Spectacles vivants

Published on mai 10th, 2015 | by MagMozaik

0

Quelques “Jours Heureux” et créatifs à Baroja

Bienvenue au pays du rêve et de la poésie, du loufoque, de l’absurde et de la magie, de l’imaginaire- des imaginaires- et de l’enfance où les dragons déambulent, les extraterrestres argentés et fantasmagoriques tentent de vous cerner pour vous comprendre peut-être? Où des machines extraordinaires, tout droit sorties de l’univers des Enfants Perdus, vous happent, où un Cyrano japonisant vous délecte de ses sons et ses odeurs, où un Boubacar vous transportent dans des pays de mémoires et de légendes africaines. Bienvenue là où les sculptures vous offrent des dimensions sonores insolites et inattendues, en écho aux instruments du monde dont on imaginait même pas l’existence ou dans une sphère aquatique porteuse de notes improbables… Bienvenue dans un dédale de jeux ou de pépites littéraires délivrées par Les Chimères, de gourmandises, de barbes à Papa, de caramels, et surtout, de peintures oniriques peuplées en direct de martiens de carottes, de Bob l’éponge et autres chiens ou Godzilla avec Nicolas Barrome Forgues, créateur de l’affiche et parrain des “Jours Heureux”. C’était à Anglet, domaine de Baroja, les 9 et 10 mai, en un tumulte jubilatoire d’animations et de spectacles plus inventifs les uns que les autres.

IMG_2278

Les Cosmopodes, Compagnie des Géants



L’enfance au coeur de la ville

– “Les Jours Heureux” participent d’une belle revendication politique de Claude Olive, Maire d’Anglet, en collaboration avec la Scène Nationale du Sud Aquitain, partenaire privilégié pour la première fois. Placer l’éducation culturelle des enfants au coeur des politiques urbaines, telle est la préoccupation du maire qui mise sur un événement phare intergénérationnel, riche en spectacles, animations variées amusantes ou pédagogiques pour faire de nos chères têtes blondes, des têtes citoyennes bien faites! L’ambition? Devenir, à terme, une référence nationale, voire internationale en matière de festivals pour la jeunesse, notre belle promesse d’avenir mais aussi établir de solides passerelles avec d’autres festivals aquitains de ce type à Blanquefort ou Angoulême.

IMG_2302

Nicolas Barrome Forgues, parrain de la manifestation et créateur de l’affiche

 

– Malraux déclarait: « L’art est le plus court chemin de l’homme à l’homme » et nous pourrions ajouter qu’il parle aux enfants et aux parents de ce qui fait sens. A contre courant de bien des collectivités territoriales contraintes de rogner les budgets culturels, Anglet maintient et développe un festival jugé essentiel, en collaboration, pour la première fois, avec la Scène Nationale du Sud Aquitain qui lui apporte sa précieuse expertise en matière de spectacles de qualité. Cette intervention n’est certes pas due au hasard puisque, comme le rappellent Marie Christine Dumas, présidente de la Scène Nationale et Dominique Burucoa son directeur et programmateur, le jeune public a toujours été inscrit au coeur du projet de cette institution.

IMG_2305

Figaro, Monsieur Loyal du festival

– Ce festival ne laisse de nous étonner. 26 compagnies participent à cet opus 2015 pour des spectacles destinés au plus large public inter-générationnel, de 18 mois à …107 ans peut être, qui sait? Tout l’espace Baroja se mobilise à cet effet: Salle du Centre de Loisirs, salles Zingaro et Babieca des Ecuries, le Château, le chapiteau, le réfectoire ALSH mais aussi tous les lieux du domaine en plein air (Parc, pigeonnier, terrain de basket, entrée ou esplanade des Ecuries). Le dispositif d’accès aux spectacles? Très simple! Un pass permet d’accéder à tous les spectacles et toutes les animations proposés. Mais à l’intérieur, à chacun, en fonction des envies, de s’inscrire aux représentations données, car les places restent limitées, malgré la multiplication des représentations pour chaque spectacle. En attendant votre tour, vous pouvez déambuler dans le domaine au gré de vos fantaisies. Point n’est besoin là de réserver, en espérant que la météo daigne inonder de soleil tous les espaces ainsi revisités, ce qui fut le cas de fait!

IMG_2364

L’inaccessible étoile, Compagnie Pipototal

– Le choix des artistes? Par expérience du festival, les services culturels et la Bibliothèque de la mairie en connaissent beaucoup qui reviennent ainsi de produire. D’autres interviennent pour la première fois. Quant aux spectacles présentés par la Scène Nationale, ils ont été choisis après avoir été vus pour être certain de leur qualité et de leur adéquation aux publics ciblés. Les artistes viennent de la France entière, voire de Belgique. C’est assez dire l’ampleur nationale d’ores et déjà atteinte! Une créativité stupéfiante qu’un public nombreux s’est empressé d’apprécier, voire de plébisciter.

– Monsieur Loyal mène la danse avec ses fameux tours de magie… et ses as de pique!  Il introduit avec humour les élus venus inaugurer le festival: Claude Olive bien sûr, Jean-Michel Barate ou Jacques Veunac, rejoint par son maire de frère Michel Veunac… Ambiance bucolique sur fond de dragons rugissants, tout de patchwork vêtus,  ou d’un voyage en mer avec bambous, noeuds marins, musiques d’ailleurs et acrobaties autour de longs bambous…

3B

Les Traps de la Compagnie Efimer

Petite promenade réjouissante au coeur de l’enfance

IMG_2303

Un château enveloppé pour sa réfection

Tout virevolte en plein air! Les dragons déambulent, se laissant caresser les naseaux par les plus petits guère rassurés, les géants argentés enjambent à tout va, se laissant apprivoiser par le public, hormis notre photographe qui se fait courser! Les curieuses machines extraordinaires arpentent les allées tandis que les enfants expérimentent les sculptures musicales.

IMG_2487

D’autres se font maquiller dans l’Oasis, découvrent les instruments du monde ou, dans un P’tit Coin de Verdure de la Lyonnaise des Eaux, apprennent à mieux utiliser l’eau en mode ludique avant de se mettre au diapason de multiples jeux festifs. Pour les parents, à l’heure du déjeûner agrémenté de multiples gourmandises et autres barbes à papa, le groupe de jazz Christelle Collin Trio offre quelques notes de détente et de nostalgie. Ciel un peu gris le samedi mais grand soleil le dimanche! Nous ne pouvions bien sûr tout voir, eu égard à la multitude de spectacles et animations en tous les lieux du domaine (parc, terrain de basket, pigeonnier, salles des Ecuries, chapiteau spectacle, réfectoire ou centre de loisirs). Une grande variété d’espaces pour une remarquable créativité cette année due à l’expertise des services culture, communication et médiathèque de la ville mais aussi à l’intervention de la Scène Nationale. Quelques coups de coeur…avec en arrière plan un château en bas résille, enveloppé en mode Christo!

– Petites pépites en plein air

Bagatelle, l’Agora Theater. Cornelius est un nomade qui déambule au gré de ses espoirs ou de ses naufrages dans sa carriole. Arrivé ici, il se pose dans un coin de pièce pour nous raconter son histoire. Sa maison? Ce sont les gens qu’il rencontre au fil de ses pérégrinations, la route qu’il arpente pour trouver- qui sait?- la recette du bonheur. Une belle leçon de vie tout en émotions. Interprétation de Roland Schumacher.

“Vu”, de la Compagnie Sacekripa, avait été, voici quelques temps, programmé sur Anglet mais le spectacle avait été annulé. Nous retrouvons donc avec plaisir ce personnage muet aux petites obsessions, limite maniaques, de tous les jours… Des rituels d’un quotidien bien huilé qui soudain dérape…Spectacle d’Etienne Manceau.

Et puis petit coup de coeur pour “A la Dérive” de la Compagnie Lavifil…Un couple sans âge se réinvente en souvenirs au fil des mots..

IMG_2573

Compagnie Lavifil

Les Chimères nous présentent, dans le parc, un petit conte de Joël Jouanneau, “L’Enfant cachée dans l’encrier”. Un enfant s’ennuie l’été dans le château de son père, un amiral toujours absent. Mais au fond d’un encrier il entend la petite voix d’une soeur imaginaire qui lui demande de prendre la mer pour la délivrer.. Un voyage inattendu au coeur de secrets de famille.

Juste à côté la Compagnie Tête allant vers nous entraine à la croisée des arts, entre théâtre, cirque, musique et sculpture avec “Guadas en vivo”, en d’improbables voyages maritimes sur des navires dont de longues perches de bambou habilement maniées reproduisent les tangages… Frais comme un vent du large.

Festival Jours Heureux -Philemoi

sculptures sonores

En parallèle des sculptures sonore de la Compagnie Philémoi, la Compagnie Aquacoustique se met à l’eau pour un étonant “Concert’eau en do nageur”. Trois musiciens qui font de simples objets détournés d’incroyables instruments de musique. Les tubas se font flutes, les arrosoirs saxophones et l’eau percussion! Jubilatoire! Une expérience à rapprocher d’une belle présentation d’instruments du monde aux Ecuries, histoire de découvrir la kora africaine, le santor iranien ou l’anklung d’Indonésie.

– Deux coups de coeur à l’intérieur

Dans les Ecuries, le conteur sénégalais Boubacar Ndiaye nous entraine sous l’arbre à palabres de son village d’enfance, là où, de génération en génération, se transmettent les contes de mères et d’aieules.. Un spectacle où ce magicien des mots d’ailleurs implique les enfants, leur faisant découvrir les chants africains et, à travers quelques contes animaliers et devinettes, une certaine philosophie de vie à l’africaine.

IMG_2563

Boubacar

Sous le chapiteau, Cyrano débarque du Japon!! La Compagnie Hecho en Casa nous livre une interprétation qui met l’accent sur la force des sentiments et le regard sur les différences, portés par un décor japonisant aux fines odeurs de lavande et de fleurs…

IMG_2436

Cyrano à la japonaise

IMG_2625

Fresque achevée

Un beau week end fantasque, drôlatique et féérique en diable!

Catherine CLERC,magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 244 Times

Tags: , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier