Coups de coeur

Published on novembre 28th, 2016 | by MagMozaik

0

Passages de vie…de Lavie !

Gilles Lavie, ce vagabond moderne de l’urbain, redessine les immeubles et revisite les rues, en des registres bien différents. Chacune de ses périodes évoque une ambiance, une partition musicale bien particulières et néanmoins très citadines avec, en filigrane, des références à des contextes culturels d’inspiration: Taxi Driver, entre chien et loup, en strate complexes où les taxis jaunes arpentent les quartiers de NYC aux limites troubles, aux tonalités sombres et flamboyantes à la fois, à l’ombre de gratte-ciel si impersonnels et néanmoins si sourds de vie. Miles Davis revisite un Paris incisif, aux pénombres crues d’acier rouillé, aux paysages abrupts et grouillants d’une vie tumultueuse ou, plus proches de nous, ces structures bayonnaises où les ponts hurlants contrastent avec les rives incertaines de nos rivières insolentes.

Au fil de ses créations, l’artiste évolue vers des série plus vives comme si le jour reprenait le dessus en notes subtiles. Une phase intermédiaire toujours urbaine, mais en mode “Ecume des Jours” où la trompette douloureuse de Boris Vian tord les structures d’immeubles avec une finesse de tonalités vives et de traits. Aujourd’hui, il s’attache au contraste lumineux entre bitume désincarné et humains, là où, sur les passages piétons, se hasardent, épurées, des silhouettes fugitives à la manière d’ « Abbey Road », anonymes si graciles, vus de dos, de haut ou d’en bas, telle cette femme aux talons aiguilles écarlates, dont le pavé résonne de son pas chaloupé, comme des éclats de couleurs sur le noir et le blanc rectilignes. Ce thème annonce bien des variations et l’on se prend à rêver que Gilles Lavie invitera bientôt d’autres personnages insolites, poétiques, à traverser les passages cloutés, ces passerelles fragiles où l’humanité, l’espace d’un court instant, échappe aux fracas urbains, en leur apportant des vibrations de vie furtives. La découverte d’un bel univers sensible en 2 expositions simultanées, « Passage » et « Balade urbaine ».

« Passages », Café Cosi, 9 rue Larralde à Biarritz du 9/11 au 31/12/2016 et « Balade urbaine » au restaurant  Pourkoi pas de Bayonne, 10 rue Tour de Sault du 4/11 au 31/12/2016.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

Crédit photos artiste

This Post Has Been Viewed 38 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier