Coups de coeur

Published on janvier 7th, 2018 | by MagMozaik

Quand volent les papillons

Alain Rillot, alias Raoul, et thanatopracteur dans la vraie vie,  nous régale depuis 2010 de ses collages foisonnants d’inspiration BD ou cinéma paradoxalement très structurés en filigrane. Après l’expérience Loft’ Arts il expose à l’Atelier 53 de la rue Pannecau pour un mois chez l’ami Vincent Tessier qui attire bien des artistes novateurs aux imaginaires dopés à l’énergie.

Alain Rillot se classe résolument dans une catégorie particulière et riche de belles mémoires BD, celle des tintinophiles invétérés, mais pas que! Entre les Tontons Flingueurs, Asterix ou la belle clique de Fluide Glacial, voilà un artiste rigoureux, voire méticuleux à l’extrême,  dans l’expression de ses délires jubilatoires, poétiques en diable et aériens. A partir de structures coniques et de perspectives très étudiées, quasi subliminales mais néanmoins perceptibles dans la construction pour le moins élaborée de ses tableaux, il compose des oeuvres étonnantes, aux mouvements nerveux bien organisés, juxtaposant des bribes de bandes dessinées découpées, collées, chevauchées, puis vernies qui entament des dialogues surréalistes aux mille références d’albums d’anthologie. Au coeur de ces géométries bien agencées s’inscrivent les résonances les plus insolentes et improbables entre photos ou dessins sortis de leur contexte et qui écrivent de nouvelles partitions poétiques, sensibles, sensuelles et toujours pertinentes, en messages où s’invente un vrai style aux mille variations. Des oeuvres incroyables sur lesquelles vous pouvez passer des heures à découvrir les moindres détails, les multiples vignettes entrechoquées avec harmonie et ce soupçon d’humour délicat qui donne toute leur légèreté aux toiles. Des compositions qui demandent des heures incalculables de travail tout en minutie pour un résultat grandiose de vie éclatante.  Prenez Rackham le Rouge, l’une des 8 toiles consacrée à l’univers d’Hergé . Approchez-vous et regardez bien ces vignettes extraites de l’album dont certaines se chevauchent en un dialogue et des passerelles que vous n’auriez jamais songé à associer . Ou bien Astérix dont l’artiste illustre par thèmes hilarants les péripéties. Nous l’avons connu à ses débuts pour le retrouver aujourd’hui, après une ascension foudroyante en gerbes magnifiques de couleurs et de mouvements , sur de nouvelles expériences et progressions dans la maîtrise de son art. De la Puce des Arts en 2010 à l’Atelier 53 sur janvier 2018, quelle évolution parcourue! Ses collages du débuts se sont fait plus aériens et minimalistes en une série de papillons personnalisés sous forme de broches ou de cages lumineuses. Une envolée artistique où l’artiste a peaufiné ses techniques de bristol verni, rendant plus solides ses ailes en partance pour les rêves de chacun, nous rappelant irrésistiblement les papillons dont Christophe Pavia orne ses extravagantes robes et ses merveilleuses coiffures. En des imaginaires et registres bien différents ces deux là se nourrissent des mêmes vecteurs subtils et délicats d’expression, les robes et coiffures de l’un renvoyant aux dimensions en 3 D de l’autre en incroyables dentelles de papier.

Un "tintinophile " averti!

Au départ? Un amoureux inconditionnel de Tintin dont l’univers hante l’appartement et la belle cage d’escalier. Entrer dans son repaire c’est côtoyer dès la porte passée Tintin, Tournesol ou la fusée rouge et blanc. C’est se laisser accompagner d’innombrables figurines décidées à vivre leur vie en dehors des vignettes d’Hergé. C’est enfin admirer les incunables et originaux que l’on n’ose effleurer du regard tant elles enferment de souvenirs mythiques. Certes, bien des collagistes ici proposent leurs oeuvres mais aucun d’atteint ce degré de maîtrise, de structuration et d’imagination parfois caustique et plus qu’impertinente. Pour de telles oeuvres qui peuvent dépasser les 3000 euros, l’artiste travaille selon son inspiration mais aussi sur commande, pour peu néanmoins que le sujet le motive. Star Wars? N’y comptez pas trop! En revanche Fluide Glacial vous garantira la plus délirante et inspirée des créations. Les Pin Ups, Astérix, Tintin,les Tontons Flingueurs, l’océan et ses univers menacés, la croix basque revisitée de multiples manières… Bien des sujets ont titillé sa créativité! Et comme il aime satisfaire toutes les bourses, il a été l’un des premiers à décliner ses oeuvres originales en tirages sur toiles plus abordables. Entre collages et papillons fantasques, la fusion devait un jour se faire. C’est aujourd’hui le cas à travers des toiles 3D qui, à partir de reproductions se réinventent en papillons qui se décollent sur des motifs 2D ou plus librement sur certains détails de tableaux qui laissent s’échapper ces quelques bribes couchées sur toile. Trois techniques désormais proposent des feux d’artifice de couleurs, de formes et de volumes: Les collages originels, très travaillés et sublimes de textures veloutées dont les doigts découvrent la chaleur et la finesse; les papillons, en simples broches personnalisées (ou pas) ou revisitant des cages qui n’en sont pas vraiment, créées par Nathalie Jégu, somptueuse et frêle sculptrice sur acier; les déclinaisons en volumes de détails de toiles qui s’envolent de leurs supports pour mieux vous entrainer dans des univers que vous appropriez…C’est plein de vie, de sons, de couleurs et de mouvements que subliment vos rêves et vos attentes. Vous avez tout le mois de janvier pour vous plonger dans ce bruissement d’images et de lumières sous le regard de deux punks à crêtes (pour nous des iroquois!) qui se riront de vos étonnements. De petites reproductions de détails de tableaux originaux sont disponibles pour 30 euros seulement, entre autres déclinaisons très abordables.

L’atelier 53, un lieu à découvrir

Un lieu où découvrir aussi les photos retravaillées d’Alicia Snicker et mené de main de maître par Vincent Tessier, revitalisé par cette nouvelle implantation bayonnaise pleine de belles promesses. Si le bouche à oreille fonctionne  bien, il est de nombreux artistes qui devraient exposer là selon des conditions financières très avantageuses. Nous avons en bien des occasions souligné le talent de Vincent Tessier que l’énergie de la ville a poussé à revisiter certaines de ses toiles. Il propose également des T.shirts où s’impriment quelques une de ses oeuvres les plus emblématiques, sans compter ses sculptures nouvelles que l’imaginaire des artistes accueillis nourrit sans conteste.

Atelier 53, rue pannecau à Bayonne, entrée libre du mardi au samedi . https://fr-fr.facebook.com/alain.rillot

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com   

This Post Has Been Viewed 30 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier