Festivals

Published on juin 19th, 2016 | by MagMozaik

0

Musiques en liesse!

S’il est une ville, en nos contrées, fidèle à l’esprit originel, populaire et local, de la Fête de la Musique, regardez du côté de Bayonne! Créé par Jack Lang, cet événement festif avait pour ambition première de faire descendre au coin des rues tous les talents individuels des villes et villages. Depuis, en bien des endroits, il est devenu l’occasion mercantile de promouvoir des musiciens professionnels et pas toujours locaux, sur des scènes bien organisées. A Bayonne on se la joue différemment en mode convivialité, de place en place, de bar en bar, de tréteaux en tréteaux, à travers des prestations festives, qui annoncent singulièrement les Fêtes de Bayonne à venir, et font la part belle à nos artistes locaux sur une semaine complète, conçue en partitions plurielles et gratuites, du 18 au 25 juin prochain . Anglet suit le mouvement du 21 au 25 juin en des lieux emblématiques de sa culture, en avant-première d’une saison estivale culturelle et artistique chargée! 

Difficile de décrire l’effervescence musicale bayonnaise en ces quelques jours de la Fête de la Musique, particulièrement créative et diversifiée cette année. Toutes les partitions égrènent leurs notes virevoltantes en une multitude de lieux festifs, des places aux bars en passant par les espaces plus institutionnels, telle la Cathédrale. Sept jours de folie pour s’enivrer de palettes sonores riches d’imaginaires mais aussi pour apprendre à écouter en initiations et spectacles ludiques en compagnie des associations de la ville, étroitement liées à l’événement ou plutôt aux différents événements qui tissent la trame de cette manifestation, ô combien lumineuse et dense entre Nive et Adour! Au hasard des quartiers de la ville c’est, à coup sûr dans les prochains jours, “the place to be”, en jonglant, autant que faire se peut, avec certains beaux espaces angloys!

Le programme complet de cette semaine tourbillonnante, où tous les styles et tous les arts fusionnent, reste accessible sur le site de la ville et dans les livrets disponibles en tous lieux. Nous mettront l’accent sur nos coups de coeur et les nouveautés de cette édition. Premier atout mis en exergue par la Ville, la vingtaine d’associations des trois quartiers urbains, fortement impliquées dans une manifestation qui privilégie les pratiques “amateurs” et locales. Ils s’inscrivent au coeur musical de Bayonne l’espace d’une semaine.

Côté nouveautés, les événements en marge de l’art musical se développent cette année. C’est le cas, étonnant, d’un incroyable vide-grenier musical organisé le 19 juin, dès 9h00 sur l’esplanade des Halles. Une caverne d’Ali Baba où dénicher de petits bijoux, les vendre ou les troquer! Des instruments aux simples partitions, en passant par les précieux vyniles, l’éventail offert promet en tous cas de belles rencontres. Le même jour, 16h00, à la Poudrière, la Cie Mômes en Zique nous entraine dans les recoins d’un grenier où sept instruments des quatre coins du monde narrent leur histoire. Djembe, sitar, violon, didjeridoo, hélicon, flûte traversière et saxhorn se racontent en notes ludiques. Conférences et hommages aux compositeurs classiques et musiques du monde se multiplient, sans oublier les belles affinités électives avec la danse (“Negua”, le 21, place des Halles à 22h15). La Cie Laluverlu propose ainsi un vibrant spectacle autour de Satie, en un émouvant voyage poétique, musical et théâtral, tandis que le 20 juin, à la Médiathèque du Centre ville, la fougue de Pablo Casals rappelle combien un violoncelle peut lutter contre les dictatures). Tous les pays se donnent rendez-vous en gestuelles et notes endiablées, de Tahiti à l’Afrique, de l’Inde à l’Orient, de Séville au Pays Basque.

Autre nouveauté, dans la perspective très cohérente des Fêtes de Bayonne 2016, la finale du “Tremplin Bayonne Live”, de 18h00 à 21h30, sur l’Esplanade Roland-Barthes (ex Mail Chaho Pelletier). Quatre groupes en lice. Ambition? Gagner le privilège de se produire sur la Scène Paul Bert fin juillet! La compétition s’annonce rude entre Run Caroline, Matissyah, Little Girl Blues et Dawa Crew. Un temps fort accompagné, de 22h00 à 00h30, de danses, de performances de graffeurs et de rap chanté.

Mais en cette journée phare du 21 juin, notre coup de coeur reste, sans conteste, le trio Kalakan, entouré de nombreux invités, tels que Luis Peixoto, Dobet Gnahoré et Mattin Larissa. Kalakan? Ce sont trois incroyables musiciens bien décidés, non sans une exceptionnelle virtuosité, à revisiter les sonorités et instruments traditionnels basques, à travers des compositions vocales qui laissent sans voix! Thierry Biscary, Jamixel Béreau et Xan Errotabehere excellent en l’art difficile de pratiquer la percussion basque en panderata, txalaparta et autres ttun-ttun mais aussi la percussion corporelle. Qu’on ne s’imagine pas toutefois des musiciens enferrés dans une optique identitaire, loin de là puisqu’ils doivent leur renommée à la tournée de Madonna en 2012 à laquelle ils apportèrent leur brillante contribution basque. Le 21 à 20h00, place des Halles, nous y serons! Et vous?

Alors pour peu que la météo se montre enfin clémente, belle Fête de la Musique!! Petits détails pratiques à mémoriser cependant! La circulation et le stationnement dans le périmètre de la Fête, vous oubliez! En revanche le 21 juin, le bus de la musique se fera un plaisir de vous accompagner! Voir pour cela www.chronoplus.eu 

www.bayonne.fr et, pour mémoire, sur Anglet,  http://www.magmozaik.com/qualite-et-diversite-lart-de-bien-vivre-lete-angloy/

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 79 Times

Tags: , , , , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier