Coups de coeur

Published on septembre 3rd, 2017 | by MagMozaik

0

L’opéra à fleur de plume

Qui ne connaît Kristian Frédrik, magnifique et somptueux créateur d’un théâtre en prise avec le vie, aves les hommes, avec une territoire qui en nourrissent la ferveur, l’intensité, la vérité et la pertinence? Toujours à l’avant garde d’un art qui s’entrecroise avec d’autres dans la modernité, il se tourne aussi aujourd’hui vers cet art majeur, difficile et exigeant qu’est l’opéra.

Les Lézards qui bougent s’ancrent depuis longtemps sur un terreau humain et territorial qui font éclore bien des manières inventives de faire du théâtre une arme de liberté, d’invention et d’exploration de la mémoire humaine. Depuis longtemps, son capitaine, passé par l’école de vie Chéreau nous a habitué à toujours viser haut dans l’excellence. Depuis longtemps, il flirte avec ce genre si pointu et ciselé au cordeau qu’est l’opéra, son écriture en livrets et sa mise en scène qui obéit à bien des codes à ne jamais transgresser. après quelques expériences réalisées de main de maître du côté germanique avec Quai West, il s’inventait récemment un nouveau langage dans la lumière flamboyante de l’opéra vériste, cette version si humaine et engagée de mondes qui bougent dans des contextes sociaux ardus qu’ils reflètent., sous l’égide de Mascagni et Leoncavallo. Germinal n’est pas loin de ces histoires de jalousies italiennes sur fond de fractures sociales ou indépendantistes d’une fin de XIXème en pleine effervescence des devenirs. La tentation de la transposition n’est donc jamais loin dans ces 2 opéras qu’il magnifia en juin dernier à l’Opéra du Rhin de Strasbourg, sur fond de bidonvilles d’années 50 ou de Brigades Rouges, invoquant tant de fantômes, d’Aldo Mauro à Fellini en passant par Pasolini, Risi, Scorsese ou Moretti. Une complexité exacerbée qui le fait aujourd’hui reprendre, pour l’Opéra de Saint Etienne et en accord complet avec l’auteur, la pièce de Fernando Arrabal « Fando et Lis », en écriture de livret et mise en scène. Une oeuvre globale qui en appelera d’autres sur des cordes sensibles d’intensité en mode majeur!!

www.lezardsquibougent.com

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 14 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier