Coups de coeur

Published on juillet 2nd, 2016 | by MagMozaik

0

Quand le dessin prend la parole…en insolences!

Nous avons, pendant un an, suivi et largement partagé les dessins rageurs, au fil de l’actualité, de Cortez, agrémentés des mots incisifs de Bébert et GB, en plumes trempées au vitriol. De bien belles vérités assenées en traits insolents et volutes verbales savoureuses propres à déclencher l’hilarité ravageuse qui sied à l’insolence salutaire de ce trio infernal! Aujourd’hui, quel bonheur de voir enfin ces chroniques acides et rebelles publiées en un recueil que ponctue, à la galerie des Corsaires, une exposition unique à mettre d’urgence devant tous les regards et toutes les consciences, en mode ludique mais néanmoins citoyen. Un triumvirat de chic et de choc, à la pointe mordante du stylo et du crayon! Jubilatoire!

Daniel Cortez fait partie intégrante de notre paysage artistique, musical et impertinent. Sa galerie boutique, basée à Espelette, s’enorgueillit d’une belle brochette insolente de dedeuches et de piments ma foi bien séduisants. Peintre à l’humour tantôt tendre tantôt ravageur, il excelle aussi dans l’accompagnement d’événements dont il crée les visuels superbement déclinés. Il est aussi, depuis des années, en électron libre truculent, de tous les combats justes et humains pour la liberté d’expression et la culture de notre territoire, avec cette pointe de causticité un brin acide qui le caractérise.

Ce que l’on sait moins, c’est qu’à la fin des années 80, Cortez, Bébert ( petit côté Al Pacino!!) et GB se fréquentaient assidûment en une belle complicité autour de bons verres et de morceaux de musique. Les deux premiers compères dessinaient, le dernier écrivait…Le temps a passé jusqu’en octobre 2014 où le trio infernal s’est reformé pour nous distiller, chaque semaine, quelques savoureuses chroniques poétiques en mode décalé, voire carrément déjanté de GB, illustrées par Cortez et commentées par Bébert, bien évidemment sur tous les sujets sensibles qui fâchent! Du vitriol jubilatoire concentré en petits flacons auxquels nous sommes direct devenus accros au point de les partager chaque semaine sur les réseaux sociaux et sur Mozaik.

L’aventure, nous affirmait Cortez, ne durerait qu’un an, à notre grand dam! Quelle belle surprise, donc, que de voir e-délire reprendre tous les mois le flambeau de ces rendez-vous hebdomadaires avec davantage de dessins et de textes brulots. Et quelle satisfaction de découvrir aujourd’hui tous ces petits bijoux en trio sertis en un ouvrage dopé à la dérision, à la rébellion et au talent!

Présentation de l’OVNI hier soir, 1er juillet, en présence des auteurs, en parallèle d’une exposition aux corsaires reprenant le meilleur de ces 52 semaines infernales et ébouriffantes jusqu’au 9 juillet! Le tout agrémenté de tambours de feu endiablés menés de baguettes de maître par Cortez himself et de quelques déclamations arrogantes de poèmes en triumvirat!! Le livre à garder résolument sous le coude tous les jours pour ne jamais oublier les êtres de raison critique et libres que nous devons rester, droits dans nos bottes!

“Des poésies au vitriol ou les dessins ont la paroles” en auto-édition, 18 euros pour 100 exemplaires numérotés! C’est GRANDIOSE!!!

www.e-delire.com

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 76 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier