Coups de coeur

Published on mai 19th, 2015 | by MagMozaik

0

Le Versant: Une incontestable légitimité.

Plus de 35 ans d’existence, une présence, au fil des années, en de multiples espaces de Biarritz, un ancrage de la troupe sur une ancienne briquèterie acquise par la ville et louée à la troupe chaque année, un répertoire riche de classiques en mode commedia dell’arte, de grands auteurs d’aujourd’hui, tel Claudel et, surtout, de créations d’auteurs contemporains, 136 représentations dans le monde entier dont 78 à Biarritz en 2014, 400 élèves en formation en CHAT et conservatoire -filière unique en Aquitaine créée par le théâtre- 2000 élèves d’ateliers amateurs pour 40 représentations sur les tréteaux du lac Marion cette année, un axe recherche fort développé à travers le Colloque International Chantier Sud/Nord, de multiples partenariats engagés dans le monde entier avec des lycées ou des centres culturels, en échanges ou co-productions, un lieu de vie avec accueil de jeunes talents en résidence, 20 emplois culturels et 2 petits boucs mascottes… Tel est l’impressionnant bilan du 4ème théâtre de la ville qui s’enorgueillit, à juste titre, d’une fréquentation en hausse constante.

10418182_724772907577411_1849937187706056631_n

L’équipe du Versant, version 2014

Identité et légitimité re-affirmées

– Un tel succès ne procède pas du pur hasard!

Profondément inscrite dans l’histoire culturelle de la ville, la compagnie se bat bec et ongles depuis ses débuts pour faire rayonner Biarritz. D’elle est venue la belle énergie, pour d’une usine en ruines, faire un bel espace. Déplacer les montagnes, conquérir les Everest du Feder, du Ministère de la Culture, de la Région, du Département puis de la Ville, Telle est la belle cordée qu’a su mettre en oeuvre la troupe avec une volonté et une passion hors du commun. Un enthousiasme sans faille qui l’a portée à aménager puis, d’année en année, entretenir et améliorer les équipements du théâtre. Cette tâche se s’achève pas là puisque le label national officiel du Ministère de la Culture ne dépend plus que d’une mise aux normes européennes des locaux. Un label, soulignons le, très rarement attribué à des troupes régionales.

10686886_716319488422753_7068215932892590247_n

Le Versant

– Une telle envergure ne procède pas du pur hasard!

11029524_806510259403675_2074906679931989135_n

Les Bambous noirs

Portée par un vent de métissage culturel, le Versant a misé, dès le départ, sur une diffusion, des échanges, des partenariats et des co-productions internationales en direction de l’Afrique, du Québec, de multiples pays européens, des Caraibes et, aujourd’hui, du Pacifique. Mais Gaël Rabas, présent sur tous les fronts, s’insurge contre les rumeurs actuelles selon lesquelles la troupe s’adonnerait au farniente sous le soleil des tropiques pendant que d’autres compagnies s’échineraient sur Biarritz! Au delà du simple challenge, ses orientations défendent une certaine vision du monde qui vient enrichir son substrat créatif et permet un large rayonnement de la ville dans le monde entier. Mais c’est surtout oublier curieusement que le théâtre a donné, sur 2014 simplement, 78 représentations à Biarritz sur 136 en global! Etrange pour une compagnie que l’on taxe de caracoler de pays en pays et sur les mers du Sud non? Mais ce pari audacieux suppose aussi des choix structurels. Chaque pièce proposée à l’étranger tient en quelques valises selon des dispositifs légers pour optimiser les coûts et atteindre le plus large public possible avide de découvrir notre culture.

– Cette légitimité évidente ne doit rien au hasard!

Outre les créations originales et la diffusion, Gaël Rabas a su initier un dispositif de formation pour le moins inédit dans la région Aquitaine. Les Classes à Horaires Aménagés sur Biarritz et Bayonne, c’est lui. Les cycles de pré-professionnalisation diplômants sur le Conservatoire Maurice Ravel, c’est encore lui! Un outil unique en Aquitaine et peu usité en d’autres régions. Quant aux ateliers amateurs qui donnent envie de vivre le théâtre au quotidien et d’en assouvir la passion, ils émaillent un tissu géographique très étendu, du Pays Basque au Béarn en passant par les Landes. Certains se spécialisent même aujourd’hui dans une pratique en langue basque.IMG_1879

– Une recherche fondamentale qui ne développe pas au hasard!

Placé sous le patronage du Ministère de la Culture et de la Commission Nationale de l’UNESCO, soutenu par l’Office Artistique de la Région Aquitaine, l’Organisation Internationale de la Francophonie et le Ville de Biarritz, le 7ème Colloque International Chantier Sud Nord, grand événement culturel de Biarritz,  se tiendra en novembre prochain en collaboration avec les principaux acteurs culturels de la Côte Basque. Cette incroyable rencontre de troupes, de comédiens, de metteurs en scène ou d’écrivains se développera autour de conférences thématiques de haut niveau, de spectacles pluridisciplinaires, d’échanges entres artistes et intellectuels du monde entier, dans une atmosphère de métissage convivial. Cette manifestation devrait se dérouler à la Cité de l’Océan.

23367397

Adama Traoré

Théâtre dans la ville, 25 mai.

On comprend mieux pourquoi le Versant tient à clamer haut et fort son implication au coeur de la vie culturelle de Biarritz. Une manière flamboyante de réaffirmer son identité et de présenter aux biarrots quelques superbes pépites d’un répertoire qui sillonne le monde entier un grande partie de l’année. 4 pièces choisies en des registres différents et des publics variés pour des représentations gratuites, soit en plein air, soit en des locaux spécifiques. Demandez le programme!

gravure campet

– “Quoi qu’on caquète” nous offre un petit bijou de commedia dell’arte contemporaine signé Samuel Jego qui joue, en compagnie de Joëlle Bagard, sur des décors de Virginie Salane. Une savoureuse pièce qui déambule, de scènes classiques en textes contemporains, sur un chemin de table tout en recettes de cuisine. Jubilatoire et mis en scène place Sobradiel aux Halles, dès 11h00. Un délicieux repas de mots où les spectateurs s’invitent au menu par la grâce du rire et de la virtuosité des acteurs. De retour d’une tournée en Suisse, le spectacle repart bientôt en Espagne dans les lycées français.

– Nostalgie à l’honneur dès 16h00 à l’EPHAD Notre Maison, avenue de Verdun pour une visite musicale du “Café 1900” proposée aux résidents et leur famille. Tout commence sur un air de “Bohème” d’Aznavour…“Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre, Montmartre en ce temps là…” Des pans de mémoire surgissent, bercés de ritournelles d’un temps passé au temps où Aristide Bruant chantait “La rue Saint Vincent”,  où les fiacres battaient le pavé de Paris en une belle époque encore insouciante et vagabonde.. Une mélodie du bonheur mise en scène par Fabien Lupinelli, interprétée par Solène Rabas et Pascal Turbot (à l’accordéon, qui signe arrangements et montage de la partition) sur des textes et chansons d’époque, en costumes et décors d’Evelyne Sarrasin.



– Place Clémenceau à 17h00, la légende de “Wassilissa” et de Baga-Yaga vient envahir l’imaginaire des enfants sur une mise en scène de Françoise Dorgambide, poutre maîtresse du Versant avec Gaël Rabas. La complice de toujours nous entraine en un monde féérique où plane l’ombre de Perrault. Brigitte Rabas et Herveline Rolland interprètent ce joli brin de fantaisie créé en 2014 et déjà représenté 60 fois dans toute l’Aquitaine.

100_9660

– “Victor Hugo, la Liberté des Peuples”… Un intense pamphlet contre la tyrannie et l’injustice d’hommes obtus mis en scène par Gaël Rabas et l’emblématique malien Adama Traoré avec Fabien Lupenelli. Un conférencier tribun prend place sur un pupitre, portant haut et fort les combats d’un homme dont la seule arme était la plume pour défendre, malgré l’exil, les femmes, les enfants et le droit des hommes ou femmes à ne plus être esclaves ou bagnards politiques comme Louise Michel… Aimer c’est agir! Voilà les derniers mots d’un grand homme qui colle à la peau du Versant, droit dans ses bottes. Le spectacle a été joué une centaine de fois en France, en Guyane, en Belgique, au Québec et en Suisse.

IMG_1729

Gaël Rabas, notre Cyrano moderne

Les derniers mots reviennent à Gaël Rabas

“Il faut apporter des réponses. Des réponses stratégiques pour une Compagnie qui défend 20 emplois culturels à Biarritz. Le Versant résiste. Il faut dire que devant la nécessité nous avons initié des réponses depuis des décennies. Nous avons élaboré des techniques de spectacles de structures légères, adaptées aux tournées décentralisées autour du monde. Mais ne vous y trompez pas, cela demande de l’expertise. Nous avons parié sur la diversité culturelle, sur le voyage et la rencontre, sur l’échange et la mobilité, la fidélité surtout. Nous maintenons un équilibre entre les tournées et notre territoire, entre les mers du sud et Biarritz, entre les créations et la formation d’excellence au Conservatoire Maurice Ravel. Peut-être avons nous un peu acquis, par notre travail, une conscience élargie du monde.”

11149274_840187572702610_5611767566846618567_n

Le Versant est bel et bien le Cyrano de nos devenirs!

www.theatre-du-versant.com

Catherine CLERC,magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 311 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier