Actualités

Published on octobre 2nd, 2014 | by MagMozaik

0

Octobre: Un agend’arts aux couleurs de l’automne…flamboyant!

Septembre s’achève sur une rentrée tonitruante, riche de temps forts et de rendez vous phares dont la qualité et la diversité ont séduit des publics de multiples horizons. Octobre, tout aussi dynamique, confirme à quel point le Pays Basque est terre de métissage culturel dans tous les domaines, de partages, d’échanges et de large ouverture vers d’autres formes de culture, en France, en Europe ou partout ailleurs…Il révèle aussi, outre l’émergence de multiples talents, des événements originaux qui jouent la carte de la transversalité. Festival Biarritz Amérique Latine, Ezpel’Art, Transit 2014, Hendaia Festibala, Txiki Festival, Festival BD …autant de rendez vous où, autour d’ un thème majeur et des ambitions fortes, se rencontrent de multiples formes de créativité, comme autant de déclinaisons colorées d’un même propos: Projections de films, ateliers d’initiation, animations, expositions, performances parfois, concerts, débats littéraires… Axe fort de la plupart d’entre eux: La priorité accordée à la liberté d’expression, modulée en d’infinies partitions de tous styles, à la convivialité, à l’excellence, mais surtout d’intelligentes démarches pédagogiques en direction de publics néophytes ou de scolaires, largement immergés dans différents univers créatifs. Difficile de tout évoquer tant il est vrai que chaque ville développe sa propre teinte de fauve pour réaliser une belle mosaique de tonalités automnales festives. Certes, vous devrez jongler avec votre emploi du temps si l’envie vous prend de tout suivre, mais la tâche s’annonce ardue! Prêts pour une balade délicieuse?

Bulles de talents sur Bayonne

A l’instar des superbes toiles de Julien Goul, où des vagues de bulles bleues envahissent les rues de la ville avec une énergie jubilatoire, Bayonne laisse éclore, en ce mois créatif, une multitude de talents, d’événements ou d’expositions à l’aulne de l’inédit et de l’inventivité.

www.bayonne.fr

– Côté festivals?

La BD se met en scène en vignettes ludiques , surfant sur divers lieux de la ville et le 1er festival de la BD, organisé, les 4 et 5 octobre, par l’association Art2Bulles. (voir article la BD à l’heure basque pour le détail du programme). Deux journées bien…dessinées, et rythmées par des actions populaires mêlant 8ème art et musique sur partitions de concerts (le 2 à la Médiathèque et le 4 aux Arènes) “performances”, d’ateliers, de dédicaces et d’expositions  (Maison des Associations de Glain). Un festival appelé à développer de nouvelles formules d’animations mais qui, à coup sûr, vise à démocratiser la BD auprès d’un large public, notamment scolaire. En marge du festival , jusqu’au 5 octobre, l’exposition BD à la galerie des Corsaires (15h00- 19h00) et tout le mois d’octobre l’exposition de l’incroyable collection tintinophile de Raoul (Alain Rillot) à la Fabrique, rue Tour de Sault (10h00-18h00). Une première édition parrainée par Nicolas Tabary, fils du créateur du plus bête que méchant Iznogoud, dont la plume prépare une visite hilarante au Pays Basque.

cropped-Affiche-baionakomiki-V2-2014

Pour toutes infos: www.art2bulles.org et www.galeriedescorsaires.blog4ever.com

Depuis ce mois ci, les Translatines, imaginées par le Théâtre des Chimères (Jean-Marie Broucaret et Marie-Julienne Hingant) sur Bayonne, Anglet et Biarritz s’offre un rythme biennal. L’occasion, cette année, de souffler quelque peu, mais d’annoncer sur 3 jours, baptisés Transit 2014, comme un avant goût jubilatoire, le programme de l’édition 2015  dont le Mexique prendra la tête d’affiche. Du 9  au 11 octobre le BAB se mettra au diapason pluriel de riches découvertes théâtrales sud américaines (article à venir sur une aventure trentenaire). 3 pièces ébouriffantes à savourer avec rencontres des comédiens et metteurs en scènes, le 9 au Chapiteau de Baroja à Anglet (Quiéla, d’Odille Lauria à 20h30), le 10 au théâtre de Bayonne (Mi Munequita par la Cia Mala Nueva chilienne, mis en scène par Adel Hakin, 20h30) et le 11 à Biarritz, théâtre des Chimères (Pedro Paramo, à 16h00 et 19h00). En marge du festival, une démonstration de tango sur le parvis du théâtre de Bayonne le 10 à 20h00 par l’association Tango Barrio et , dans le cadre du second Festival International de Tango Argentin (23 au 26 octobre), des lectures autour de la poésie du tango à la librairie Elkar le 25 à 15h00.

Pour toutes infos: www.theatre-des-chimeres.com et www.festivaltangoargentinbab.fr.gd

munequita(Mi Munequita)

Le second Festival international De Tango Argentin Côte Basque investit, du 23 au 26 octobre, tout le BAB sous la houlette de l’association  Tango Barrio. Au programme? Le 21 , en avant première à l’Atalante avec la projection du film La leçon de Tango de Sally Potter à 20h30 dans une ambiance muy caliente! Le 23 à 20h30, à la maison des associations de Glain, le spectacle chargé d’amour et de poésie, Les parapluies de Buenos Aires, lance le festival. Le 24, toute la journée, les rues de Bayonne vivent à l’heure du tango avec force démonstrations, initiations ou conférence, avant d’investir pour une soirée Visions Tango, l’espace de l’océan d’Anglet. Le 25 retour vers Bayonne pour une seconde journée d’animations avec en prime des lectures à la librairie Elkar (voir Transit 2014) et une soirée Tango Prestige au Salon des Ambassadeurs sur Biarritz, suivie en ce même lieu, le lendemain, d’un après midi à Buenos Aires

Toutes infos sur http: www.festivaltangoargentinbab.fr.gd

– Côté expositions

Du 1er au 5 octobre, le Collectif d’artistes 9ème Concept, associé, en résidence sur la ville, à Black & Basque et Bayonne revisite une dernière fois le Carré Bonnat, annexe du Musée dédié aux expos d’art contemporain éphémères, avant sa disparition. Un lieu envahi de superbes fresques réalisées en une semaine .  Stephane Carricondo, Ned, Jerk 45, Alexandre d’Alessio, Clément Laurentin, Romain Froquet, Jeykill, et Veenom seront présents. Parmi les invités, il y aura Jean Faucheur, Hervé Di Rosa, The Blind, Gonzalo Extebarria, Grems, Niark1, Gilbert Mazout, LX One, Patxi Laskarai, Iker Valle, Landry et Pedro que l’on a pu admirer en pleine création du 23 au 30 septembre pour une impressionnante et monumentale performance!

DSC_0226

Pour toutes infos: www.blackandbasque.com et www.9eme.net

Le 10 octobre, le Gainzb’Art fête son 1er anniversaire en beauté avec les sculptures signées Daniel Joly, dont on apprécie infiniment le talent, et surtout l’exposition 69 Gainsbourg de Lolita dont la finesse du trait traduit à merveille les volutes de gitanes. C’est à l’heure de l’apéro et des tapas bien sûr!

La galerie des Corsaires s’exporte pour mieux se développer et promouvoir les artistes. Présente sur la médiathèque de Biarritz jusqu’au 25 octobre avec les Passagers des Vents, en co-production avec l’APAM, elle garde, jusqu’au 5 sa belle exposition BD avant de rendre hommage au talent de 2 superbes artistes argentines, Marta Arangoa et Dini Calderon du 6 au 15, par une mise en scène intitulée Vientos Del Sur. Un joli point qui ponctue la fin du Festival Biarritz Amérique latine. (on en fera une belle actu)

images(Dini Calderon)

Vénus 5: Le Centre d’Art Space Junk, 35 rue Ste Catherine, relaye cette année ce beau projet né à Lyon en 2010. Un parcours culturel et caritatif mêlant l’art et la santé pour mieux démystifier les tabous liés au cancer du sein, en portant un regard artistique sur le corps de la femme. Une expo à découvrir en octobre, du mardi au samedi, de 14h00 à 19h30 dans cette belle galerie dédiée habituellement au street art

Enfin, n’oublions pas d’Art et d’Ici, opération désormais bien ancrée du Conseil Général des Pyrénées Atlantiques qui permet aux artistes d’ouvrir leurs ateliers au public les 18 et 19 octobre (article à venir avec programme complet).

infos: www.cg64.fr/evenements/dart-et-dici.html

– Côté cirque et cabaret

La Luna Négra ne laisse de nous surprendre par ses choix imaginatifs ( toujours à 20h30)! Le 2 octobre beau combat proposé sur le Ring d’impros. Les 3 et 4 octobre place aux Poupées Gonflées bien décalées mais ô combien talentueuses, même heure. Les Murmures de Comptoir enchainent, sur le registre d’un humour de belle facture du 9 au 11  avec ces 3 bonnes femmes qui interprètent le monde à leur manière! Un gouleyant spectacle sur fond de p’tits coups d’rouge au coin du zinc. Des brèves, version ferminine, en somme. Du 16 au 18, le Quatuor de La Tour des Anges, chanteurs décalés a cappella, revisitent un répertoire ancré dans la culture collective avec humour, de Beethoven à Abba. Et on se prend à penser aux Pentatonix qu’il vous faut d’urgence découvrir sur you tube!Les 22 au 23 octobre, la musique reprend ses droits. Les Ukulélé Preachers imposent leur tempo rythmé sur des sons acoustiques hawaiens et une magistrale voix pour scatter et crooner! Et la danse? Ce pur diamant surgit le 24 octobre en multiples variations d’impros. Hip Hop, claquettes, flamenco, danses africaine, basque, orientale, contemporaine, latine… s’invitent sur scène! Le lendemain, les musiques du monde nous cueillent avec le duo K’Y BAM pour un voyage au pays des émotions. Ne laissons jamais un tel lieu s’étioler comme ce fut le cas avec le caveau des Augustins!

Infos: www.lunanegra.fr

Du 7 au 12 octobre, cirque en piste! la Cie Têtes de mules et le Cirque Ozigno dressent leur petit chapiteau sur la rive droite, près du stade Didier Deschamps. A l’affiche? Parasite Circus et le Bar à Paillettes, conseillé à partir de 8 ans (infos sur site de la ville).

cd_coversmall( The Rocky Horror Show)

Enfin, que serait le cabaret sans le déjanté Rocky Horror Show, pièce culte déjà produite en 2013 et reprise, avec les mêmes acteurs rebaptisés La Troupe des Superhéros de Transylvanie, sous la direction de Gaëlle Ferrand, le 11 octobre à 20h00 à la MVC du Polo Beyris. Des comédiens endiablés, des musiciens délurés, une maquilleuse vertigineuse? Que demander de plus ?

Contact:  Gaëlle 06 95 52 89 89 ou Antoinette 06 25 73 29 86

Biarritz, entre rythmes latinos et grands airs d’opéra

Côté festivals

Le triangle d’or gare du midi/Casino municipal/Royal vivre encore, jusqu’au 5 des émotions et fragrances latines à l’ombre d’un Mexique brillamment représenté sur nos rivages. La découverte ou redécouverte de monstres sacrés, tels Maria Felix, Jorge Luis Borgès, Octavio Paz ou Luis Bunuel…L’immersion dans une culture où la symbolique occupe une place populaire prépondérante, tels les arbres de vie ou les alebrijes, où le genre très prisé de la comédie autorise toutes les critiques sociales caustiques et acerbes, désamorçées ou exacerbées par le rire… Un genre qui remporte l’adhésion de tous les spectateurs là bas ou en d’autres pays d’Amérique latine, au delà des films de violence présentés en Europe à la limite de la caricature! Des instants de partage, de dialogue, d’échange avec les cinéastes, les acteurs, les artisans du village, les débateurs… des moments diamants que le public fidèle n’oubliera pas de sitôt. Des soirées festives jusqu’à plus d’heure à danser ou s’enivrer des musiques de groupes talentueux, argentins, chiliens, mexicains…voire basques!! (Tous les jours, jusqu’à la clôture, suivez nos sélections et nos actus) . Des jurys passionnés, exigeants, à commencer par Atiq Rahimi et Maria Kodama, des instants de grâce de Passionarias… Des liens décidément précieux entre Biarritz (ou plus largement le Pays Basque) et ce continent magique en pleine ébullition créative. Pour davantage d’infos: www.festivaldebiarritz.com

cropped-txiki-site_bandeau_1440x500px

Du 22 au 26 octobre, Le Txiki Festival propose sa seconde édition. Ce Festival du film pour enfants développe de multiples axes créatifs: projections, ateliers, animations… avec l’objectif d’éduquer aux images à travers des activités interactives et innovantes (article à venir). Toutes infos sur www.txikifestival.com

Du 21 au 26, pour les amateurs, rendez vous au Festival des Traditions Basques à l’Euskal Jai d’Aguiléra. Au programme: Pelote, danses, chants, force basque. Infos au 05 59 23 91 09

– Côté musiques…

Pour la 7ème fois, le Métropolitan Opera de New York prend ses quartiers sur la gare du midi. Une programmation de haut vol pour des spectacles virtuoses. Le 11 octobre, 19h00,la saison 2014-2015 débute avec Macbeth, grand classique de Verdi, avec Anna Netrebko en Lady Macbeth. A peine dénoué ce sombre drame, que Mozart virevolte sur scène pour Le mariage de Figaro! Publication des bans effectuée pour le 18 octobre à 19h00 (4 actes en italien). Toutes infos sur www.biarritz-culture.com

image004(Anna Netrebko en Lady Macbeth)

A l’Atabal, tous les styles virevoltent pour une programmation pointue. Le 1er octobre à 21h00, Wovenhand nous entraine dans un univers sombre et envoutant sur des notes de poésie extrême et torturée. Bluffant! Throw Me Off The Bridge enchaine avec des tonalités hard-core métal. Un concentré de vie et d’émotion brute. Le 3, à 21h00, les mythiques Tambours du Bronx font l’événement. Armés de maillets et de bidons métalliques ils nous proposent des rythmiques entre rock, techno et musique industrielle vers d’innombrables destinations Une performance sonore et visuelle hallucinante. Le 18, même heure, place au reggae dans toutes ses facettes. Clinton Fearon & Boogie Brown Band ouvrent la marche, suivis du groupe Yassa sur un registre plus africain. Le 23, on s’énerve un peu en mode psychédélique hargneux et rock garage . The Lords of Altamont, au style torrentiel, auxquels succèdent The Lookers, trio basque à la croisée insolente du garage, du punk et de l’alternatif, et Quaaludes Church. Le 24, soirée orientée hip hop et rap avec Chill Bump au style frais, fluide et détendu, et Sole au rap politisé que met en partitions une musique résistante. Enfin, le 31, deux formations électro et pop viennent couronner en beauté un mois pour le moins riche et diversifié. Black Strobe sait à merveille revisiter le rythm’n & blues des fifties en mode électro. Quant aux argentins de Capsula, installés à Bilbao, il suffit d’évoquer le nom de Tony Visconti, producteur en con temps de David Bowie et T.Rex, pour imaginer leur musique! N’oublions pas les désormais très prisés café-concerts qui, après le subtil Luc Marie Sainte nous présentent, toujours à 21h00,  le 10 octobre, deux jeunes formations rock locales, post/math ou alternatif, avec Bonduran et Coldust. Le 17 place aux sonorités très dansantes et conviviales de Phonologik.

tamboursdubronx-143(Les tambours du Bronx)

Pour toutes infos tarifs et activités Atabal: www.atabal-biarritz.fr

– Côté Arts et expositions

Parmi les expos en cours, on signale à nouveau à la médiathèque, jusqu’au 25 octobre, les Passagers des Vents, artistes haitiens et cubains, événement coproduit avec la galerie des Corsaires de Bayonne et l’APAM, mais aussi la belle rétrospective Vincent Legand à l’Atabal (voir article sur site).Le Musée Asiatica vous attend toujours jusqu’au 31 pour une chatoyante vision de broderies et brocarts de soie.

EXPOSITION PASSAGERS DES VENTS

D’art et d’ici concerne aussi les 18 et 19 octobre Biarritz (voir plus haut et article à venir).

Les jardins de la Grande Plage rassemblent cette année encore, les 11 et 12 octobre, de 10h00 à 18h00, pour la 17ème édition de Brouillarta, une centaine de peintres, sculpteurs et aquarellistes. L’occasion de belles rencontres entre artistes et public. Infos sur www.biarritz-evenement.fr

Du 25 octobre au 16 novembre, le collectif de Killy Beall, Rencontres et Expressions, fort de quelque 40 artistes confirmés ou débutants,  nous invite à la Crypte Ste Eugénie pour découvrir une vingtaine de créateurs, peintres, scupteurs ou graveurs, pour sa 3ème édition. Un rendez vous incontournable dans un espace historique somptueux d’élégance et de sobriété, véritable écrin pour oeuvres d’art. Annie Camacho, cont on adore les sculptures sera présente. Nous lui consacrerons bientôt un article. Infos www.biarritz-culture.fr

– Côté écrivains et tréteaux

Outre Transit 2014, le Théâtre des Chimères accueille, dans le cadre de ses découvertes, la Cie Entre les Gouttes, le 3 octobre à 20h30 pour Larguez les amours. trois conteuses improvisent un cabaret tragi-comique où s’entrechoquent café-théâtre, chanson, poésie et danse. infos sur www.theatre-des-chimeres.com.

Le Théâtre du Versant manifeste un sens aigü du métissage culturel. Le 2 octobre à 10h00, au casino municipal, ses comédiens rendent un bel hommage à Octavio Paz, à travers des lectures empreintes de poésie pure. Le 5 octobre à 15h30, Gaël Rabas nous surprend en accueillant un stage de Taïchindo, art dont il est un adepte depuis longtemps et dont la pratique fait partie intégrante de la préparation théâtrale. Le théâtre Nô et le théâtre africain puisent aussi leur énergie créative dans cet art corporel exigent, source de concentration et de maîtrise de soi. Enfin, cap sur le Mali avec les désormais traditionnelles soirées humanitaires- et humanistes- tapas et vins au profit de l’association Anglet Amitié Konna. Le 10 octobre, dès 20h00, Radio Konna, nous invite à dialoguer avec le chef de village Ibrahima Kampo à travers un spectacle cabaret conçu comme une émission de radio dont l’animateur n’est autre que Samuel Jego! Pour toutes infos: www.theatre-du-versant.com

Affiche Versant

Au Colisée, notons un beau dynamisme avec les 16 et 17 octobre, à 20h30, un petit bijou sur l’affrontement de l’esprit et de l’humour entre séfarades et ashkénazes, signé André Djaoui et Philippe Grimbert. Dès le lendemain, à 21h00, la Cie 7 en scène prend possession des tréteaux avec Comme les 7 doigts de la main de Bruno Liviero suivis par le théâtre de la Grange pour la comédie de David Pharao, L’Invité, à 21h00, les 30 et 31 octobre.

Les amoureux de Biarritz  joindront l’utile à l’agréable le 4 octobre, de 16h00 à 18h30, au Planète Musée du Chocolat qui fête, en quelques douceurs appropriées, la sortie du livre de Joëlle Verbrugge et André Lamerant, Biarritz, aux éditions Cairn. L’occasion de belles dédicaces.

jack_o___lantern_2008_by_the_grimm_reeper

Last but not least! Signalons que la nouvelle équipe municipale a décidé de remettre à l’honneur la fête d’Halloween, tombée en désuétude ces dernières années. Un belle reprise qui réjouira tous les amateurs de sucreries… ou de sorts, qui nous vient tout droit des iles anglo-celtes, plus particulièrement de l’Irlande, et non de la culture américaine comme on le pense trop souvent!

Anglet, carrefour des arts et des cultures

Le tableau angloye joue sur de subtiles nuances musicales, picturales et théâtrales qui réveillent une cité quelque peu assoupie cet été, le temps nécessaire d’un nouveau repositionnement culturel et artistique radicalement différent. Sans doute faut il attribuer cette latence au transfert de programmation du théâtre du Quintaou, coeur de vie culturelle majeur, vers la Scène nationale! Après un mois de septembre dont on retiendra le désormais festival Jazz sur l’herbe, le mois d’octobre s’annonce savoureux en bien des lieux: Le Quintaou, au riche potentiel, les écuries ou le chapiteau Baroja, la villa Béatrix Enea ou le patio de l’hotel de ville, la médiathèque/bibliothèque et ses multiples espaces modulables etc. Des lieux qui s’ouvrent, en partenariat, à de multiples événements dont le cadre dépasse souvent, comme Transit 2014, le cadre de la cité, pour concerner plus largement l’agglomération. Mais surtout, une volonté nettement affichée d’impulser une réelle réappropriation du patrimoine angloye par ses habitants, comme ce fut le cas lors des récentes journées du patrimoine en septembre.

– Côté musiques

En cet octobre new look,  les concerts occupent une place prépondérante dans l’univers culturel, répartis entre la Quintaou et les écuries Baroja.



( Juste petit extrait de luth irakien)

Tous les jeudis du mois, les écuries donnant carte blanche à quatre associations différentes pour promouvoir des talents émergents locaux. Des prestations gratuites qui permettent, à 20h30, aux habitants,  de se familiariser ou de découvrir de multiples styles musicaux. Le 2 octobre La Maison propose Powerdove et sa musique pop expérimentale. Le 9, Benat Achiary et l’association Ezkanzai nous offrent un superbe métissage de voix et de musique avec le duo Laure Mollier, chanteuse, et Salvador Paterna, guitariste luthiste flamenco pour une soirée chants libres inspiré du livre de Régine Desforges: Poèmes de femmes du moyen âge à nos jours. Le 16 octobre, Summer Musique prend le relais avec les boucalais The Monday’s et Kinnine dans un registre Blues bayou et Heavy rock des seventies… Pump up the volume! Le 23 octobre, le Microscope, issu des services culturels de l’université Pau/Pays de l’Adour produisent Ready made Music et une Micro-Chorale. Enfin le 30 octobre, Summer Musique revient hanter Halloween avec Undead Strippers pour une soirée Trick &Treat. Si vous souhaitez vous gaver de bonbons venez déguisé!



( Parfait pour halloween non?)

Autre cour de ré-création au théâtre du Quintaou où de belles pointures sont attendues. Le 3 octobre à 20h30, Grégory Porter nous régale de sa voix soul, blues et gospel, la plus recherchée en ce moment. Une base jazzy que conforte la présence de ses partenaires, ChipCrowford (piano et clavier), Aaron james (contrebasse), Emmanuel Harrold (batterie) et Yosuke sato (saxo). Une production Scène Nationale.Le lendemain Antonio Vivaldi et Astor Piazzola dessinent, de Venise à Buenos Aires, leurs 4 saisons en variations différentes selon les hémisphères. Jean Michel Denis au violon et Philippe de Ezcurra au bandonéon nous invitent à  ce voyage insolite où l’alchimie entre 2 univers agit. Une production Conservatoire Maurice Ravel et ORBCB. Enfin le 31 octobre, la Scène Nationale change de tempo avec un superbe trio acoustique en mode swing. Michel Pastre au saxo, Louis Mazetier au piano et Jérôme Etcheberry à la trompette nous plongent dans un paysage jazz mythique  des années 30 et 40. Un âge d’or magnifiquement interprété par des virtuoses inspirés.

– Côté spectacles vivants

861daa8e0c(Slava Polunin)

Rire au programme au théâtre du Quintaou. Les 1er et 2 octobre, Panchika Velez et sa Cie Arguia Théâtre s’invitent pour un hommage pour le moins sensible à Jean Vilar. Titre de la pièce? Ah le grand homme! Un verbe magnifiquement servi par Christophe Alevêque, Jean Jacques Vanier et Yvan Le Bolloc’h, associés pour l’occasion aux 7 comédiens de la troupe. Des personnages maladroits et touchants, déraisonnables et excessifs voire utopistes réunis dans une même passion pour le théâtre et la révérence à Vilar. Un rare moment de grâce et de respect. Autre tête d’affiche dont le triomphe mondial depuis 20 ans vient effleurer nos côtes: le clown Slava Polunin et sa bande de compères  qui nous offrent, avec Slava’s Snowshow, un spectacle insensé, à la croisée du mime et des arts visuels. Une incroyable tornade magique et surréaliste, bourrée de talent et de poésie, emportera ce soir là les spectateurs vers un monde de rêve. Date des escales? le 15 octobre à 17h00 et 20h30, les 16 et 17 octobre à 20h30, le 18 à 15h00 et 20h30 et enfin le 19 à 15h00 et 18h30.

– Coté arts et animations

10  ( Rémi Groussin)

Du 21 au 31 octobre,  l’occasion des vacances scolaires de Toussaint, la bibliothèque organise le mois de l’image. Des projections de films d’animation sont proposées aux enfants dès l’âge de 5 ans sur le thème du bonheur. Du 4 octobre au 2 novembre la villa Béatrix Enea a choisi de présenter les oeuvres du sculpteur Rémi Groussin, jeune artiste très influencé par les notions contextuelles (en l’occurrence, ici, la préservation de l’environnement, thème cher à la ville d’Anglet). Après de nombreuses résidences artistiques (Marseille, Paris, Lille, Dusseldorf, Canada) il s’installera, à ce moment là, au Domaine d’Abbadia d’Hendaye. voir ses oeuvres sur: www.remigroussin.com

pour infos: www.anglet.fr

Bidart rit aux éclats

Du 13 au 16 octobre, la cité propose un Festival de l’humour. Jeudi, vendredi et samedi, 3 spectacles misent sur la comédie et les improvisations de cabaret, dès 20h30 au cinéma Family. Des pièces au public de préférence familial. Les Improttoks le 13 jouent la carte de l’improvisation, suivis, le lendemain, par Complètement givrés, une pièce de Leslie Bevillard. Le 15, Sexe, magouille & rock’n roll de Stéphane Martino, prend le relais. L’événement s’achève le 16 avec un spectacle jeune public à 16h30. Une belle initiative à saluer en ces temps de morosité! Infos sur www.bidart.fr

Cambo, chef pâtissier!

– La cité de Rostand célèbre les 4 et 5 octobre le gâteau basque.Le samedi, dès 9h30, une balade gourmande au départ d’Arnaga permettra de découvrir les paysages environnants avec pauses dégustation de cidre et gâteau basque. Dans les ateliers pâtisserie au stand Iguzkia dans l’après midi, les participants confectionneront leur propre gâteau avant de l’emporter. Le lendemain, de 10 à 19h00 plus de 100 exposants s’installeront en centre ville. Pôle gourmand, espace art et création, passe-rue musical et concerts itinérants, animations pour enfants avec le clown bigoudi… voilà de quoi distraire bien des visiteurs. Signalons un concours du meilleur gâteau basque le matin et le 6ème chapitre de la confrérie du gâteau basque avec intronisation de nouveaux membres etc..Un beau week à déguster, gâteau basque en main, en perspective. Infos sur www.lafetedugateaubasque.com

5887442209_cc88474aec

– A Arnaga l’ exposition Jean Veber intitulée J’y étais se poursuit jusqu’au 2 novembre. Lettres, lithographies, photos constituent un véritable reportage sur les 4 années de la Grande Guerre. Grand ami de Rostand, l’artiste, peintre mais aussi caricaturiste caustique, fut un humaniste et un patriote, engagé volontaire à 50 ans en 1914. Il en revint bouleversé. Ses témoignages nous parviennent enfin grâce aux archives privées de son arrière petit fils Philippe. Signalons qu’on lui doit le grand décor du boudoir de Rosemonde inspiré des contes de Perrault. Toutes infos sur www.arnaga.com

– Espelette en fêtes

On vous a déjà parlé d’Ezpel’Art, auquel nous consacrerons une actu tous les 10 jours, avec en point d’orgue le 26 octobre la Fête du Piment. Voir www.magmozaik.com/2014/09/du-piment-artistique-a-espelette

Hendaye fait son cinéma

– Du 16 au 18 octobre , l’association Begiradak (les regards en basque), fondée par Angela Mejias, organise la seconde édition d’Hendaia Festibala, manifestation qui se veut un espace de rencontres pour les amateurs et futurs professionnels mais aussi un lieu de transmission du cinéma pour les plus jeunes. Au programme, une sélection de courts métrages en compétition au cinéma Le Variété mais également des expositions au centre culture Mendi Zolan et autres concerts. Nous lui consacrerons un dossier spécial dans les jours à venir.

CP-2

– L’art se met aussi en scène. Arcad présente”Pasabidean” (artistes de passage en euskara) du 24 au 26 octobre 2014. Objectif? Accueillir au Pays Basque de multiples artistes de différentes nationalités, de passage, avec l’aide de nombreux partenaires institutionnels, dont la ville d’Hendaye et le Conseil Général, ou privés. toutes infos sur www.arcad64.fr

Saint Jean de Luz se tourne vers l’avenir

Du 6 au 11 octobre, la cité des corsaires et du cinéma lance son 1er Festival International du Film destiné à révéler les nouveaux talents du cinéma, en collaboration avec le Sélect dont on connait la prédilection pour le genre Art et Essai. Au programme, 10 longs métrages français et internationaux dont 5 présentés pour la première fois en France, 8 courts métrages français et 2 avant-premières en ouverture et clôture du festival. Pour départager les films en compétition, un jury de personnalités présidé par le cinéaste Xavier Beauvois et un jury de jeunes lycéens de la région. Le public sera également amené à voter pour ses films préférés. A suivre dans un dossier spécial à venir. infos sur programme et tarifs sur www.fifsaintjeandeluz.com

Affiche-FIF-2014-2

Vous étiez prévenus!! Vous aurez bien du mal à choisir dans ce foisonnement incroyable d’événements!

Catherine CLERC, contact@magmozaik.com

 

 

 

 

:

 

 

 

This Post Has Been Viewed 144 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier