L'envers du décor

Published on mai 8th, 2016 | by MagMozaik

0

Prom’nons nous dans les bois…

Les marionnettistes d’aujourd’hui ne se cachent pas toujours dans les coulisses de spectacles ni derrière leurs prolongements un brin schizophréniques, avouons-le! Preuve en est le Théâtre du Grand Méchant P’tit Loup” de Charleroi qui accompagne toutes les générations en spectacles désopilants et tendres. C’est assez dire que la Belgique tient la corde en matière de spectacles pour enfants mais sait aussi intervenir en bien des créations sur tréteaux. Louis-Philippe Della Valentina – qui ne s’en souvient ! – offrit au “Bambou Noir” du Versant récemment son plus bel oiseau d’impertinence qui collabora avec insolence avec Brigitte Rabas et son “manipulateur” en chef, Samuel Jego! Petit focus sur un artiste complet et bien attachant comme on les aime, à l’occasion d’un petit détour gourmand sur la marché Bizi Ona de Saint Jean de Luz.

En novembre 2011, Louis-Philippe Della Valentina prend la direction d’un nouveau théâtre des faubourgs de Charleroi, le “Théâtre du Grand Méchant P’tit Loup”,  où les marionnettes s’arrogent la vedette. une fusion complète entre acteurs et personnages de bois, de tissu et de ficelle qui remporte très vite l’adhésion d’un public intergénérationnel. Car pour plaire aux enfants il faut d’abord séduire les adultes! Et de fait, si certains spectacles s’adressent en priorité aux plus jeunes, d’autres parlent davantage le langage des adultes telles ces “Feuilles Mortes” qui évoquent, en mode poétique Tim Burton, les manipulations amoureuses. Ne nous y trompons pas: le marionnettiste vit en réelle cohérence avec son partenaire de chiffon qu’il accompagne sur scène en un dialogue souvent insolent et jubilatoire!

Une pratique qui a souvent amené cette compagnie nomade à suivre de multiples créations théâtrales comme ce fut le cas en 2015 avec le “Bambou Noir” du Théâtre du Versant. Une jolie performance en technique de gaine où le comédien a formé Brigitte Rabas et Samuel Jégo.

Aujourd’hui  Louis-Philippe Della Valentina se partage entre Charleroi et Saint Jean de Luz d’où il a tiré l’inspiration de son nouveau spectacle “Le Petit Mousse”. Une pièce écologique qui pointe du doigt un 7ème continent, celui des déchets (5 fois la France!), enfoui au cœur de l’océan Pacifique. Un joli propos qui, nous l’espérons, mettra en lumière un secteur très marginal du théâtre qui éprouve bien des difficultés à tourner. En septembre 2016, la compagnie se posera en Pologne pour l’équivalent du festival de Cannes en mode muppet! Nul doute que leur fraicheur et la force de leurs engagements, notamment aux côtés de l’UNESCO en faveur de la paix dans le monde, remportera un succès bien mérité.

Pour toutes infos: letheatredugrandmech.wix.com/grandmechantptitloup#!info/c139r

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 203 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑