Escapades

Published on septembre 20th, 2016 | by MagMozaik

0

La Corniche, dernière niche?

S’il est un lieu quasi sauvage, exempt de toute atteinte intrusive, notamment immobilière, la Corniche est de ces petits écrins là! Le 25 septembre, en liaison avec Donostia 2016, ce petit tracé de 5km à flanc de falaise accueillera sa 11ème fête en de bien jolis métissages culturels, artistiques et éco-responsables de transfrontalité. L’occasion de tisser, du Domaine d’Abbadia, haut lieu d’accueil d’artistes en résidence, à Ciboure, une fine mosaïque d’animations plurielles jalonnée de rendez-vous environnementaux, pédagogiques, ludiques, sportifs, gourmands et culturels sur trame piétonnière. Ambition de cette fête annuelle? Sensibiliser le public à l’urgence de préserver cette formidable richesse patrimoniale naturelle désormais ultra protégée en dispositifs drastiques.

La transfrontalité au coeur de la Corniche

On le sait, l’Agglomération Sud Pays Basque, incarne depuis longtemps avec détermination et force tous les enjeux majeurs de coopérations transfrontalières, inscrites au coeur de son histoire et de son dynamisme actuel, dont le devenir passe par une fine couture pyrénéenne entre le sud et le nord de notre territoire. En cette délicate lanière entre terres d’élevage traditionnel et océan, se déploie à 360 degrés un panorama grandiose, symbole de transfrontalité, balayé d’écumes et de vents, émaillé de falaises déchiquetées et investis par de nombreux navires dont ces fameux “brokoas”, fers de lance du patrimoine maritime de notre littoral corsaire, impétueux sur cette zone précise! Mais au delà, c’est tout un programme de culture transfrontalière et d’échanges, scellé entre le département et Donostia 2016 en janvier dernier. Un prélude à des collaborations à long terme dans les années à venir, qui a su intégrer de nombreux acteurs de la vie culturelle, patrimoniale et artistique de part et d’autre de la Bidassoa et que ponctuent des événements récurrents telle cette fête de la Corniche.

Une frange littorale dédiée, en cette année de capitalité culturelle, aux artistes de Saint Sébastien et à tous les organismes ou associations qui travaillent à l’impérieuse nécessité de préserver cet espace rare. Un pan intact de nature entre embruns et prairies qui ourlent les falaises insolentes, juste fracturé avec délicatesse et respect par ce ruban de bitume que peu, désormais, empruntent, sans autre raison que celle d’admirer, en un tourbillon d’émotions et d’ivresses iodées, ce grandiose décor sauvage. Par souci de rapidité, nombreux sont les automobilistes, dont nous sommes hélas souvent, à circuler sur les axes rapides, délaissant à tort les chemins tortueux, et à oublier combien cette pépite de roches, de vagues et de landes mélées mérite le détour! Raison de plus pour se poser là, le 25 septembre, juste pour nous rappeler combien fragile et précieuse est cette parenthèse flamboyante entre autoroutes et crépitements de la vie quotidienne.

Une fête de conscience citoyenne

A la barre? De nombreux partenaires du département – les communes de Ciboure, Hendaye et Urrugne, l’agglomération Sud Pays Basque, l’Académie des Sciences, le CPIE Littoral basque, Surfrider Fundation Europe, le Conservatoire du Littoral et le Consorcio Bidasoa Txingudi-, la Fondation Donostia 2016 et de nombreuses associations ou structures ainsi que des artistes qui animent avec passion cette journée et vivent au quotidien cet écrin naturel comme une source de vitalité, d’inspiration ou de bien être environnemental et sportif. Au total, sur 6 km, 50 animations artistiques, ludiques et scientifiques s’organisent dans une optique de responsabilisation citoyenne quant au devenir d’espaces naturels privilégiés.

Un programme intensif qui propose un éventail riche, dense et heuristique de regards portés sur des réalités à comprendre ou des imaginaires d’artistes. Ateliers, spectacles, expositions se succèdent en une multitude de lieux à destination de publics intergénérationnels. Difficile ici d’énumérer autant d’activités à n’en plus savoir où donner de la tête! Pour toutes infos, rendez- vous sur http://www.le64.fr/actualites/fete-de-la-corniche-2016.html mais vous pouvez aussi consulter les portails des villes d’Urrugne, Ciboure ou Hendaye.

Sachez seulement qu’aucun mode de transport ne sera toléré, pas même les vélos!! Seule exception: Les calèches mises à disposition des personnes à mobilité réduite. N’oubliez pas, pour mieux encore savourer cette journée, de prévoir de pique-niquer en amenant de bons et succulents produits d’exception, tels que sait en recéler cette zone de bon savoir-vivre!

Catherine CLERC, magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 117 Times

Tags: , , , , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑