Coups de coeur

Published on octobre 12th, 2015 | by MagMozaik

0

Opération Atabal 10…Kesako?

En novembre prochain, l’Atabal, scène de musique contemporaine, soufflera ses 10 bougies en une multitude d’événements destinés à illustrer son ancrage territorial fort et une meilleure visibilité sur la ville qui  la porte, en liaison étroite avec les associations liées à sa programmation musicale, les lieux partenaires et les institutions culturelles de Biarritz, voire de l’agglomération. Une manière flamboyante de développer un anniversaire conçu par Franck Cazenave, artiste peintre bien connu à Biarritz et ailleurs, et l’équipe pluridisciplinaire de cet espace devenu incontournable, au delà même de la ville, par ses multiples implications extérieures dans les manifestations biarrotes. Petit focus imaginatif et créatif sur un visuel créé par Nicolas Le Borgne, alias ODO…

Transversalité et délocalisation

L’axe choisi par les organisateurs s’articule autour de la transversalité. Transversalité qui se pare des couleurs d’un parcours entre diverses générations et multiples publics, partout dans les lieux de visibilité culturelle de la ville en déclinaisons imaginées autour de la musique. Conférences, ateliers, cinéma, art, littérature, philosophie, jeune public… Autant d’orientations égrenées à travers la ville, à l’ Atabal , à la Médiathèque, au Colisée, aux Rocailles, sur le BTS Audiovisuel, au Festin Nu ou au Royal en une multitude de propositions tournées vers l’avenir, ou témoins de 10 ans de vie intense. Un manière ludique et riche de partager des moments de convivialité et de sensibiliser le public local aux activités de cet espace dont les concerts ne sont que la partie visible de l’iceberg finalement. Dans les profondeurs marines se nichent les actions pédagogiques, les accueils en studios de jeunes groupes, le Rock Eskola, les expositions ou les collaborations multiples à divers événements forts ou emblématiques de la cité tout au long de l’année sur un mode ludique et festif, tels Mintzalasai, les Jeudis des jardins de l’océan ou les fêtes de la Négresse…Une présence de fait toute l’année que cet événement anniversaire devrait enfin rendre plus lisible et visible avec, en prime, des accès multiples gratuits . L’objectif? Tout faire pour que s’impose un véritable label Atabal en terme de programmation bien identifiable.

Du 30 octobre au 21 novembre: Un riche programme!

Un foisonnement de manifestations s’annonce en thématiques parfois surprenantes et inédites. A la musique, fond de commerce de l’Atabal avec l’Art, se joint un dispositif tout en débats et réflexion. Conférences, ateliers, cinéma, littérature, activités jeune public émaillent le mois, complétés par une journée découverte le 14 novembre et une soirée off au Bar de la Plage le 10 novembre.

Un premier axe fait la part belle aux concerts dans une optique résolument éclectique, comme de coutume! Motorama et Dual Split lancent les festivités le 1er novembre à 18h00, suivis- fait exceptionnel, à la Gare du Midi- de Dominique A, puis Nahia & Matthys le 5 novembre à 20h30. Droop Lion & The Gladiators, Equal Brothers et Sir Wilson & The Green Light enchainent le 6 novembre à 20h30. Autre univers en nuances rok le 7 novembre avec Maserati et Piscine, dès 21h00. Le 12 novembre à 20h00 The Hyènes nous offrent un petit bijou avec le concert BD “Au vent mauvais”. Le 13 novembre, curieuse “Colonie de Vacances”, réunion de 4 groupes dans un dispositif quadriphonique intense et bourré d’énergie dès 21h00. Au coeur de ce match de ping pong sonore, Papier Tigre, Electric Electric, Pneu et Marvin. Le lundi 16 novembre à 20h00 place aux sonorité rap et électro avec Son Lux. Le 14 novembre à 17h00 électro rock positif avec Yes. Le 18 novembre à 20h30, Lou Doillon illumine la salle de tendance électiques folk blues. Le 19 novembre, impro on the Road réunit à 21h00 Les Massifs de Fleurs et le trio Bruch. Peu auparavant, à 19h00, chaque membre de l’équipe célèbre à sa manière cet anniversaire en choissant un titre qui lui correspond et un groupe pour l’interpréter dans son style! Bien des surprises en perspective en cette “Konpil”. Enfin le 20 novembre à 21h, Feu!Chatterton laisse planer sur l’Atabal un esprit Gainsbourg et Bashung, suivi de Kepa tout en skat blues. Infos complémentaires: www.atabal-biarritz.fr

Musique et philosophie? Une alléchante proposition à la Médiathèque en accès libre. Le 4 novembre, de 14h30 à 15h30, les étudiants de l’Ecole Supérieure d’Art des Rocailles argumentent en un atelier (sur inscription) sur le son qui fait sens avec Sophie Geoffrion. de 18h15 à 19h15, la même Sophie Geoffrion, philosophe et Arnaud Juan, guitariste, nous offrent une conférence en musique et s’interrogent: Peut-on penser la musique? Des questions pertinentes autour du pouvoir, du langage et de la liberté de la musique. Enfin, le 21 novembre de 11h30 à 12h30, même exercice de style avec Francis Wolff, philosophe et Karol Beffa, pianiste et compositeur sur le thème du pouvoir de la musique.

Le 14 novembre, journée découverte exceptionnelle de l’Atabal, à travers ses multiples activités souvent méconnues. Une journée tout public organisée dans un esprit de convivialité. Une belle succession d’animations et de concerts attendent toutes les générations de spectateurs: Cours et concert Rock Eskola, éveil musical d’enfants, ateliers peinture en musique par Frank Cazenave et Delwood, spectacle Yes pour jeune public, jam participatif entre enseignants de la Rock Eskola et public et Troc Musique mis en place par le Festin Nu.

Outre l’atelier philosophique du 4 novembre, l’Atabal présente un programme pédagogique où s’impliquent le BTS Audiovisuel et l’Ecole Supérieure d’Art des Rocailles. Un travail autour du son et, le 19 novembre de 20h30 à 21h00, un opéra rock réalisé et interprété par les étudiants des Rocailles sous la direction de Nina Childress.

Littérature, art et cinéma complètent le dispositif . Le Festin Nu a imaginé une sélection de livres autour du thème musical que la librairie présente sur un stand à l’Atabal du 1er au 21 novembre mais aussi sur quelques dates dans le hall de la Gare du Midi et à la Médiathèque. Le 30 octobre s’ouvre une grand exposition collective avec le superbe peintre Jean- Marie Salanié, l’illustratrice Charlotte Bronson, Inakinski en sculpture et le vidéaste prometteur Boris Labbé. Enfin, au Royal, présentation de 3 documentaires : “No land’s song” d’Ayat Najafi (le 3 novembre à 20h00), “La Mémoire vive” de Thomas Bartel (le 5 novembre à 19h00) et ” Michel Petrucciani” de Michael Radford (le 17 novembre à 21h15).

Les 10 "extras" de l'Atabal

Nous vous annoncions la “Konpil” des membres de l’équipe! 10 titres pour 10 interprètes! A vous de deviner à quelle personne correspond chaque paire musicale… Mais chut!

Maisonoir proposera une scénographie événementielle éphémère dans tous les espaces de l’Atabal. 10 ans d’histoire en photographies phares habilleront également ces différents espaces.

Le 10 novembre un événement off avec Marvin & Guy se produira dès 22h00 au Bar de la Plage dont on a pu découvrir le design très épuré et élégant. Enfin, un grand jeu Atabal 10, sous forme de cartes postales à gratter au verso, sera diffusé dans tous les lieux d’animations avec, à la clé, une multitude de lots.

De quoi largement occuper vos soirées ( et journées) d’automne, non?

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 218 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier