle vague cinéma portée par la Ville, son Casino et le Select.



Un jury de qualité pour des prix bien ciblés

– Comme les années précédentes, riches en présence de multiples personnalités d’envergure, le jury de 2014 ne déroge pas à la règle. On ne présente plus Xavier Beauvois, son président, nourri de multiples influences (Téchiné dont il fut l’assistant ou Doillon pour lequel il fut acteur). Son nouveau film, La rançon de la gloire, sortira en 2015 mais il en offre la primeur aux luziens en ouverture du festival. A ses côtés, Alex Beaupain, auteur, compositeur et interprète, dont le talent a été maintes fois reconnu par le prix Charles Cros . Avec un César et un Swan d’or, il excelle aussi dans les musiques de films. Laurent Bénégui est romancier, cinéaste et producteur de films. Certains de ses ouvrages, tel Au petit Marguery, ont fait l’objet d’adaptations au cinéma. Marie Kremer, comédienne, nous vient de Belgique mais c’est en France qu’elle mène sa carrière au fil de nombreux films et séries TV. Michèle Laroque, actrice, scénariste et productrice, vous connaissez par coeur! Du cinéma avec le Mari de la coiffeuse, La crise ou Le placard au théâtre avec Pierre Palmade, elle ne ménage pas ses engagements, notamment au côtés des Restos du coeur. Stéphanie Murat, réalisatrice, scénariste, photographe et actrice. Claude Lelouch, Yvan Attal, Canal Plus  et autres l’ont dirigée mais elle a aussi tourné ses propres oeuvres (Victoire, Max…). Enfin, Christophe Offenstein, réalisateur et chef opérateur, travaille sur tous les films de Guillaume Canet, mais il se lance depuis 2005 et surtout 2013 dans la réalisation.

patrick-fabre(Patrick Fabre, directeur artistique)

– Un beau jury éclectique pour des prix bien définis. 5 récompenses attribuées ainsi aux meilleures productions: court métrage, interprète masculin, interprète féminin, réalisateur et film. Le public, quant à lui, décernera deux prix: Court métrage et long métrage. Le jury jeunes, fort de 6 lycéens de la région, distinguera les deux mêmes catégories. Les lauréats de ce dernier jury bénéficieront de bourses d’aide à l’écriture du fonds de dotation Porosus ( dont le photographe de l’affiche Anthony Anciaux est lauréat) d’un montant de 10 000 euros pour le long métrage et de 2 500 euros pour le court métrage (Pour en savoir plus: www.fonds-porosus.org)

Une programmation novatrice

Nous avons choisi une présentation chronologique des longs métrages pour mieux répondre aux exigences de vos emplois du temps. Pour les courts, voir programmation officielle sur www.fifsaintjeandeluz.com.

– Lundi 6 octobre

A 17h30, Stéphane Demoustier présente son premier long métrage, Terre Battue, où comment un père et un fils, prêts à tout pour concrétiser leurs ambitions, l’un par la création de son entreprise, l’autre pour devenir champion de tennis, apprennent qu’il est souvent difficile de contourner les règles! A 20h30, projection en avant première et hors compétition du film de Xavier Beauvois, La rançon de la gloire, où comment à Vevey, lors du décès de Chaplin, quelques curieux personnages décident d’enlever le cercueil pour demander une rançon. Un bon moment loufoque en perspective servi par Benoit Poelvoorde, Roschdy Zem, Chiara mastroianni, Peter Coyote ou Dolores Chaplin, entre autres!

– Mardi 7 octobre

A 15h00, Yann Demange, français de naissance mais très londonien, propose son premier long métrage, 71, où comment Gary, jeune recrue anglaise envoyé sur le front de Belfast va devoir, pris au piège, se débrouiller seul pour revenir sain et sauf. A 17h30, place à Jessie & Zibby, second film du réalisateur américain Josh Radnor, déjà primé au festival de Sundance pour son premier long métrage en 2010. L’histoire d’un intello en pleine crise existentielle qui, à l’occasion d’un retour sur son ancien campus, rencontre une jeune étudiante qui va bouleverser sa vie. A 20h30, Los tontos y los estupidos de Roberto Caston, prend le relais ou comment illustrer la différence entre idiotie et stupidité. Un second film pour cet espagnol également directeur du festival LGBT de Bilbao.

– Mercredi 8 octobre

A 17h30, Fred Nicolas, longtemps assistant d’excellents cinéastes (Guédidian, Zonca, Desplechin, Rouan…), nous offre la primeur de son premier fil, Max & Lenny. Histoire d’un beau métissage musical et culturel entre 2 adolescentes que tout pourrait en apparence opposer, une ado marseillaise férue de rap et une jeune congolaise, séduite par sa musique. A 20h30, Alix Delaporte, ancienne journaliste camerawoman de Capa, déjà remarquée à la Mostra de Venise, vient nous livrer son second long métrage, Le dernier coup de couteau, ou quand un fils retrouve son père chef d’orchestre sur fond de Malher.

– Jeudi 10 octobre

A 17h30, Lena, second film de  l’allemand Jan Schomburg, débarque au Select. Quand une femme perd la mémoire, difficile de faire le choix entre la retrouver ou s’inventer une nouvelle vie. A 20h30, L’oranais,  second film de l’algérien Lyes Salem, visite nos côtes, ou comment deux amis se séparent, au lendemain de l’indépendance de l’Algérie à la dé-faveur d’une trahison.

– Vendredi 10 octobre

A 17h30, Cyprien Vial se lance pour la première fois dans l’arène cinéma avec son Bébé tigre. Ou comment un jeune indien bien intégré en France souffre de ne pouvoir subvenir aux besoins de sa famille sikh restée en Inde. A 20h30, Mélanie Laurent, comédienne bien connue, nous présente son second film Respire, avec Isabelle Carré et Claire Keim.

– Samedi 11 octobre

A 14h30 séance courts métrages suivi à 19h30 de la soirée de clôture avec projection du film de Jean-Paul Rouve, Les souvenirs, avec Michel Blanc, Annie Cordy, Chantal Lauby, Jean-Paul Rouve, entre autres! Ou comment Romain 23 ans, part à la recherche de sa grand mère enfuie de 85 ans…

rCAM01409( Comme indiqué, le Select!!)

Un festival décliné en multiples évenements

Deux masterclass  proposent échanges et initiations au public, notamment lycéen. Le vendredi 10 à 10h00, les bases de l’écriture scénaristique s’ancrent au Select. Stéphanie Murat, Vincent capello et Laurent Bénégui accueillent ainsi les lycéens qui préparent cette année un concours destiné à la réalisation d’un court métrage au festival 2015. Le lendemain, 11h00, à la médiathèque, Jean-Pierre Lavoignat, ancien directeur de Studio Magazine brossera avec le public le portrait d’une presse cinéma en pleine évolution.

– La soirée de clôture, samedi 11, vivra au son d’une musique résolument axée sur les musiques de films. Les DJ de MovieMix , Fred et Nico, habilleront la cérémonie et la soirée de clôture sur des remix actuels de musiques de films. Un superbe voyage musical des seventies à nos jours.

– Ambiance ciné dans la ville également. Le 11 octobre, place Louis XIV à 17h00, l’Orchestre d’harmonies intercommunal jouera un florilège de musiques de films, histoire de vous plonger dans vos souvenirs et vos rêves. Pour les étoiles en devenir, après un tirage au sort le 9, Make Up for Ever et le festival offre deux maquillages de star le 11 octobre  après midi, suivis d’une séance photo! Harcourt n’a qu’à bien se tenir! Enfin le 11 octobre à 16h00 dans le hall du sélect, séance dédicace du livre de Dominique Besnehart et Jean-Pierre Lavoignat, Casino d’hiver.

– Pour se détendre après les projections, rendez vous au Macadam Caffé, 3 bd Victor Hugo, le 8 octobre qui vous offre, sur présentation de votre billet cinéma, un cocktail. Le 10 octobre même punition au Pub des Corsaires, 16 rue de la République.

A l’abordage du cinéma, la cité des corsaires la joue sabre au clair!

Pour toutes infos sur les dates, horaires et tarifs, rendez vous sur www.fifsaintjeandeluz.com

Catherine CLERC, contact@magmozaik.com

 

This Post Has Been Viewed 25 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier