Expos

Published on août 22nd, 2016 | by MagMozaik

1

Mystère Boulant: Un grand seigneur oublié!

Il est des personnages discrets mais influents et puissants dont on oublie souvent l’existence et l’empreinte bénéfique, inscrites dans l’architecture urbaine d’une ville et sa magnificence. Les Années Folles, nul ne l’ignore désormais, scellèrent le flamboyant devenir touristique de Biarritz. Mais au delà de l’effervescence des fêtes somptueuses, de l’éclat mondain qu’impulsèrent artistes, aristocrates de l’Europe entière ou stars incontournables de tous les arts, et de l’essor économique qui propulsèrent la cité balnéaire au premier rang des destinations à la mode, ou ciselèrent son destin pour les décennies à  venir, la ville, ingrate, en avait presque oublié le personnage visionnaire qui orchestra, de main de maître, sa fulgurante et durable ascension. Grâce à ses descendants, la Médiathèque rend hommage à celui qui sculpta le visage de Biarritz dont il posséda la moitié, mais sut aussi graver son nom dans l’histoire de Bayonne, Alfred Boulant.

Voilà donc un homme, juste gendre d’un grand restaurateur (Restaurant Magny de la Contre Escarpe à Paris) qui, d’opportunités familiales en contextes d’effervescences culturelles, artistiques, politiques et mondaines de ce XIXème siècle naissant, va bâtir avec intelligence et belle intuition, un véritable empire immobilier à Biarritz, surfant allègrement sur  la vague des années folles et de l’émergence d’un nouveau monde culturel, social et architectural. L’argent facile, les fortunes fulgurantes nées d’un siècle nouveau aux perspectives de développement mirobolantes mais aussi aux dérapages périlleux et jongleries financières incontrôlables, fêtes et trains de vie étourdissants dans le sillage des aristocrates et célébrités, d’Alphonse XIII à Coco Chanel… Alfred Boulant va se jouer de tout cela, inscrivant l’histoire de sa famille au coeur des bouleversements socio-politiques ou économiques, et souvent des scandales retentissants d’une époque où tous les coups, à la limite de la légalité parfois – sans que la probité de l’homme soit en cause – , sont permis!

Une époque où Biarritz dessine son visage de villégiature privilégiée avec toutes les convoitises financières que suscitent cet engouement soudain pour la cité balnéaire de la part de tout ce et ceux qui comptent alors! Une époque où Alfred Boulant s’investit -et investit- dans les plus beaux joyaux de la ville avec panache et idées visionnaires! Tout s’enchaine vite. Domaine du Helder, puis Casino Bellevue, puis Casino de la Grande Plage, dont la concession est acquise au terme d’un procès retentissant. Entre temps, de somptueuses villas déplacées parfois pierre par pierre comme la Villa Cyrano et surtout la reconstruction de l’Hôtel du Palais ou des Arènes de Bayonne.

Un grand seigneur du tapis vert qui rachète des chais en bordelais et, cerise sur le gâteau, se pique de posséder l’Hôtel d’Angleterre. Décédé en 1927, sa veuve Léontine, proche de Garat, maire de Bayonne et proche de Stavisky, vendra l’empire pour un milliard et demi. Mais il semble que le résultat de cette vente ait alors été confié par Mme veuve Boulant via Mr Garat(alors député maire de Bayonne) au Crédit Municipal de Bayonne, sous la  forme de bons …Et c’est à ce stade qu’ intervint  enfin Alexandre Stavisky , qui transforme cet établissement en « pyramide de Ponzi « , un schéma d’escroquerie financière dupliqué il y a peu à New York  par Bernard Madoff… Les héritiers  Boulant participèrent a la manifestation du 6 février 1934 sur la place de la Concorde , suite au scandale provoqué par cette affaire : le gouvernement tomba mais l’argent ne sera pas retrouvé …

Une exposition à voir de toute évidence pour se souvenir des pans d’histoire de Biarritz ou de Bayonne trop longtemps laissés dans l’ombre de l’oubli! Une daga familiale complexe aux denses ramifications généalogiques, expliquée en panneaux très didactiques, gravures anciennes et objets d’époque! Instructif et jubilatoire pour mieux se replonger en des années pas si insouciantes qu’il n’y paraît…

www.mediatheque-biarritz.fr

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

Video Philippe SIRET, Photos Mathieu CLERC

This Post Has Been Viewed 1,152 Times


One Response to Mystère Boulant: Un grand seigneur oublié!

  1. Pingback: Mystère Boulant: Un grand seigneur oubli...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑