Coups de coeur

Published on novembre 28th, 2014 | by MagMozaik

0

Quand les cigales chantent Noël

Du 29 novembre au 11 janvier, Anne et Karl Blanchet, artistes amoureux de la Provence nous proposent à la Crypte Sainte Eugénie, la plus belle exposition au monde de santons. Un univers poétique qui reproduit dans les moindres détails la vie d’un village provençal au quotidien, sur fond de chant de cigales et de senteurs de thym ou de lavande. Un parcours magique le long de maquettes superbement réalisées où quelque 300 santons et automates sculptés et habillés nous offrent les scènes d’un temps passé où l’on prenait justement le temps de vivre  avec simplicité et bonheur.

DSC_1589

Sur d’immenses plateaux, des reproductions variées de la vie quotidienne d’un village nous apparaissent . Ici une rue avec la boulangerie et une vaste place en terre, où une partie de pétanque se déroule. Là un marché qui fleure bon la Provence, avec ses légumes, ses volailles, ses fleurs ou ses poteries. Plus loin, la place où l’apothicaire  pourrait aisément croiser le ferronnier ou un curé bedonnant. Et puis tous ces besogneux fiers et amoureux du travail bien fait qui s’activent: le rémouleur, la lavandière, la tisserande et son rouet, près du moulin qui s’ébroue nonchalamment. Le facteur distribue ses lettres, un homme s’endort sur son journal, le Petit provençal,  à l’ombre de sa terrasse, tandis qu’à l’intérieur des maisons, un enfant prend son bain, un couple déjeune, une femme parle avec son enfant dans la cuisine où le chat veille sur le broc d’eau bouillant prêt à faire la soupe ou le café quand dehors, près de l’entrée, s’entassent les bûches… Et plus loin les paysans accomplissent leurs tâches: labourage des terres, récoltes engrangées, vin mis en fûts. Comme c’est dimanche, les enfants jouent à la balançoire tandis qu’un mariage se célèbre sous l’objectif d’un photographe d’un autre siècle. Sous le soleil estival ou les frimas neigeux de l’hiver, la vie s’égrène dans un univers de paix et de pudeur propre aux villageois, friands de plaisirs simples.

Cette exposition nous emmène dans le royaume de l’enfance et de la magie de Noël avec délectation. Tout est  pensé, conçu et reproduit dans les moindres détails à échelle réduite. Dans chaque maison un pan de vie se déroule avec les meubles, les personnages, les ustensiles en fer, verre, cuivre ou porcelaine, voire papier lorsqu’il s’agit de reproduire lettres, ordonnances médicales ou journaux. Dans la boutique de l’apothicaire, les étagères regorgent de pots en faïence de 1 à 2 cm finement ciselés. Celle des paniers propose des corbeilles de toutes dimensions plus vraies que nature mais lilliputiennes! Sur le marché, une vendeuse présente de véritables étoffes chatoyantes aux couleurs chantantes de la Provence. Une autre vend ses poteries, reproduites avec un souci exceptionnel du détail. Un  homme vend ses fruits et légumes sur une charrette… Autant de personnages superbement vêtus et saisis dans les bribes d’une vie quotidienne. Le rémouleur aiguise les couteaux d’un client, le tisserand file sa laine, la lavandière lave son linge quand une autre femme, plus loin, moud son café.. Et puis soudain, comme un fait normal et anodin, une crèche où la nativité prend tout son sens, au milieu de ces villageois. Des rois mages venus apporter leurs offrandes…

Une vraie merveille qui occupe tout l’espace de la crypte au son du chant des cigales. Un travail incroyable de reproduction, réalisé avec le souci de respecter ce qu’était autrefois la vie d’un village de Provence, dans toute sa diversité multiforme et toutes les humeurs de ses habitants. Une extraordinaire création où les maquettes, les personnages, les automates et les décors stupéfiants de vérité vous transportent dans une atmosphère à la Pagnol. Ugolin et le Papet se sont guère loin et Manon des Sources veille sur ce petit monde truculent et ô combien attachant! Le curé de Sainte Eugénie se souvenait, avec nostalgie, en ce soir d’inauguration, du temps où il officiait dans un village du Sud est… Un joli moment d’émotion.

Alors n’attendez pas! Précipitez vous, en famille, à la Crypte Sainte Eugénie pour vous replonger dans l’enfance, au coeur de la Provence. Une boutique vous permet également d’acheter des produits artisanaux: Santons peints ou à peindre, en argile, sachets de lavande, savons de Marseille, huiles essentielles et une multitude de petits accessoires miniatures pour créer votre propre crèche (porte plumes de 1 cm, casseroles en cuivre, sécateurs ou serpes de 4 cm, verres, jarres avec bouchons en liège… Un  remarquable assortiment d’objets étonnants de précision et de beauté.

Tous les jours de 10h00 à 12h15 et de 13h45 à 18h30, le 14h00 à 18h00 les  25 décembre et 1er janvier, nocturnes jusqu’à 21h00 du 20 décembre au 3 janvier. Tarifs: 4,5 euros adultes, 2,5 pour enfants de 4 à 12 ans, 1 entrée offerte pour une entrée enfant achetée. Tarifs groupes (15 personnes): 3,5 euros adultes et 2 euros enfants. Tarifs réduits à 4 euros pour personnes handicapées, collégiens, étudiants et demandeurs d’emploi. 

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

 

This Post Has Been Viewed 132 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier