Opérateurs, prescripteurs, associations

Published on septembre 2nd, 2014 | by MagMozaik

0

Le versant jusqu’au bout de la passion, du partage et de la vie

“La troupe du Versant s’avance dans une forêt de questions. Questions intérieures ou extérieures, collectives ou personnelles. Pour mieux aborder cette nouvelle belle saison, aux couleurs Pacifique, je vais tenter de répondre à quelques unes.
1ère question (profonde). « Quelle est la quête ? » Une vie d’artiste est une quête. Pour le comédien, le théâtre est un quête, une aspiration, comme le regard dans le dessin d’Evelyne.
2ème question (inquiète). « Trop d’international ne peut-il nuire au local ? ». Quand cette troupe du Versant est devenue une des toutes premières Compagnies d’Aquitaine, avec bien peu de subventions, quand elle fait vivre le merveilleux théâtre du Lac Marion, nouvelle scène de Biarritz et de la Côte Basque, quand elle enseigne à à peu près 2000 élèves sur le territoire, que le théâtre au Conservatoire va s’enrichir d’un atelier expérimental de théâtre basque, je trouve aisé de balayer cette inquiétude.
3ème question (bienveillante). « N’êtes vous donc jamais fatigués ? » Ceux qui vivent l’aventure connaissent le prix à payer, on ne peut se mettre à l’abri. Nuits sans sommeil, décalages horaires, routes et vols interminables, pas forcement dans les îles. Partir dans le tout petit matin, metro, pluie, couloirs du Ministère à Paris, et négocier, bientôt un label national pour le Versant. Une troupe d’exception.
4ème question (dans le monde réel). « Et le conflit des intermittents ? » La seule chose dont on soit sûr, et c’est inquiétant si tout le monde n’en a pas une conscience claire : ce n’est pas le spectacle vivant, ses artistes, ses techniciens qui coûte cher à la société.
5ème question (dubitative). « D’où vient cette foi, cet optimisme ? ». Du Sud encore, écoute Ibrahim dans une de ses formules maraboutiques. « Finalement, il n’est pas impossible qu’au bout du compte, tout finira par aller un peu mieux ».
6ème question (insoluble). « Tu pars encore Papa, loin, longtemps ? » A mes filles, je ne sais pas répondre, sauf « Je reviens vite ».

Affiche Versant

Signé Gaël Rabas, ce préambule livre toute l’émotion brute d’une troupe qui, depuis plus de 20 ans donne aux simples mots créativité, talent, métissage et partage culturels, humanisme  et transversalité, passion et vie, tout leur sens profond, délicat et sensible… Une vie faite de précieux instants jubilatoires partagés entre comédiens, avec d’autres artistes et surtout le public, toujours fidèle, d’absences déchirantes, de combats administratifs pour donner au théâtre les moyens d’exister et de faire rêver…Un vie corps et âme dédiée aux tréteaux de Molière ou de la Comedia Dell’arte, une vie d’itinérances nourries de belles rencontres, d’Avignon à Biarritz, d’Haïti à Konna, où son coeur vibre, du Sénégal à la Polynésie, de la Guyane au Mexique… Pas étonnant qu’il s’implique à ce point sur le Festival Biarritz Amérique latine, surtout cette année sur des textes d’Octavio Paz! Un chemin que je vous invite à parcourir pour une nouvelle saison riche en surprises…

Un passion insolite et méconnue: Le Taichindo

Depuis longtemps Gaël Rabas pratique et enseigne un art martial en apparence bien loin du théâtre… mais seulement en apparence! Le Nô, le théatre africain, la Comedia Dell’Arte se fondent avant tout sur l’énergie brute et son offrande libératoire (et jubilatoire!) au public. Un principe vital de convergence évidente avec les arts dits martiaux qui enseignent, avant tout, les diverses manières de maitriser ou de ressentir son corps, et d’optimiser sa concentration. Alors par un curieux paradoxe, l’art du Taichindo structure la discipline théâtrale en gestes et respirations multiples. Un façon délicate et ancestrale de sentir vivre la moindre parcelle de son corps pour redécouvrir les possibilités infinies et tout en finesse d’un tel outil, mis au service de textes ou de scénographies. Tous les lundis soirs à 20h30, notre Arlequin du Versant donne des cours de Taichindo à l’USB. Une vraie passion, grâce à laquelle il rencontra, voilà bien années, Ibrahima Kampo, chef de Konna au Mali! Il fait aujourd’hui une sorte de “coming out” en proposant le 5 octobre à 15h30 une séance publique de Taichindo, à l’occasion d’un stage régional. Une belle brochette de samourais pour le moins insolites à contempler sur les tréteaux!

Un Pacifique pacifique et métissé au coeur de la saison 2014/2015

Cette zone du globe, porteuse de rêve et de riches cultures, rythmera, cette saison, le programme de la troupe. Un petit bijou de créativité traverse les océans de Papeete à Biarritz sous la forme d’un “Bambou Noir“, en hommage à son auteur, décédé voici 3 ans, qui avait initié ce projet de co- production avec Gaël Rabas.  Jean-Marc Tera’ituaniti Pambrun, anthropoloque de formation, conteur et poète, dramaturge et romancier, essayiste et pamphlétaire, toujours rebelle et fidèle à son identité culturelle, avait consacré sa vie à la défense de la culture tahitienne. A travers cette oeuvre emblématique, complexe, sensible  et douloureuse, c’est tout un pan d’histoire des années 70 et 80 que nous livre Pambrun.

Pambrun

L’histoire d’une formation, de l’ascension sociale, de la chute et du banissement d’un jeune tahitien pétri de révolte et d’idéaux qui s’inscrit dans nos consciences. Un homme en devenir dont la vocation de peintre se heurte brutalement à l’histoire politique et sociale de son pays. Un artiste écorché par la vie dont les certitudes vascilleront au contact des réalités humaines de son époque. Une oeuvre d’émotions âpres, de désillusions amères à laquelle Nicole Piron, dramaturge du versant, donne néanmoins une belle respiration inédite et une note d’humour en intégrant à la pièce deux autres textes de l’auteur, ” La natte” et “L’île aux anthropologues“. Une splendide et flamboyante création que propose le Versant début 2015, le 8 février à 17h30 et du 9 au 14 février à 20h30, avant une tournée en septembre 2015 au Centre Culturel Tjibaou de Nouméa et au Théâtre de la maison de la Culture de Papeete. Nous faisons nôtre, en hommage et respect, cette belle conviction pour promouvoir “toutes les connaissances issues de la culture polynésienne afin de les tresser et de former un ensemble [ouvrant] la possibilité pour les hommes issus de cultures diverses de se rencontrer sans se heurter en entrecroisant leurs différences. ” Un thème P(p)acifique qui résonnera lors du prochain colloque international Chantiers Nord Sud de Biarritz fin novembre 2015!

Second temps fort de la saison: Le théâtre part à la reconquète de la ville!

A la demande du nouveau maire de Biarritz, Michel Veunac, qui souhaitait que le théâtre réinvestisse tous les lieux phares et magiques de la ville, Gaël Rabas a imaginé, pour le 25 mai 2015, une scénographie originale. Ce jour là, il proposera, en multiples spectacles, une cinglante réponse à ses piètres détracteurs qui lui reprochent sans cesse (et sans aucun fondement) de partir au loin dans les îles, laissant sa troupe sur les rivages… Le Lac Marion, une île? Nous sommes, en ce cas, nombreux à avoir fait ce voyage là, au delà des mers, si l’on regarde l’impressionnante liste de spectacles donnés au versant, au Colisée, à la gare du Midi ou au Casino  – pour ne citer que Biarritz- rien que pour 2010 par la troupe (197 représentations de 2010 à 2013, excusez du peu pour une troupe “absente dans les îles”!! ) L’ancrage territorial de ce bel équipage pirate, comédiens, décorateurs, costumiers, régisseurs… ne souffre aucune contestation! Demandez donc au Conservatoire Maurice Ravel, à la Scène Nationale de Bayonne, à la ville d’Anglet et autres cités ou établissements scolaires du département, à l’Institut Culturel Basque, entre autres partenaires privilégiés, ce qu’ils en pensent! Et quel plus beau symbole que d’offrir ce jour là, en des lieux souvent habités par la troupe depuis 1978,  l’éventail coloré de pièces jouées partout dans le monde en co-production avec des troupes d’Haiti, du Mali, du Mexique ou d’ailleurs? Un concentré de mosaiques culturelles en un seul lieu où se pense, se vit, se crée et se ressource le Versant, sous le regard amusé et espiègle des deux nouveaux pensionnaires, Gorgibus et Cléonte, 2 adorables petits boucs mascottes de 6 mois qui se régalent des bois alentours!

DSCF0007

Cette initiative se doublera d’une collaboration, en juin 2015, à l’opération Biarritz des Années Folles, imaginée par Serge Istèque pour redonner à la ville lumière, l’espace d’une journée, son lustre d’antan où les élégantes, aristocrates et artistes se pavanaient dans des voitures de rêves, parés de toilettes en vogue…”Biarritz La Magnifique” digne d’un Fitzgerald, en somme, dans l’ombre de Cocteau, de Coco ou de Nijinsky…

Un rayonnement mondial…

Troisième, axe , et non le moindre en terme de rayonnement de Biarritz dans le monde entier, les co-productions et tournées internationales du Versant, au gré d’un réseau d’amitiés, de talents et de projets pluriels développé au cours des années. Compagnie de Biarritz mais aussi citoyenne du monde. A Bamako, Adama Traoré écrit la suite du “Farfadet“…A Lomé, Rachida, aux marionnettes et aux percussions, et Roger à la kora, peaufinent leur venue en nos lieux avec “Yevi“, le 9 novembre, 17h00 avant la reprise, au Bénin, de la “Troisième racine“. A Mexico, Memo brûle d’impatience de monter 2 nouvelles co-productions d’Alejandro Roman, une sur Guernica et l’autre sur le roi Lear, aussi étrange que cela paraisse! A Caracas, Orlando et Ricardo s’efforcent de concrétiser le projet Marivaux…Nesly et Jean jean,  en Haiti, rêvent de nos plages quand Heremanoa Maamaatuaiahupatu attend à Papeete et Radu Dinulescu en Avignon…Bien du pain, aux couleurs du partage et du métissage, sur la planche!!

… Et le monde à Biarritz!

Le 21 septembre à 17h00 en l’Eglise St Léon d’Anglet, un étrange conte écrit par Sourine et mis en musique par Albertus Dercksen, “L’enfant et le grand orgue“, révèle aux enfants le secret de Fifaro l’organiste. Le 2 octobre à 10h00, au village du Festival Biarritz Amérique latine, les mots d’Octavio Paz s’envolent sur les voix de comédiens. Après “Yevi“, le 9 novembre, déjà évoqué, Alain Munoz, enseignant en théâtre et docteur en histoire nous dit tout, le 21 novembre à 20h00, sur le théâtre baroque en France. Le 12 décembre, en partenariat avec l’ORBCB et la Ville d’Hendaye, Igor Stravisky s’invite en nos rivages pour une conte russe, “L’histoire d’un soldat“. Le 21 décembre, à 17h00, les dragons revisitent le noël des petits biarrots ,”Tout feu tout fllamme“. Le 21 mars, à 20h30, la Compagnie 20 de la Luna propose son “Sonho Brasileiro“, spectacle musical et poétique au carrefour de la Saudade et du spleen bauderairien. Enfin le 11 avril, à 20h30, retour de Stéphane Guertin, incroyable virtuose des mots canadiens qui nous emmène pour une promenade ludique à “La cadence du conteur“.

DSC_0041

Les soirées vins et tapas se poursuivent aussi en faveur de l’association Idy Ka Keneya de Konna, où Ibrahima Kampo oeuvre pour les enfants malades et l’éducation des jeunes filles. Le 10 octobre à 20h00, l’animateur Samuel vous invite à suivre l’émission Radio Konna en chansons et moult invités. Clou de la soirée: Un direct exceptionnel  avec Konna et Ibrahima Kampo! Les 30 et 31 janvier, le cabaret revient avec le Conservatoire Maurice Ravel pour “Artium Mater“, une évocation de la Florence du Quattrocento, guidée par son plus illustre représentant, Leonardo Da Vinci! Une Comedia Dell’Arte rondement menée par Samuel Jego et Pierre Clément

Côté cours enfin!

Dès octobre, les ateliers enfants, ados et adultes rempilent à Biarritz, Anglet, Bayonne, Ustaritz, Bidart, Mont de Marsan, Roquefort…, avant de produire leur spectacle dans “Mai jeunes années” en juin 2015. Les formations en partenariat avec l’Education Nationale et le Conservatoire se poursuivent avec une belle ampleur nouvelle donnée à l’éveil au théâtre grâce aux changements de rythmes scolaires…

Pas mal pour un théâtre sensé passer son temps dans les îles non?

www.theatre-du-versant.com

Catherine CLERC, contact@magmozaik.com

 

This Post Has Been Viewed 141 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier