Expos

Published on janvier 19th, 2015 | by MagMozaik

0

Patrick Grabet, artiste “tellurique”.

La ville d’Anglet rend hommage à Patrick Grabet, disparu en janvier 2014, artiste autodidacte plasticien pluridisciplinaire. Après la médiathèque d’ Hendaye (1995) le carré Bonnat (2002) le centre Raymond Farbos à Mont de Marsan (2010), c’est au tour de La villa Béatrix Enea et de la galerie Georges Pompidou d’Anglet d’accueillir ses œuvres.

Créer son espace, son propre monde et s’y engager.

Les œuvres de Patrick Grabet sont telluriques. Elles irradient une force intérieure pétrie de questionnements comme l’emblématique «  Homme qui marche dans l’incertitude brumeuse du destin » série de plusieurs images dessinées au fusain.


548fbfcb7b

Créer son espace, créer son propre mode, s’y engager s’y retrouver. Construire son « alphabet plastique » fruit d’une expérimentation acquise loin de l’orthodoxie des écoles d’art mais dans un camaïeu de voyages, de rencontres artistiques, sportives et musicales, de lectures fondatrices comme Nietzsche, Maurice Blandot, mais aussi une série d’ouvrages sur « le décor dans l’architecture islamique au Maroc «  qui nourriront son esprit.

Une œuvre protéiforme.

L’architecture, écrin d’expositions pour œuvres éclectiques. Refus de formaliser, de réduire mais fabrication d’objets expressifs issus de dessins, de peintures, de collages, « le mélange apparemment hétéroclite de production diverses…peut engendrer du sens par le biais de l’installation conçue pour et dans un lieu précis ».

Force est de constater que les visiteurs percevront ce sens, d’autant plus que des correspondances de Patrick Grabet sont en lecture libre, dont le texte extraordinaire écrit lors de l’exposition Montoise « la fin du monde est reportée à une date ultérieure » qui laisse deviner la richesse de son univers aux couleurs humaines.

60e-salon-grabet

Réduire la poésie artistique de cet homme exceptionnel, que j’ai eu la chance de rencontrer, est impossible. Il faut voir, s’imprégner de son monde intérieur et se laisser guider. Je laisse les derniers mots à Patrick Grabet.

Retour sur images : pourquoi passer son temps à dessiner, peindre, plutôt qu’à autre chose ? Être porté à une chose plutôt qu’à une autre, non par vocation ou par don, par la naissance, par le hasard et la nécessité. Puis suivre, avec constance, un chemin, tirer son fil, créer son espace, s’y retrouver…si possible. D’abord produire son propre monde, pour soi, puis, désir de le confronter au monde extérieur. En faire le sujet et l’objet d’une vie. Début d’une aventure.

Exposition Patrick Grabet: 10 janvier-7 février 2015

Galerie Georges Pompidou, 12 rue Albert-le-Barillier, 64600 Anglet

Villa Béatrix Enea Anglet, 2 rue Albert-le-Barillier, 64600 Anglet

Entrée libre du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Xavier HEUTY,magmozaik64200@gmail.com

 

This Post Has Been Viewed 247 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier