Vu dans la presse

Published on avril 9th, 2017 | by MagMozaik

0

Petites histoires circassiennes

Si l’on doutait encore qu’être clown ne se limitait pas aux poncifs réducteurs et caricaturaux de nos pistes de cirque, mais bel et bien participait de véritables approches circassiennes poétiques et sensibles, la Scène Nationale du Sud Aquitain  nous le prouve à l’envi en deux superbes spectacles, les 14/15 avril et les 19/20 avril, à la croisée du conte féérique et du rêve magique à la Buster Keaton.

Premier acte? La Black Box du théâtre Quintaou ! Un curieux personnage, incarné par Damien Bouvet de la « Compagnie Voix Off », nous entraine, « Abrakadubra »!, au coeur de l’ univers fantasmagorique et quelque peu iconoclaste d’Ivan Grinberg, dans une forêt peuplée de créatures étranges dignes des contes de fées, en mode burlesque. L’histoire? Un magnifique, puissant et valeureux chevalier hante les bois, douloureusement frappé d’un terrible sortilège par un dragon maléfique qui l’a transformé en cochon, lui arrachant ainsi sa douce et tendre princesse Aurore!! Fier-Alur – et oui, c’est bien son nom, en dépit d’une apparence bien grognonne! – n’a plus du coup si fière allure! La solution? En appeler, pour conjurer le sort et reconquérir sa bien-aimée, à sa marraine, la fée Désastres, dont le nom seul ne présage rien de bon! Las! Cette brave dame ne maitrise pas réellement tous les mauvais sorts et ses remèdes s’avèrent quelque peu instables en termes de métamorphoses. Voilà notre gent damoiseau chahuté d’apparence en apparence, du cochon au lapin en passant par un roi ou un âne, à n’en plus savoir finalement qui il est vraiment, en étant tout cela à la fois! Vraiment brouillonne cette fée! S’ensuivent des situations burlesques que notre pauvre héros vit avec une poésie merveilleuse et déconcertante, comme une aventure initiatique sur ce que l’on est vraiment, en mode « Monthy Python » quelque peu fantasque!! Seul en scène, Damien Bouvet s’aventure dans l’univers de l’enfance, comme une bourrasque de fraicheur décoiffante, étonnant clown espiègle et touchant, se jouant du théâtre d’objets. Une superbe performance magnifiquement servie par Guillaume Druel au son, Pascal Fellmann à la lumière, Annick Baudelin aux costumes, accompagnés de la plasticienne Pascale Blaison. Un spectacle intelligent pour jeune public et familles.

Autre imaginaire avec la « Compagnie l’Absente » qui revisite, au théâtre de Bayonne, le « Syndrome de Cassandre ». Extraordinaire visage et regards que ceux de Yann Frisch, champion du monde de magie en 2012, qui évolue sur scène tel un Buster Keaton aux accents troublants de tragédie. La tragédie? C’est celle de Cassandre qui avait reçu le don de prophétie et la malédiction de ne jamais être crue ! Vous imaginez d’emblée le cruel dilemme et les interrogations qu’il suscite!! Clown décalé, déjanté, tragi-comique, Yan Frisch interpelle et bouscule le public sur le fil d’émotions à fleur de rires se jouant de bien des réalités en magies poétiques. A ses côtés, en co-écriture et conception de magie, son complice Raphaël Navarro de la Compagnie 14:20. Un petit bijou ciselé par les arts du cirque et soutenu par d’innombrables scènes conventionnées et pôles nationaux d’Arts du Cirque sur la France entière, au carrefour de la magie, des marionnettes et du jeu sensible d’acteur, à vivre absolument.

14 et 15 avril, Abrakadubra, petite salle Théâtre Quintaou, 20h30 et 15h00, de 12 à 18 euros

19 et 20 avril, Le syndrome de Cassandre, Théâtre municipal de Bayonne, 20h30, mêmes tarifs

www.scenenationale.fr

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 28 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier