Coups de coeur

Published on octobre 31st, 2017 | by MagMozaik

3

Mort d’un cygne

Oswald Roose, directeur technique du Malandain Ballet Biarritz n’était pas que cela!! Il accompagnait, après une brillante arrière de danseur et une formation adaptée Thierry Malandain depuis 1986. Il s’en est allé le 31 octobre laissant orpheline la troupe dont il était un pilier essentiel.

Pour l’avoir connu et côtoyé à maintes reprises, son absence se fera lourdement sentir désormais. Outre sa gentillesse, sa disponibilité de tous les instants malgré un emploi du temps souvent très surchargé, tournées obligent, nous appréciions sa compétence, son regard vif et incisif qui savait avec délicatesse et créativité créer l’écrin des gestuelles magnifiques de son complice chorégraphe de toujours! En mai dernier, il nous avait confié 3 magnifiques costumes d’inspiration russe pour notre exposition à la Crypte Sainte Eugénie sur les russes à Biarritz, robes qui devaient accompagner les créations de Christophe Pavia. Il nous avait conduit avec une gentillesse incroyable dans cette caverne d’Ali Baba que sont les costumes du Malandain Ballet, hors du temps. Une balade somptueuse qu’il avait pris le temps de nous faire découvrir avec ce sourire malicieux et amusé devant les néophytes que nous étions, comme des enfants qui découvrent l’île aux trésors. Il s’entourait toujours des meilleurs créateurs, à commencer par Fred Vadé, aux décors et accessoires, dans cet atelier d’Iraty, véritable capharnaüm d’une beauté insensée. Grand ordonnateur des costumes, il pouvait, en quelques mots, vous raconter leur histoire même s’ils n’étaient plus utilisés depuis 30 ans et nécessitaient quelque improbable nettoyage qui ne se ferait jamais. Véritable mémoire de la compagnie, il savait se faire discret et néanmoins distiller quelques pans d’histoire magnifiques pour peu qu’on l’interrogeât. Il supervisait les répétitions dans toutes ses dimensions techniques, courant d’une scène à une console de son, d’une régie lumière au local des costumes et accessoires, toujours en alerte avec passion par souci de l’ excellence. Mais dans une autre vie, il fut un danseur flamboyant. Ecole Royale d’Anvers, puis au Conservatoire Royal de la Monnaie de Bruxelles sous la direction de Maurice Béjart. Il a ensuite suivi une formation à la régie générale au Centre de Formation Professionnelle de Technicien du Spectacle à Bagnolet. En tant que danseur professionnel, il a dansé au Ballet du XXe Siècle de Maurice Béjart et au Ballet Théâtre Français de Nancy. On me dira que les cimetières sont emplis de gens irremplaçables mais lui le sera vraiment. Apprendre sa mort subite fut un choc pour nous et on imagine la dévastation qui vit la troupe à commencer par Thierry Malandain et ses proches. C’est un autre Malandain Ballet  qui va devoir aujourd’hui se réinventer sans lui, se vivre sans lui, se penser sans lui, s’organiser surtout sans lui, dans une tourmente que l’on imagine assez. Show must go on certes mais à quel prix et comment? Il sera toujours notre fantôme de Malandain.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 1,613 Times


3 Responses to Mort d’un cygne

  1. GUERMES says:

    Très bel hommage… les cimetières sont peut-être plein de gens indispensables, mais certains le sont terriblement…courage à toute la troupe Malandain Ballet.

  2. Urrutia says:

    Nous sommes très triste de la disparition de monsieur Oswald nous l avons très bien connu. Il nous soutenu lors de la perte de notre fils qui faisait parti de son équipe et je pense qu ils sont ensemble quelques part la haut parmi les étoiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier