Opérateurs, prescripteurs, associations

Published on septembre 10th, 2016 | by MagMozaik

0

Mise en Scène…Nationale!

La nouvelle saison 2016-2017 de la Scène Nationale du Sud Aquitain ne déroge pas à sa volonté de proposer une programmation inventive, novatrice, diversifiée et de très haute qualité en ses quatre lieux de prédilection: Bayonne, Le Boucau, Anglet et Saint Jean de Luz. Un label national qui inscrit la structure au coeur de la création contemporaine, notamment régionale, à travers de nombreuses co-productions et résidences, comme un formidable creuset, pour un public le plus large possible, grâce à des abonnements sur mesure et de multiples partenariats, culturels, sociaux, profondément citoyens et humanistes . Une fidélité des spectateurs saluée, avec intelligence et bonheur cette année, en photographies jubilatoires d’anonymes!

Un creuset vivifiant de la création contemporaine

Le label Scène Nationale est un fait acquis et mérité depuis 1991. Il n’est jamais attribué à l’établissement mais au projet culturel et artistique proposé par son directeur, en l’occurrence Dominique Burucoa, qui oriente, depuis l’origine, avec passion, ouverture et curiosité, les programmations annuelles afin de mener à bien des missions de service public soutenues par l’Etat, la Région, le Département et les villes impliquées dans son dispositif.  Son ambition? élaborer, en de multiples lieux adaptés à chaque spectacle, intimistes ou grand public, une scénographie virevoltante où toutes les disciplines, tous les talents, reconnus ou en herbe, tous les publics, se rencontrent, se télescopent et se nourrissent les uns des autres en représentations de très haut niveau et belles découvertes de créations inédites, parfois dérangeantes, mais toujours jubilatoires et fraîches tels Jon Maya et Kukai Dantza l’an passé!

A cette vitrine correspond un travail en profondeur toute l’année, comme une face cachée de l’iceberg! De multiples actions se développent pour que rayonnent la culture et l’art auprès de publics les plus larges possibles, des enfants aux esthètes fidèles, en passant par les familles et les plus démunis. Car outre les espaces qui accueillent, en fonction de leur configuration sculptée pour chaque spectacle, intimiste ou grandiose, des productions plurielles, la Scène Nationale a su intégrer le tissu associatif dense de la région à ses actions au quotidien en des milieux aussi différents et éclectiques que les hôpitaux, les réseaux scolaires ou les prisons. Un maillage construit patiemment en liaison avec tous les partenaires socio-éducatifs, socio-culturels, les villes d’accueil de spectacles, les partenaires institutionnels et de l’Education Nationale. Un foisonnement culturel et artistique axé autour du théâtre, de la musique- en chansons ou concerts-, de la danse, du cirque, de la magie nouvelle et des spectacles proposés à l’imaginaire des enfants.

Une irresistible ascension

Les objectifs en chiffres annoncés augurent bien des ambitions en nette hausse de cette structure, devenue incontournable au coeur de la création locale, régionale, nationale, européenne et plus particulièrement transfrontalière. De toute évidence l’année européenne de la culture a eu un effet catalyseur sur la volonté de la Scène Nationale de s’inscrire comme un acteur actif, réactif et décisif sur le long terme.

La ligne directrice consiste à valoriser la culture régionale et ses espaces d’accueil en co-productions durables,  souvent  assorties de résidences et de partenariats avec d’autres acteurs culturels, capables de faire rayonner partout en France et en Europe éventuellement les spectacles ainsi propulsés. On assiste d’ailleurs à une fidélisation des compagnies aidées qui reviennent plusieurs fois, de saison en saison, avec des créations différentes ou, dans le cadre de créations à long terme, pour continuer l’aventure avec la Scène Nationale.

Ces actions se conjuguent avec d’autres dispositifs de fond toute l’année: une attention particulière portée au public de demain, les enfants, en temps et hors temps scolaires, ou aux familles, des collaborations techniques tissées avec d’autres lieux de spectacles plus démunis, des passerelles transfrontalières fortement édifiées et la co-organisation de festivals locaux que l’apport en compétences et moyens hisse au plus haut niveau de qualité et de notoriété ( Le Rendez-vous des Musiques Sacrées de Saint Jean de Luz du 20 au 23 octobre, Les Jours Heureux d’Anglet en mai 2017 et le Festival Andalou de Saint Jean de Luz du 2 au 5 juin 2017).

Des chiffres éloquents

La saison 2016-2017 enregistre, d’ores et déjà, des chiffres en hausse très nette, qu’il s’agisse de spectacles proposés et co-produits, ou d’une fréquentation qui s’annonce remarquable. Sur 4 villes et 9 lieux en salles et chapiteaux, 63 spectacles en 150 levers de rideaux d’octobre 2016 à juin 2017 investissent le littoral, de Saint Jean de Luz au Boucau, selon l’importance et la spécificité des créations, glanées tout au long de l’année, de festivals en festivals, de théâtres en chapiteaux, de salles de concerts en tréteaux, par l’équipe artistique de la Scène Nationale. 12 co-productions, nationales et régionales, enrichissent la programmation, dont 7 en création mondiale avec résidences.

Avec 3000 abonnés et 45 000 spectateurs, auxquels s’ajoutent ceux des festivals co-organisés et des lieux directement gérés par la Scène Nationale au Théâtre de Bayonne et à la Salle Apollo du Boucau, la fréquentation de la dernière saison battait déjà les records! Dès septembre, les abonnements enregistrent une augmentation de 200 unités par rapport à la même période de l’an passé et certains spectacles affichent d’ores et déjà complet! C’est assez dire le vif engouement que suscitent désormais les offres culturelles de cette structure majeure! Depuis le 6 septembre, les abonnements – qui peuvent se souscrire aussi par correspondance- sont ouverts au public au Théâtre de Bayonne et au Théâtre Quintaou d’Anglet. Les tarifs? Vous pouvez les découvrir et les adapter selon vos envies en consultant le site : www.scenenationale.fr 

Une programmation éclectique et riche de talents

Sur les 63 spectacles ( dont 3 de l’ORBCB) de la saison nouvelle, 25 se déroulent sur Bayonne,  dont la quasi totalité sur le Théâtre Municipal, 26 au Théâtre Quintaou (grande salle et black box), 6 sur Saint Jean de Luz et 6 au Boucau. Par genres, cela représente 19 spectacles de théâtre, 21 de musique, 8 de chanson, 8 de danse, 5 de cirque, 2 de magie nouvelle et un d’humour. En termes de co-productions, 5 créations d’envergure, nationale, régionale ou dans le cadre transfrontalier, sont concernées en théâtre, 2 en musique, 3 en danse, 1 en cirque et 1 en magie nouvelle. Difficile en ce contexte d’énumérer et détailler l’ensemble des oeuvres mises en scène, avec, au centre la programmation, la thématique de la relation amoureuse et de la vie de couple.

Nous mettrons juste l’accent, au fil des jours,  sur quelques-uns de nos coups de coeur dont vous découvrirez les articles qu’ils nous inspireront, avec passion toujours! L’occasion pour nous, alors, de vous en dire davantage sur les spectacles avec précision et sûrement enthousiasme. Danse, musique, théâtre, cirque, humour, chant… Notre éventail sera large pour mieux vous inciter à savourer par vous-mêmes des imaginaires pluriels.

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 57 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • Osez nos videos books

    Osez nos videos books
  • Panier