Coups de coeur

Published on juin 3rd, 2016 | by MagMozaik

0

L’océan en vedette américaine!

Source fabuleuse d’énergies renouvelables, l’océan génère une véritable économie d’avenir fondée, en priorité sur son respect, sa protection et sa valorisation. Face aux multiples agressions violentes que nos espaces maritimes vitaux subissent- ces écosystèmes fondamentaux de toute vie sur Terre-, de véritables politiques se structurent au coeur des cités de notre côte basque dans une perspective de coopération transfrontalière. Pour autant, élus et fondations n’ont pas l’apanage de la défense de nos océans. Cette volonté de préservation se décline aussi en d’autres langages puissants d’artistes engagés. Le Café Jean, dont on sait la passion pour les créateurs, illustre encore une fois l’urgence de dire, de raconter la richesse marine en arabesques incisives picturales et créations gustatives, histoire, en une sublime fusion d’architecture et de tableaux, de renforcer le questionnement sur des enjeux majeurs. 

Fantasmagories océanes

Biarritz accueillait, les 1er et 2 juin à la Halle d’Iraty, la Convention internationale et transfrontalière dédiée aux professionnels des Energies Marines Renouvelables, “Seanergy”. Quelque 3000 participants attendus et l’occasion, en marge de cet événement unique, de donner la parole aux artistes, en palettes étonnantes. Du 2 juin à la fin de l’été, Stéphane Carricondo, membre fondateur du collectif 9ème Concept de Montreuil, pose son imaginaire au Café Jean, écrin privilégié des créateurs. Un happening artistique et culinaire présidait au lancement de l’exposition, conjuguant fulgurances de traits ou de couleurs et arômes gourmands de pintxos inspirés des oeuvres de l’artiste.

Stéphane Carricondo, on s’en souvient, puisqu’il participa voici 2 ans à la résidence éphémère d’artistes sur le Carré Bonnat de Bayonne. En mars 2015, deux autres membres de son collectif prirent, avec d’autres, belle possession d’une villa vouée à la démolition avec “Art in House”, imaginée par Jérôme Rey. La structure du lieu et la passion de son patron l’ont fait, au Café Jean, déroger à sa règle de ne point exposer en des restaurants. 5 toiles grand format et une multitude d’oeuvres à l’encre et au rothring, disponibles en tirages numérotés plus accessibles, revisitent l’espace en un imaginaire fin et nerveux des vagues océanes et fonds sous-marins. Superbe maîtrise de mouvements impétueux d’où surgissent de lumineux visages en épures foisonnantes et chatoyantes. Délicates harmonie de couleurs bleutées où éclatent les touches rouges, roses, violettes, jaunes ou vertes de vies qui peuplent cet environnement aquatique tumultueux. Magistral!

Larguez les amarres!

Un soir pour une osmose créative inattendue. Toutes les palettes artistiques se mobilisaient en nuances subtiles: Stéphane Carricondo en une exubérance fine et dense qui nous rappelle étrangement Wilfredo Lam, Julo Remazeilles, chef de cuisine aux délicieux pintxos aux océanes et un duo de DJ aux notes de marées…

Une exposition à ne pas rater! Ce week-End, l’établissement participe en outre au Festival Biarritz des Années Folles en proposant des menus d’époque à 25 euros. L’occasion d’une incursion impromptue et nostalgique en un temps où l’océan se parait de ses plus somptueux atours de fête…

A voir sur sa page Facebook!!

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 128 Times

Tags: , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier