Actualités

Published on août 15th, 2015 | by MagMozaik

0

La gastronomie? Plus qu’un art…Une culture !

Bizi Ona, vous ne connaissez pas encore mais si l’on vous dit Slow Food, vous imaginez bien à quel niveau de qualité de produits, de cuisine et de convivialité nous nous situons d’emblée! En ce vendredi soir, la pena Ttipi Ttapa accueillait une soirée où le talent des virtuoses des fourneaux, de la découpe de jambon ou de la plancha n’avaient d’égales que la verve savoureuse des hôtes, la somptuosité des mets proposés et la couleur chatoyante des vins de Corbières conviés en ce festin donné en l’honneur du “bien manger” et du “bien vivre”, non sans une once d’impertinence courtoise!

 

La slow food en vedette ...bayonnaise

– En avant première des Remparts Gourmands de ce week end du 15 août, Alain Darroze, maître d”oeuvre de l’opération et électron libre de notre gastronomie locale impertinente, turbulente et succulente, nous conviait à découvrir sa nouvelle pena itinérante Slow Food, Bizi Ona, accompagné de ses complices de toujours, dont Bixente Marichular dont le verbe haut et fin sont à la mesure de son talent de pâtissier. Une cinquantaine de personnes liées par le vrai plaisir de déguster ensemble des plats raffinés et authentiques, aux saveurs incomparables et naturelles se retrouvaient en cette soirée de simple partage de valeurs essentielles, autour de produits sains divinement orchestrés. En préambule, Gil Galasso, Meilleur Ouvrier de France section maître d’hôtel, nous invitaient à la découpe du Stradivarius des jambons de Bayonne (Montauzer, de Guiche) dont il regrettait qu’il ne soit plus aujourd’hui traité au couteau, à l’ancienne, mais tranché mécaniquement. Cerise sur le gâteau, à lui l’honneur de nous improviser, au coeur d’un merveilleux melon de Jérôme Durquet (Meilleur Ouvrier de France primeur à l’Orangeraie d’anglet), un cygne gracieux aux fines saveurs subtiles et sucrées à point. Un délice accompagné d’un vin blanc de Corbières des vignobles Foncalieu.

– Place ensuite aux agapes entre rires, fortes palabres enjouées et dégustations de vins rouges et rosés du même domaine, dont les robes s’accordaient à merveille aux délicats fumets des plats servis. jambon et melon puis thon de St Jean de luz juste saisi en piperade cuite à la plancha, fromage, gâteau basque made in Sare et café servi par un Alain Darroze virevoltant entre cuisine et tablées, où enchanter les convives de sa tendresse courtoise et de son élégance impertinente. Nous mêmes nous retrouvions attablés avec Bixente Marichular, autre phénomène aux joutes oratoires jubilatoires qui, de temps à autres, se piquait d’être le monsieur loyal de la soirée en présentant les vignerons présents ou bataillant avec une ironie de bon aloi avec les quelques biarrots de l’assemblée! Second round de Bizi Ona prévu le 19 septembre à Saint Jean de Luz mais nous en reparlerons!

Une troisième mi temps précieuse

Le temps de voir partir tous les convives et voilà que nous nous retrouvons autour d’un cercle très fermé d’amis pour une dernière mi temps d’anthologie! La pianiste Maria Luisa Macellaro De Franca nous rejoint, accompagné de son harpiste et de Raymond Chabaud, organisateur du cycle orginal des Musiques Bayonnaises, tout juste sortis de leur concert à la salle Lauga en hommage à Delphin Alard, violoniste virtuose du Second Empire. Omelette, thon, fromage, gâteau basque et vins émaillent les envolées verbales et les anecdotes truculentes racontées par un Alain Darroze décidément bien inspiré et qui nous régale de ses chasses à l’alouette qu’il nous semble revivre en un instant magique! A l’autre bout de la table, tandis que se refait le monde en mode émotion, la fillette de Maria s’endort dans les bras de son père, sans doute emportée sur les cordes mélodieuses de harpe ou les fines trilles de piano de sa mère, indifférente au tumulte bon enfant du petit groupe tardif. Et puis, comme à regret, tour le monde se sépare en prévision du week end qui s’annonce chargé pour tous. Alain se chargera, foi de Darroze, de fermer la pena, toute embuée d’une féérie nocturne qu’il faisait bon de vivre…

www.biziona.fr

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 67 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Rejoignez-nous sur Facebook

  • Catalogue art/culture

  • L’annuaire Mozaik 2017

    L’annuaire Mozaik 2017
  • Panier