Expos

Published on novembre 23rd, 2014 | by MagMozaik

1

Magie de l’Incandescence!

La Galerie des Corsaires ne laisse de nous surprendre. Suivre les chemins de traverse, hors des sentiers battus pour découvrir les artistes “pépites”, telle est l’ambition d’André Goupille, peintre aux manettes de ce magnifique espace avec d’autres artistes, dont Claude Jammaerts, récemment exposé à l’Artsenal. Un lieu d’une belle densité où nous nous sentons chez nous, par un curieux réflexe de refuge où la créativité et l’intelligence se donnent rendez-vous. Bien des artistes ont fréquenté l’espace pour le plus grand bonheur des visiteurs. Des choix pertinents, voire souvent impertinents, d’une équipe qui n’hésite pas à développer d’audacieux événements avec succès, comme les Remp’Arts, superbe manifestation qui permet de découvrir bien des talents nouveaux! Tous ceux que l’on aime sont passés par là, à commencer par Daniel Joly, Odon Noblia ou Gilles Lavie! Et bien d’autres, d’ici ou d’ailleurs, du côté de l’est ou de l’Afrique, qui ont livré, avec délicatesse et pudeur, leurs oeuvres dans la galerie. Après Ludmila Naoumenko et avant Jean-Luc Gravier, vitrailliste et Marie- Laure, son épouse peintre, Marie- Hélène Burgeat et Dominique Luro nous proposent des créations post industrielles où chaque artiste se sert de déchets métalliques chaotiques  pour mieux faire surgir la vie, le mouvement et la lumière. Petite promenade dans l’ univers flamboyant de la matière domptée avec virtuosité.

Le chaos revisité

depuis 20 ans, Marie-Hélène Burgeat récupère déchets et tôles métalliques, sources de recyclage et de sa géniale créativité. Elle rouille, peint et transforme cet univers de rebuts en oeuvres utiles d’où émanent le mouvement et la vie chatoyante et brutale. Chaque pièce nécessite un long travail de gestation et de fabrication, dans un duel avec la matière sans cesse renouvelé. Le résultat est stupéfiant de beauté, de force et d’énergie positive. Sur ses toiles, elle donne à ces morceaux de vie civilisée oubliée un nouveau sens, vecteur de beauté. Les plaques, lourdes, imposantes, retravaillées par l’eau, la rouille et la couleur réinventent un monde qui, d’apocalyptique, devient symphonie post industrielle. Les cimaises en chaine de la galerie s’en souviendront longtemps! Magistral d’intensité!

DSC_1474

Marie-Hélène Burgeat

DSC_1469

Marie-Hélène Burgeat

Une fascinante lumière

Dominique Luro, architecte, se mesure différemment à la matière brute. Sa créativité métallique passe par des ateliers où inventer des tables inédites mais surtout des lampes pour le moins insolites! L’artiste voue à la lumière, qu’il module avec virtuosité,  une solide passion . Il dessine des luminaires insensés, voire improbables, pour mieux nous entrainer dans un univers futuriste sculpté dans notre imaginaire le plus délirant et doux à la fois! de petites merveilles uniques et utilitaires à la fois qui transforment la lumière en féérie gracieuse!

DSC_1476

Dominique Luro

Des pièces et objets à découvrir en urgence pour des instants rares où le regard et le toucher prennent des dimensions frissonnantes et magifiques!

Pour toutes infos: www.galeriedescorsaires.blog4ever.com et www.marie-helene-burgeat.com

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 246 Times


One Response to Magie de l’Incandescence!

  1. Pingback: Galerie des Corsaires du 15 au 28 novembre | Marie-Helene BURGEAT – Artiste plasticienne à Bayonne 64

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑