Coups de coeur

Published on septembre 12th, 2016 | by MagMozaik

0

Mintzalasai, l’art de « parler sans complexe » : Une nécessité majeure!

En 2011 les membres de la commission extramunicipale de la langue basque, Maialen Etcheverry et Eneko Gorri en tête,  lançaient à Biarritz la manifestation Mintzalasai, unissant ainsi une grande diversité d’acteurs locaux et associatifs autour d’une belle ambition commune: faire vivre l’euskara au quotidien. Du 10 au 29 septembre, pour la 5ème année consécutive, 25 associations organisatrices et 50 structures associées, admirablement portées par près de 80 bénévoles, investissent la ville avec l’ambition, dans le contexte de « Donostia 2016 », de fédérer encore davantage d’acteurs de tous domaines autour de la pratique au quotidien de l’Euskara et de rendre cette langue identitaire encore plus attractive et visible sur Biarritz. Un beau métissage culturel et linguistique auquel magmozaik ne pouvait que s’associer!! Un événement qui s’annonce aussi sous les meilleurs auspices après avoir, d’amblée, surfé sur la vague du succès populaire et intergénérationnel. Après les 2000 visiteurs en 2012 pour un taux de remplissage de 50,3%, 3000 personnes en 2013 pour un taux de 78,5%, 3500 personnes en 2014 avec un taux de remplissage de 80, 25% et enfin 3800 personnes l’an passé avec un taux de remplissage de 83, 05%,  la nouvelle édition risque fort de nous surprendre par ses objectifs, son dynamisme et ses multiples nouveautés. Preuve de pertinence du dispositif? Le soutien financier accordé par la Ville de Biarritz et l’Institut Culturel Basque.

Mintzalasai pourquoi?

D’abord, parce que même si l’euskara a su évoluer au fil des siècles pour devenir aujourd’hui une langue de communication moderne, riche de valeurs et de connaissances, elle reste en danger car non suffisamment pratiquée et transmise. Elle partage, hélas, ce sort, avec quelque 6000 langues dans la monde qui sont autant de symboles fragiles de la diversité culturelle. Malgré une sensibilisation récente des Etats et des institutions, de véritables politiques linguistiques pertinentes doivent se développer d’urgence. Dans ce contexte, Mintzalasai représente un bel outil de valorisation et de réappropriation de la langue basque, superbe vitrine de l’identité culturelle basque à la portée de tous, mais dons la transmission intergénérationnelle reste une priorité fondamentale.

En ce mois riche de multiples festivals et manifestations sur Biarritz, l’événement prend une belle ampleur en proposant encore plus de rendez vous, plus de nouveautés et de partenaires de tous horizons! Une dynamique qui s’installe aujourd’hui comme un vrai rendez-vous incontournable. Le public découvrira cette année de nouveaux domaines d’exploration avec le cinéma et une immersion artistique de qualité avec l’exposition Indarra. La manifestation s’inscrira également plus en profondeur en proposant sur un mois complet des  ateliers ou formations pour petits et grands, des visites d’expositions, des projections de films ou documentaires  et des animations en milieu scolaire avec une thématique épicurienne. “Parler, s’embrasser, goûter, déguster, notre langue est intrinsèquement liée au plaisir”. Ainsi tout le programme vise à prendre le contre-pied de l’image laborieuse de l’apprentissage de l’euskara. Enfin, les 25 associations constituées en collectif ont décidé de s’engager toute l’année dans une démarche puissante de pratique et de valorisation de l’euskara par une meilleure visibilité et attractivité de la langue basque.

Mintzalasai comment?

Bien des lieux de le ville se mobilisent pour donner à l’événement l’écho qu’il mérite: Cinéma Le Royal, Médiathèque, Parvis des Halles, Lycée hôtelier, l’Atabal, Uda Leku, la salle Ostilara de Pétricot et même la Salle Albizia Gela de Bayonne, sans oublier l’espace point d’orgue du 25 septembre, le lac Marion où un millier de personnes se rassemblent à chaque édition pour une journée festive ponctuée de multiples animations.

Côté cinéma, projection le 13 septembre à 20h30 du documentaire d’Eric Zapirain sur la naissance d’Egunkaria, unique journal en langue basque. Le 22 à 20h00 place à Pikadero de Ben Sharrock où les amours difficiles d’un jeune couple sur fond de crise.

Côté culture, Zigor entraine les amateurs sur les traces de la sculpture, art majeur en Pays Basque. Une visite guidée haute en couleurs sous la houlette d’un artiste exceptionnel et plein d’humour dont on retrouve les créations sur la magnifique exposition Indarra consacrée aux oeuvres du photographe Gonnord, agrémentées de quelques splendides sculptures de Zigor, Oteiza, Chillida et Mendiburu au Casino Bellevue. Le 24 septembre à 11h00, une visite guidée s’y fera en euskara, commentée par le bertsulari Sustrai Colina.

Les 21 et 22, les enfants seront à l’honneur avec un spectacle, le mercredi à 17h30, de Martinbertso et Tiritatso à l’Atabal, précédé d’un goûter et le lendamain, à 9h00, Uda Leku, une formation adultes pour envourager les enfants à pratiquer la langue basque dans les loisirs. Le 28, à la médiathèque, émouvante plongée au coeur du métissage culturel avec, à 14h30, un spectacle jeune public entre Pays Basque et Afrique, entre euskara et dioula: Ina, nere ama afrikarra. Un bel exercice de pédagogie prolonge cet réflexion sur la transmission de l’euskara comme langue vernaculaire avec un débat/formation ouvert Salle Albizia Gela à Bayonne le 29 septembre dès 9h00 sur le thème: Quel discours pour l’euskara? Ou comment construire un discours adapté au territoire, avec Inaki Martinez de Luna, Amaia Balda et Elias Zumalde.

La gastronomie s’invite également aux festivités le 19 septembre, dès 18h00, au lycée hôtelier pour des ateliers d’initiation culinaire et oenologique suivis d’un repas partagé (10 euros l’atelier et 20 euros le repas)

Enfin, tradition oblige, le 25 septembre célèbre l’euskara en famille et entre amis au lac Marion toute la journée, dès 10h00 avec force spectacles, ateliers, chants, jeux, contes, promenades en calèches, espaces de restauration ou de détente etc…

5 ans d’existence c’est encore très jeune et cela demande, plus que jamais, une forte mobilisation pour que vive cette belle initiative qui sait à merveille inscrire l’euskara au coeur du quotidien de chacun, à tous les moments de la vie. 

Pour davantage d’informations: www.mintzalasai.biarritz.eus

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 79 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier