Coups de coeur

Published on mars 18th, 2017 | by MagMozaik

0

Rencontre circassienne!

Dans le langage sérieux et artistique un clown est un artiste circassien. Et quand deux circassiens se rencontrent, il s’agit là d’une vraie fusion artistique. Et quand Ezech Le Floch accueille Vincent Tessier on touche à la perfection poétique ! Sortez vos nez rouges !

Depuis le 17 mars, Vincent Tessier s’est installé au 7 bis, espace pluri culturel empli de ses tonalités tour à tour sensuelles et espiègles. Un lieu de vie ancré au coeur du quartier St Esprit entre le Didam et la future Nouvelle Atalante, à quelques encablures de la rue Sainte Catherine. Un espace d’art et de bien être dévolu aux habitants qui ne veulent pas perdre la main sur le devenir culturel et convivial de leur quartier. Un endroit, comme un rendez-vous quotidien ou hebdomadaire, où se détendre, prendre soin de soi, s’initier en famille ou entre amis aux arts et quelques disciplines culturelles théâtrales ou musicales… Bref une structure parfaitement adaptée à un quartier dont la dynamique et l’effervescence se nourrissent de jour en jour de toute une nouvelle vie culturelle impulsée par la mairie ou des groupes privés.

Vincent Tessier, nous l’avons découvert voilà plus d’un an aux Corsaires et suivi son évolution vers un style de plus en plus épuré, affiné, en un jeu subtil qui allie séduction, émotion et petit grain de sel mutin. Très productif, il ne cesse d’exposer, sur plusieurs lieux à la fois parfois. A croire qu’il a aussi réussi à maitriser ses propres hologrammes ! Le personnage est à l’image de son oeuvre comme ce personnage de Folon qui fit naguère les beaux jours d’un générique télévisuel, à mi chemin entre l’homme au chapeau melon de Matisse et Charlie Chaplin, insaisissable et charmant clown tout en fine poésie un brin surréaliste, le trait d’esprit toujours au bout des lèvres et les yeux pétillant de malice. Un trublion hors du temps qui passera aisément d’une pirouette à la Keaton au karaoké de « ah que Johnny!! » au grand dam de ses amis du reste! Une personnalité complexe et subtile qui passera aussi du bout en train festif au papa poule dont la magnifique fille Emma hante ses tableaux les plus tendres. Bref, un artiste né, attachant, terriblement cultivé, créatif et nécessairement très fragile jusqu’au bout de ses pinceaux.

L’artiste imprime sur des pages d’écriture des personnages émouvants de sensualité et de poésie. Petits regards croisés et vagabonds sur des palettes d’imaginaires où il fait bon vivre et s’enivrer de couleurs aériennes. Vincent Tessier oscille entre pages d’ouvrages, partitions de musiques et peintures juxtaposées en de subtils collages aux belles thématiques. Pastels et autres encres de Chine habillent ses pages de vieux ouvrages et de notes de musique dont les mots et les trilles s’envolent vers des imaginaires que chacun interprète en son monde intime. Une prédilection certaine pour les portraits dont la force et la finesse vous vrillent. Visages finement ciselés et corps lascifs ou vibrants jouent à cache cache avec des pans de journaux ou de livres, en français voire en chinois! C’est puissant et subtil à la fois dans la complémentarité d’écritures et de dessins expressifs. Une belle et incontestable maîtrise qui donne à ses tableaux toute leur texture dense et souvent impertinente. Des registres également très multiples avec un petit coup de coeur pour ses silhouettes noires si vivantes ou ces jeunes filles qui dansent sous la pluie en rouges parapluies… Aujourd’hui, son inspiration se fait plus aérienne, tout en voluptés féminines délicates et fragiles à la fois, en des tonalités diaphanes et douces, musant entre femmes-enfants, couples torrides et délicats hommes, femmes et enfants d’ailleurs, d’autres contrées. Milo Manara n’est pas très loin!! A ce renouveau tout en légèreté épurée et partitions colorées subtilement musicales, se joignent des sculptures, nouvelle dimension où l’artiste tisse ses explorations futures. Des séries qui témoignent du talent de Vincent Tessier, de ses inspirations exubérantes et mutines, alternant fraicheur et séduction envoutante. Un bel artiste à la croisée des arts, à suivre résolument et qui sied à merveille à l’esprit doux, espiègle et aérien du lieu !

Un artiste à rencontrer lors des journées portes ouvertes du 7Bis, rue Neuve à Bayonne puis à la Médiathèque de Biarritz du 15 au 29 avril et au Café Cosi tout le mois d’avril, mais aussi à Dax en attendant d’autres présences virtuoses à venir.. Mais chutt!!!

http://www.vincenttessierxxc.over-blog.com

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 127 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier