Coups de coeur

Published on septembre 26th, 2014 | by MagMozaik

5

Montreuil à Bayonne

Très honnêtement nous n’avons rien contre les collectifs d’artistes de la Région parisienne mais lorsque Black&Basque fait appel à eux pour un happening au Carré Bonnat de Bayonne  nous ruons dans les brancards! Notre territoire regorge d’artistes venus de partout vivre au quotidien les réalités basques. Ne pouvait-on leur demander de s’impliquer sur cet espace voué à disparaitre avant de solliciter des créateurs de Paris qui n’en ont rien à faire de ce qui se passe ici mais dont la prestation peut alimenter leur book? Autant nous apprécions la démarche de Black&Basque autant nous désapprouvons largement cette initiative pour le moins maladroite.

DSC_0082(Carré Bonnat….)

Plus étonnant encore, nous nous demandons pourquoi la ville de Bayonne, si prompte à défendre ses valeurs identitaires, a pu accréditer une telle démarche! On veut bien croire en l’urgence d’occuper un tel lieu avant sa démolition mais les actions du Quai de Lesseps nous semblaient nettement plus légitimes quant à la défense d’un lieu de vie local. Alors oui on me rétorquera que l’un des artistes du 9ème Concept vit en Soule mais il est un alibi qui ne trompera personne. Suffit-il d’être basque pour imposer son talent? Certes non! Mais bien des artistes implantés ici viennent d’ailleurs alors que nombreux sont ceux de ce collectif qui, bien qu’originaires d’ici ou d’Espagne, résident à Paris! Que savent-ils de la culture métissée d’ici? Après leur performance, au demeurant de très haute qualité, resteront-ils ici? Ce ne sont pas les artistes mobilisés que nous dénigrons, bien au contraire! Nous nous insurgeons simplement contre une manifestation à la va vite qui n’a pas su prendre le temps de consulter les artistes locaux ou les acteurs divers de la vie artistique ici!

Prévenue dans l’après midi de cet événement, et devant aller à la galerie des Corsaires voir une magnifique exposition BD avec Cortez, Altéa… entre autres, nous sommes passés voir la création de fresques au Carré Bonnat qui seront visibles du 1er au 5 octobre, pour le public, mais avec un fort pincement au coeur. On imaginait Didier Dordeins, Altéa, Raoul, Cortez, Jean Marie Salagnié, Maité Juantorena ou nos chers sculpteurs habiter l’espace… Mais nous ne trouvons là que des visiteurs qui regagneront vite leur capitale!

DSC_0122(Cortez, galerie des Corsaires)

J’appelle tous les artistes et gens de culture d’ici à venir nous rejoindre là le 30 septembre au soir pour le vernissage transplanté de créateurs parisiens! A vous de clamer haut et fort que vous existez aussi en dehors de Paris. Pardon d’avance pour ce coup de colère qui en offusquera plus d’un et qui ne concerne nullement le collectif 9ème Concept très présent sur le festival Black&Basque mais si l’on veut développer des actions ici il faut le faire avec des gens implantés ici, peu importe qu’ils soient basques ou chiliens ou parisiens ou normands ou mexicains ou américains ou canadiens ou australiens…. L’amour de ce territoire importe plus que tout. Mais qu’on ne se méprenne pas!! Black&Basque est on ne peut plus indispensable ici!! Juste une faute de goût qui, on l’espère, ne se reproduira plus… En toute amitié!

DSC_1228(Altéa, galerie des Corsaires)

Cela étant, très belle exposition BD à la galerie des Corsaires, bien en phase avec le prochain festival BD de Bayonne les 4 et 5 octobre prochains. Un monde fou, dont Alain Rillot, alias Raoul, et Cortez venu nous transmettre sa belle nostalgie des dedeuches!! Allez y en urgence! C’est jusqu’au 5 octobre et en prime, à la médiathèque de Biarritz demain vous pourrez apprécier les oeuvres de peintres haïtiens et cubains, expo coproduite avec la galerie des Corsaires!

Catherine CLERC, contact@magmozaik.com

30 septembre,  19h00, Le Carré Bonnat, 9 rue Frédéric Bastiat à Bayonne

This Post Has Been Viewed 48 Times


5 Responses to Montreuil à Bayonne

  1. Salut! J”ai lu votre article et je comprend surtout déjà que c’est galère pour trouver une place pour exposer sur la côte! mais je pense que les parigaux n’y sont pour rien dans tout ça et qu’effectivement certains maires et conseillers devraient s’intéresser de plus près sur ce qui se fait dans TOUT le département. car, les artistes dans le 64 ne sont pas représentés que par le pays basque, il y a aussi le Béarn, la Soule etc…Alors oui si il y a matière de frustration de toujours privilégier certains alors c’est sûr là je comprend bien.

    • MagMozaik says:

      En effet! Je ne suis pas artiste ! Je ne suis que journaliste mais c’est pour tous les artistes que je m’insurge un peu! Cela étant pour une résidence de 5 jours je peux comprendre mais en cas il aurait peut être fallu associer aussi les artistes locaux

    • MagMozaik says:

      La soule c’est le Pays Basque quand même!!! 7 provinces ça vous parle ? 3 en France, dont la Soule, et 4 en Espagne… M’enfin! Mais c’est vrai aussi qu’il y a le Béarn et la Gascogne que vous oubliez!

  2. NED NEDELLEC says:

    Bonjour,
    Je suis un des artistes fondateur du 9eme Concept et j’ai participé à la résidence du Carré Bonnat à Bayonne. Je crois qu’avant de s’insurger sur notre démarche, il faudrait un peu regarder les artistes qui ont participé à cet événement !
    Nous avons justement créé une oeuvre complète en intégrant des artistes du pays basque.
    LxOne qui à fait notamment la devanture et des parties à l’intérieur, habite à côté de Bayonne.
    Patxi Lascaray et Iker Valle, artistes locaux, ont réalisé une œuvre photographique + installation au 1er étage.
    Grems vit la plupart du temps sur Biarritz
    Gonzalo Etxebarria, grand peintre implanté en soule, à réalisé une superbe fresque dans la dernière salle au premier étage.
    Moustic, qui à exposé des photos, habite à Guethary.
    Fred le Nan, comparse de Lxone, qui habite à Bayonne aussi, à réalisé une installation au premier étage avec The blind.
    Sans compter certains artistes du groupe comme Stéphane Carricondo, Jeykill et Veenom qui sont trés souvent sur la côte basque.

    Il n’y a pas tant de parisiens si vous comptez bien.

    D’autres peintres viennent d’autres régions.
    Nous avons invité des artistes du collectif Nantais 100 pression, The Blind et Pedro.
    Landry Ajavon, photographe qui à réalisé une superposition d’affiches déchirées, vient de Barcelone.
    Et enfin Hervé Di Rosa, qui nous a fait le plaisir de se joindre à nous, vient de Sète.

    Je suis désolé si nous avons froissé certaines personnes du pays, mais nous avons fait du mieux possible, avec le peu de moyens mis à notre disposition, pour essayer d’amener du plaisir aux gens.
    Je pense que le public à apprécié en répondant présent, en dépassant les 1000 personnes sur 4 jours d’ouverture sans compter le vernissage.

    Le but de cette résidence, n’est pas de nous imposer en mettant nos signatures parisiennes sur les murs.
    C’est au contraire de montrer la force d’un rassemblement de plusieurs énergies venues de tous horizons.
    De faire une construction ensemble. Montrer la force des différences, dans l’action et la création.

    A bon entendeur,
    NED…

    • MagMozaik says:

      un peu tiré par les cheveux votre argumentation géographique mais si vous regardez bien, d’autres voix s’expriment aussi sur le site et je suggère que vous invitiez en résidence des artistes d’ici sur Paris! ils n’attendent que cela! Cela étant votre performance était assez incroyable! ce n’est pas le collectif contre lequel je m’insurgeais mais contre le procédé qui aurait pu intégrer plus d’artistes bayonnais par exemple et dieu sait s’il y en a qui viennent de partout en France et vivent ici, donc éminemment concernés par le Carré!Le métissage culturel ne peut exister que s’il est à double sens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier