Coups de coeur

Published on décembre 9th, 2015 | by MagMozaik

0

Le libre “artiste”!

Mixel Courougnon est un artiste comme on aime les rencontrer qui porte son regard et sa sensibilité en multiples partitions faites de mots, de couleurs ou de gestuelles. Créateur très précoce il compte aujourd’hui 54 ans de carrière en un foisonnement de quelque 38 périodes picturales, créations chorégraphiques, interprétations de ballets et surtout, d’une multitude de poèmes, récits, gerbes incandescentes et sublimées de mots dont la fluidité et la richesse n’ont d’égales que ses plus de 40 000 oeuvres aux infinies nuances, tantôt flamboyantes ou sombres et rageuses, tantôt délicatement tissées sur la trame de son esprit lumineux. Un électron libre, citoyen de tous les pays où respire le métissage culturel et artistique, riche de tous ses voyages et de toutes les rencontres qui ont marqué son parcours, toujours à l’écoute de toutes les cultures et toutes les humanités… une petite pépite que nous avons voulu rencontrer dans un décor à son image, virtuose et chaleureux, à Sare. Un joli voyage dans la mémoire de ce qui fait un artiste dans son essence même.

Quelques batons rompus!

Belle journée sur Sare en ce 7 décembre ensoleillé et doux… Le temps de trouver -oh très vite tant le personnage est connu ici!- l’antre de Mixel et de prendre quelques photos, que nous voilà assis pour partager les instants précieux d’une vie et d’un parcours remarquables sous l’objectif du photographe attitré de l’artiste, Jakes Gautron, et le regard de notre caméra, dans un décor chaleureux, coloré en diable et habité de plantes comme autant de belles respirations et inspirations!

Voilà un artiste “mosaique”, aux milles facettes et supports d’expression qui s’est investi corps et âme dans tous les domaines de l’art et de la culture dès l’âge de 15 ou 16 ans à Paris. L’écriture dès l’enfance, puis très vite l’écriture et la peinture le happent et façonnent son goût de la liberté et sa grande créativité. Curieux de tout et ouvert à tous ceux et celles qui vont nourrir ses multiples talents, il ressent vite une “hénaurme” envie de s’exprimer en un bouillonnement créatif pour le moins singulier et intense.La chorégraphie, la danse, le théâtre, les récitals de poésie,  la musique ne le quittent pas, avec une tendresse particulière pour Mozart, Bach et surtout Ravel!

Mais il tire, en priorité, sa virtuosité, de partitions de mots et de palettes multiformes où se succèdent, en 54 ans de carrière, quelque 38 périodes différentes, tantôt fortes et subtiles, vibrantes d’émotions d’ailleurs ou rageuses contre tout ce qui asservit et musèle la liberté humaine et le métissage culturel. Convaincu que l’Humanité, les Humanités, ne peuvent vivre que si la, les cultures existent pour se frotter les unes aux autres et s’enrichir mutuellement, il enivre sa plume et son pinceau de voyages et de rencontres dont certaines le marqueront par leur exigence et leur force, tel Jean Marais qui sera son ami pendant 20 ans, l’ombre de Cocteau planant au dessus d’eux. Partager, diffuser justement ce trait d’union essentiel que sont l’art et la culture, tel sera le sens de sa galerie de St Jean de Luz où de 1993 à 2000 il accueillera maints artistes!

Qui, de l’écriture ou de la peinture, prend le pas? Il ne le sait tant les deux partitions sont étroitement liées pour mieux tisser une oeuvre complexe et dense. Mixel compte à son actif plus de 40 000 oeuvres picturales sur papier, toile et bois, sans compter les fresques immenses réalisées notamment au Maroc. Ses livres de poésies ou de récits sont innombrables et certains traduits en de multiples langues dont l’allemand, quand lui même parle une foultitude de langues! L’Allemagne! Longtemps pays d’accueil pour fuir le fascisme et dont il apprécie particulièrement la philosophie et la culture…

Bien des phases diverses émaillent son oeuvre selon les lignes de force que lui dicte sa conscience et sa vision du monde tel qu’il ne marche pas toujours bien! Difficile de les évoquer toutes en détail mais 3 périodes nous attirent particulièrement par leur force et leur message: la sombre période antifascite tout en contrastes noir et blanc, la série destins consacrée à la condition des femmes, notamment au Maroc où le voile est une négation de l’être humain et enfin, la plus dense et représentative de sa complexité même, la série Structures, riche de toutes les nuances infinies et subtiles de son esprit créatif à l’extrême. C’est, ne le cachons, notre préférée car porteuse de toute la richesse et la multiplicité de ses talents.

Et demain?

Mixel Courougnon fourmille de projets pour 2016. L’envie, tout d’abord, de remonter sur scène avec un orchestre pour des récitals de poésies et puis, surtout 3 publications à venir aux Editions Felk: “Moments inachevés, récits”(fin janvier, début février) suivis de “Viol” (de l’esprit s’entend) et “Les mots pour finir d’en rire”. De belles musiques de mots que viendront complémenter quelques expositions à Saint Jean de Luz ou Donostia.

Très demandé et apprécié dans le monde entier, il surfe aujourd’hui sur les réseaux sociaux qu’il sait à merveille apprivoiser! Reste que-rançon de sa notoriété- il est copié sans vergogne et ses oeuvres pillées… Des comportements qu’il a du mal – on le serait à moins- à admettre et au sein desquels il compte bien mettre un peu d’ordre salutaire!

Quant à nous, nous suivrons avec beaucoup d’intérêt ses futures manifestations et publications dont nous nous ferons un vrai plaisir de parler encore et encore…

 Catherine CLERC,magmozaik64200@gmail.com

Crédit photos: Jakes Gautron

This Post Has Been Viewed 245 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier