Actualités

Published on novembre 23rd, 2015 | by MagMozaik

0

Le bonapartisme à l’heure du Bilkéta!

Etonnante révélation que nous livre le Bilketa aujourd’hui! Louis- Lucien Bonaparte, neveu du petit corse impérial se piqua en son temps de langue basque! Brillant scientifique et éminent linguiste, il consacra les dernieres années de sa vie dans les années 1860 à étudier l’euskara pour en déceler les finesses syntaxiques et grammaticales, aidé en cela par d’éminents spécialiste dont le Chanoine Inchauspé! Il en ressort un document inédit et incroyable intitulé “Le verbe basque en tableaux” publié en 1869 et retrouvé avec intelligence par Bilketa! Petit retour aux sources salutaire...

Curiosité d'érudits

La complexité incroyable de la langue basque a toujours suscité l’intérêt et la curiosité des érudit du XIXème siècle. Un fait d’autant plus étonnant qu’aujourd’hui la langue basque, quasi orpheline car non apparentée à une quelconque famille linguistique dans le monde, reste parmi l’une des 10 plus vivace! Etonnant également qu’un homme, neveu de l’empereur, se soit laissé séduire par les arcanes virtuoses d’une langue dont son oncle ne s’était guère soucié, tout accaparé par ses stratégies géopolitiques européennes souvent funestes! Mais voilà! L’exil éveille des compétences et appétences souvent hors du commun, nonobstant la lignée! Ce fut le cas du cinquième enfant de Lucien Bonaparte, né en 1813 et qui parcourut le monde pour assouvir ses passions pour la chimie, curieusement, et la linguistique!Installé en Angleterre dès 1860, il consacra ses recherches à la langue basque, immense travail de synthèse laissé à la postérité par le travail de copiste de Jean Baptiste Daranatz,chanoine érudit de la Cathédrale de Bayonne, un siècle plus tard.

Le verbe basque en tableaux

Extraordinaire synthèse de la langue basque que celle réalisée par ce prince érudit en quelques tableaux de 1856 à 1869 de 8 dialectes regroupés en 3 groupes majeurs: Groupe A : Biscaye. Groupe B : Guipuscoan, Haut-Navarrais septentrional, Labourdin, Haut-Navarrais méridiona. Groupe C : Souletin, Bas-Navarrais oriental, Bas-Navarrais occidental, groupes subdivisisés en plusieurs sous-dialectes. Un découpage certes critiquable actuellement mais incontournable dans l’histoire de la philologie basque. La copie réalisée par le chanoine en 250 exemplaires prend aujourd’hui valeur d’incunable après la dispersion des archives du prince au 4 coins du monde après son décès. Un document précieux à retrouver aujourd’hui sur Bilketa comme un pan de mémoire d’une valeur scientifique incontestable.

www.bilketa.eus

Catherine CLERC, magmozaik64200.com

This Post Has Been Viewed 66 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier