Coups de coeur

Published on septembre 12th, 2016 | by MagMozaik

0

L’ombre de Fellini, la grâce des forains!

Un air de magie Fellinienne  planait étrangement ce soir sur la scène du Casino municipal et une salle archi-comble. Au programme? Les Forains, ballet créé à l’origine par Roland Petit et revisité, en mode urbain survitaminé et jubilatoire, par la Cie Révolution d’Anthony Egéa. Un extraordinaire et vivifiant langage chorégraphique ébouriffant qui donne désormais au hip hop ses lettres de noblesse en une grammaire qui sait, avec virtuosité et finesse, intégrer et redéfinir avec brio en des registres novateurs, décalés, tous les codes de la danse classique, de la scénographie et d’une musique rajeunie en bourrasques électros et synthés!! Un pur régal et une ovation sans précédent pour un spectacle bluffant et décoiffant, d’une poésie lumineuse.

Un vagabondage aux franges de la danse classique et des chorégraphies urbaines, surfant sans cesse entre les vagues virvoltantes de Sauguet et celles plus fougueuses ou âpres de Franck2Louise, ainsi pourrait-on définir cette magnifique création d’Anthony Egéa. Ses danseurs? Des pros du hip hop avec de solides bases classiques ou bousculés pour les intégrer, les réinterpréter à leur manière fulgurante et moderne. Cette osmose se lit, se vit en une chorégraphie où chaque geste, chaque mouvement, chaque expression, se font tableaux vivants survitaminés en émotions, énergie et grâce. Une élégance de la vie dont participe chaque élément de scénographie.

Les décors tout d’abord, somptueux dans leur sobriété. Des lustres dignes d’une Venise du XVIIIème siècle vont et viennent au gré des scènes et vibrent sous la table de mixage de Franck2Louise qui se reflète, en un jeu stupéfiant de lumières et de corps ombrés, sur le rideau de bois sonore de fond de scène. Seuls accessoires? Les petits tabourets qui prolongent les corps et bien sûr, les outils électros du musicien qui s’approprient la partition originelle du ballet. Un homme présent du début à la fin, tel un monsieur Loyal qui tenterait en vain de canaliser sa troupe de forains, lampe torche à la main et long manteau qui lui confère l’aura illusoire du “Deus ex machina”!

La lumière ensuite, qui suit les artistes en des clairs obscurs subtils ou flamboyants selon des rythmes sonores que les lustres impriment, expriment. Les costumes enfin, chamarrés et changeants au gré des émotions ou instants de grâce infinie… Queues de pie rouges, justaucorps dorés ou corps dénudés dans l’épure de la pudeur. Et puis cette poupée fragile, désincarnée, aux mouvements d’automate qui nous fait irrésistiblement penser à Gelsomina…Fellini en mode banlieue vous dis-je!

La musique enfin qui se joue des partitions classiques, les contourne et les détourne en soubresauts électros très justement impulsés. Avec en apothéose au final, “Les forains” d’Edith Piaf!! Grandiose et magistrale création.

8 danseurs dont une femme incarnent ces forains en représentation mais qui, une fois le spectacle fini, repartiront sans une obole, déçus et en souffrance de cette vie d’errance de ville en ville, de village en village… La Strada en version urbaine décidément! Ils se donnent, se livrent, s’amusent, fusionnent en une chorégraphie précise et technique de très haut niveau. Une vraie gageure que de réaliser ce métissage urbano-classique, tant en gestes qu’en notes. Ils alternent les tableaux exaltés, de performances individuelles multiples, et d’autres plus intimistes et fragiles, collectives.

La scénographie se joue des espaces et des éléments du décor qui participent de la chorégraphie en variations étonnantes. Sur scène ou dans la salle, les artistes évoluent comme dans un village où le public est interpellé… et ses pièces sonnantes et trébuchantes sollicitées, en vain!

Une vraie découverte très justement saluée, voire ovationnée,  par le public biarrot qui ne s’en laisse pas compter si aisément! Et pour nous un fabuleux coup de coeur comme on aimerait souvent en rencontrer ici!

www.letempsdaimer.com

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 327 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier