Artisan'arts

Published on août 19th, 2016 | by MagMozaik

0

Le verre en émoi

Magmozaïk adore les créateurs de talent, ceux et celles qui expriment leur passion. Découvrir un atelier d’artiste est toujours un moment privilégié. Pénétrer au cœur même de la mise en forme d’une œuvre, quel qu’en soit le support, est toujours révélateur du talent de celui ou de celle qui y consacre sa vie. C’est pourquoi nous sommes allés à la Bastide Clairence, dans  un  atelier où Jacques Pineau, verrier talentueux, façonne des plaques de verre qu’il superpose, intercale de fines feuilles de métal ou recouvre de poudres d’émaux colorés pour leur apporter une profondeur de couleurs et créer ainsi des pièces uniques.

D’où vient le sens des couleurs de Jacques Pineau ?

Sans aucun doute de sa formation initiale et de son travail des émaux durant 30 ans dans l’atelier d’émail sur métaux de ses parents qui habitaient Limoges. Dès l’âge de 11 ans, il a commencé à créer quelques petites pièces et dès 16 ans, avec un copain, il sillonnait les marchés de l’île d’Oléron pour vendre ses premières créations de bijoux. Cela l’a conduit à suivre l’école des Arts Décoratifs pour découvrir surtout les arts du feu : céramique, émaux. Durant ses études, Jacques Pineau fait ses premiers essais de cuisson du verre.

En 1990, Jacques et son épouse Françoise s’installent à La Bastide Clairence, magnifique village fondé en 1312, classé parmi les plus beaux de France.  Le Pays Basque attire vraiment beaucoup d’artistes car tout le centre bourg est occupé par des artisans : potier, verrier, passementier, créatrice de bijoux, encadreur d’art, sculpteur sur bois, designer, luthier et bien d’autres encore.

Jacques Pineau, ayant gardé le souvenir de son expérience inachevée sur la cuisson du verre, reprend ses essais sur de simples plaques de verre sitôt arrivé au Pays Basque. Petit à petit, il abandonne les émaux sur métaux pour se concentrer sur le verre, développant ainsi ses propres techniques. Il a cependant toujours conservé le lien du métal associé au verre.

Jacques Pineau travaille à l’envie, laissant ses aspirations se concrétiser lentement. Il aime associer la transparence du verre avec l’opacité des feuilles de métal, principalement d’argent, d’aluminium ou de cuivre. Il les intercale entre des plaques de verre avec des poudres d’émail colorées à base d’oxydes métalliques et de mica teinté d’or ou de cuivre.

Il va ainsi créer de subtiles nuances d’ocre, de rouge, de bleu ou de vert afin, soit de donner vie à des paysages imaginaires mais emplis de poésie, soit à des structures purement géométriques. C’est là que réside la signature artistique de Jacques Pineau.

Il découpe d’abord ses plaques de verre en fonction de la pièce qu’il souhaite travailler : lampe-colonne, coupe, vitrail, applique murale, et qui comporte souvent plusieurs éléments. Ensuite, le motif, toujours très contemporain, est créé en plissant ou découpant les feuilles métalliques. C’est un travail minutieux qui demande un tour de main très léger, résultat d’une longue pratique.

Si la pièce en verre doit être convexe (comme pour une lampe ou une applique), il crée une forme en inox recouverte de kaolin pour éviter que le verre n’y adhère.  Il y pose la ou les plaques de verre. Après avoir été soigneusement nettoyées, les pièces à cuire (jusqu’à 15 à la fois) sont délicatement placées sur la plaque du four, laquelle est souvent recouverte de plâtre pour donner un effet granité à la feuille de verre.

Jacques Pineau travaille selon la technique du thermoformage pour les mises en forme, et cuit ses créations dans un vaste four (180 x 80cm) à une température de l’ordre de 800 à 850 °. Se succèdent alors des réactions chimiques dues aux interactions entre les produits utilisés, à la chaleur du four et à la durée de la cuisson, comme une combinaison magique qui transforme de simples éléments en un embrasement de lumière.

Il aime faire ses propres expériences pour découvrir une nouvelle réaction, un nouvel effet à exploiter. Tous ses secrets sont dans sa tête mais cela ne l’empêche pas d’en parler avec plaisir car il aime transmettre ses connaissances. Il reçoit souvent des stagiaires venant d’écoles spécialisées du verre, comme le lycée de Moulin Yzeure (Allier). Mais il ne se considère pas comme un professeur, même s’il lui arrive de préparer des documents vidéo concernant ses méthodes de travail.  Au fur et à mesure de ses expériences, Jacques Pineau a travaillé des pièces de plus en plus grandes, jusqu’à devenir des objets intégrés en décoration : vitraux, claustras, lampes colonnes.

La Galerie du Talouet

Son atelier étant trop petit pour y présenter son travail, Jacques Pineau, a ouvert, place des Arceaux, une superbe galerie d’exposition. Son épouse, Françoise y assure l’accueil, la vente et répond, toujours avec un joli sourire, à toutes les questions que les visiteurs ont envie de poser quant à la réalisation des pièces exposées. Site : www.pineau-artverrier.com/

Jacques et Françoise Pineau y reçoivent nombre de visiteurs dont des amateurs d’art et des collectionneurs. La galerie, ouverte tous les jours durant la saison d’été, présente également d’autres créateurs : ébéniste, créatrice de bijoux.

En plus de sa galerie, il expose dans de nombreux salons comme  celui  du Château de Lavardens dans le Gers ou celui des métiers d’arts généralistes qui se déroulera à Lorient au mois de novembre prochain. Il est aussi membre du    collectif « Dare d’Art » qui regroupe une trentaine d artistes contemporains (verriers et céramistes), et qui organise des expositions dans des lieux divers comme cette année , à Conques, Martres tolosannes  ou à Issoire. Site : www.asso-daredart.fr/. Comme toujours lors de ces manifestations, Jacques Pineau crée et présente des pièces uniques.

Le marché potier de la Bastide Clairence

Organisé depuis plus de 20 ans par le collectif de créateurs de la Bastide Clarence, appelé Arkua, le marché potier figure parmi les rencontres culturelles et artistiques incontournables de notre région. Ce collectif réunit tous les artisans du village. Son bureau est présidé par Kattina Urruty (potière), la secrétaire en est Isa Omer et Jacques Pineau en est le trésorier. Pour plus de précisions, rendez-vous sur leur site : www.arkua64.wixsite.com/arkua

Pour sa 22ème édition, à laquelle participeront 42 artisans, réservez votre week end des 10 et 11 septembre prochains. Ils présenteront leurs créations en grès, porcelaine, faïence, raku, terres vernissées ainsi que différents types de sculptures. Seuls des professionnels sont sélectionnés. La qualité du travail et la variété des œuvres présentées ont forgé le renom de ce marché.

Un événement exceptionnel vous est réservé cette année: la venue de François Jarlov, céramiste mondialement reconnu. Il vit moitié en France et moitié au Viêt-Nam. Il présentera dès le vendredi 9 septembre à 19h30 un film sur son travail du raku suivi d’une causerie sur « la céramique contemporaine en Asie ». Il sera exposé à l’Office du Tourisme durant deux semaines. Un événement à ne surtout pas manquer.

Comme toujours, le budget de ce type de manifestation est la partie délicate à gérer. Il est annuellement établi grâce aux participations du Conseil Général, du Conseil Régional, de la réserve parlementaire gérée par la députée Colette Capdevielle, de la municipalité de la Bastide Clairence, des fonds propres de l’association et par le montant des inscriptions des participants. Merci  à Jacques & Françoise Pineau pour cet accueil chaleureux et pour ces œuvres lumineuses qui éclairent nos cœurs et nos maisons.

Catherine BOSSER, pour magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 135 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑