Echos de la diaspora

Published on novembre 17th, 2014 | by MagMozaik

0

La maison basque de Paris bouge bien!

Lurrama accueillait récemment au déjeûner des chefs un cuisinier basque installé à Paris où il emploie des jeunes aidés par la Maison Basque de Paris. Outre ses dispositifs d’accueil et d’assistance, notamment en termes de logements, la diaspora parisienne dispose de multiples activités, notamment sportives et culturelles, proposées par les associations qu’héberge la Maison Basque à Saint Ouen. Alors pour tous les natifs ou habitants de notre territoire, installés ou en villégiature dans région parisienne, voici quelques idées de détente!

Vendredi 21 novembre, 21h00, la Maison Basque accueille deux spectacles:

– “Libre si on veut”, ce sont quatre personnages muets aux mimiques les plus irrésistibles les unes que les autres. Le serviteur devient maître, le maître devient cheval…Voici la folle histoire de Libre si on veut. Ces drôles de clowns sont accompagnés du” collectif BZRK”, né de la fusion de deux mondes. Après une brève apparition au New Morning en juin dernier, ils sont de retour. Dix-neuf tonnes d’amour dans vos enceintes, c’est une expérience inexprimable. Il faut la vivre… Mais auparavant, soirée grillade placée sous le signe de la sardine dès 19h30!

-3

– Le même jour, 20h00, au Cinéma La Clef (34 rue Daubenton, 75005), un moment rare et émouvant qui illustre à merveille les actions entreprises par l’Institut Culturel Basque en matière de production et diffusion de films en euskara et que le récent Hendaia Film Festival mettait en lumière. Asier eta Biok est un documentaire sur l’engagement radical. Produit par l’Espagne et l’Equateur en 2013, il est réalisé par Amaia et Aitor Merino (version originale et euskara et castillan, sous-titrage en français) qui en résument ainsi le propos: “Asier et moi avons grandi ensemble. Adolescents, nos chemins se sont séparés. Je suis parti à Madrid poursuivre mes rêves d’acteur, lui est resté au Pays Basque. Nous avons toujours gardé le contact mais un jour, Asier a disparu. Il a rejoint ETA. Des années plus tard, j’essaie de comprendre le choix de mon meilleur ami, un choix radical qu’il aura payé lourdement et qui reste entouré de mystère. ” www.cinemalaclef.fr

-1

Samedi 22 novembre, 17h30, en l’Eglise Saint Merry (75004), concert de Gernika.

Ce choeur mixte de polyphonies basques sera dirigé par Didier Verdeille.

Côté sports: Master de pelote Main nue de Paris au Trinquet du 8 quai St Exupéry (75016).

-3

Vendredi 21 novembre se jouent les deux demi-finales  18h30, puis 21h00, avant, le dimanche 23, la petite finale à 10h00 et la finale à11h00.Voici les noms des 8 joueurs :LARRALDE Pierre / LARRECHEA Olivier / BIELLE Philippe / SORHOUET Sébastien / DUCASSOU Jean-Baptiste / HARISMENDY Thierry / EZCURRA Pascal / ETCHETO Thierry. Restauration possible sur place. “AU TRINQUET” tél : 01 40 50 09 25

Les poètes de langue ibérique dite et chantée les 29  (20h00) et 30 novembre (17h00)

Mikel Inun, pop et basque en lui-même (chant, percussions), Tachia Quintanar, fibre castillane pour Blas de Otero, Gabriel Celeya, Ángela Figuera, Blanca Sarasūa, Juana de Ibarbourou (poètes majoritairement basques ayant écrit en castillan)… et Pere Figueres, chants catalans des Ocells, oiseaux, de Jordi Pere Cerda (chant, guitares, badurria). La poésie aime les mots qu’elle fait éclore miraculeusement ; le choc de ces trois langues, voisines géographiquement, promet de fortes rencontres…

-2

Communiqué presse Maison Basque de Paris pour magmozaik.

Pour plus d’infos, voir notre article: www.magmozaik.com/la-maison-basque-de-paris-bouge-bien/

 

This Post Has Been Viewed 142 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑