Actualités

Published on février 27th, 2015 | by MagMozaik

0

Institut Culturel Basque: De nouveaux enjeux territoriaux

A l’heure où se profilent d’importantes réformes des structures territoriales à l’échelle du département, à l’horizon 2020, où se rédéfinissent, évoluent et s’enrichissent,  en conséquence, les compétences et leur probable transfert vers des cadres administratifs géographiques nouveaux, notamment  les intercommunalités, au moment même où les collectivités territoriales subissent de plein fouet les suppressions ou restrictions de budgets alloués par l’Etat dont les secteurs culturels et artistiques font les frais les premiers, l’Institut Culturel Basque présentait aujourd’hui les grands axes de sa politique culturelle pour 2015. 5 axes qui intensifient  les orientations initiées depuis quelques années. L’occasion de se développer sur et hors territoire, de renforcer les partenariats avec les institutions et les acteurs de la vie culturelle et d’ancrer, sur le long terme, les dispositifs de diffusion de la culture basque, sous toutes ses formes déclinables, à travers la transfrontalité et la transrégionalité en France.

eke-h-k

Une année charnière et de transition

Pantxoa Etxegoin dirige l’Institut depuis 1995. Alors que cette institution, utile, ô combien nécessaire, et de plus en plus impliquée dans les politiques culturelles locales, souffle ses 25 bougies, une nouvelle page de son histoire s’écrit aujourd’hui dans un contexte structurel et géographique en pleine mutation.

– On ne connait que trop les incertitudes qui planent sur la survie-et sous quelles formes?- de l’entité départementale. Cette problématique majeure s’inscrit au coeur des débats de l’actuelle campagne électorale de mars. Comment évoluera le Conseil général? Quelles attributions gardera-t-il et dans quels cas? Le renforcement des intercommunalités (10 en Pays basque Nord) sera un élément décisif en terme de transfert de compétences jusque là départementales vers de nouveaux groupements urbains ou des institutions. Ce bouleversement des politiques culturelles publiques induit, de fait, l’intervention et l’expertise de plus en plus importante d’organismes comme l’ICB. Mais au delà, la reflexion sur les identités culturelles prend toute sa pertinence avec la fusion des régions! Dès lors que l’Aquitaine, le Limousin et le Poitou, aux cultures, langages, histoires si différents,  s’agrègent en une seule entité, comment repenser la “basqu’attitude”? Et quelle appellation donner à cette “chose” géographique pour le moins artificielle?


o-REFORME-TERRITORIALE-570

– Un autre enjeu de taille, et non le moindre, se superpose à la réorganisation structurelle du pays. Qu’adviendra-t-il de la nouvelle gouvernance du Pays Basque? Débat sensible ouvert par le Conseil des Elus, sur la base des propositions de l’Etat, à travers une expertise co-animée avec toutes les Communautés de Communes et d’Agglomérations du territoire.

– Enfin, comment oublier la signature, cette année, du nouveau contrat territorial? Il se précise en ce moment et fera l’objet de discussions avec les différents partenaires institutionnels impliqués. L’ICB, à travers son pôle Politiques Publiques, jouera sans nul doute un rôle prépondérant quant à définir le mode de gouvernance le plus pertinent, en terme de culture, pour notre territoire.

Cinq axes d’action décisifs

– L’expertise et le conseil

Une réflexion est actuellement menée avec le Syndicat Intercommunal pour le Soutien à la Culture Basque qui définira comment l’ICB peut intervenir dans les nouveaux dispositifs de gouvernance basque. Quelles compétences se verront ainsi attribuer les intercommunalités? tel est l’objet de cette pré-étude déjà bien avancée. Les actions d’expertise et de conseil concernent également le Conseil Général pour lequel l’ICB intervient, par une convention spécifique, afin de mieux intégrer la culture basque en des domaines qui se focaliseront cette année sur la lecture publique, la danse, l’éducation artistique et culturelle, la promotion du patrimoine et la diffusion des oeuvres cinématographiques en basque.

– Obtention du label “Ethnopôles”.

Ce label national, délivré par l’Etat, permet à certaines structures locales de travailler à partir de sources ethnographiques sur la valorisation du patrimoine et de la culture. En l’occurrence, l’ICB se focalise sur la collecte de témoignages oraux, sous la maîtrise d’oeuvre du Conseil Général. Plus de 300 personnes enregistrées vont ainsi transmettre  notre patrimoine culturel sur de multiples sujets. Un travail de mémoire valorisé par l’outil numérique qui permettra, à tout instant, de consulter des bribes de culture, de renforcer les actions autour du patrimoine, d’accentuer la visibilité de l’ICB et de jeter quelques passerelles vers des centres de recherche ou des universités. Exemple symbolique: Le Musée Basque de Bayonne, à travers une multitude d’objets anciens du quotidien se fera l’écho de ces témoignages sonores recueillis. Une transversalité telle qu’on les apprécie!

13821978

– Intégrer la culture basque dans l’éducation artistique et culturelle.

La réforme des temps scolaires a généré de forts besoins d’autant que se multiplient les classes en enseignement bilingue. Nombreuses sont les associations sollicitées pour animer des ateliers dans un cadre scolaire ou périscolaire. Or, d’une part, la plupart d’entre elles restent sur la réserve dans l’attente de réels moyens financiers leur permettant d’intervenir et, d’autre part, bien des acteurs culturels prêts à s’investir ne disposent pas de la compétence requise pour adapter leurs offres d’ activités en langue basque. C’est à ce stade là que l’ICB peur apporter son aide. Grâce à lui, tous les acteurs culturels bascophones susceptibles de proposer des ateliers en milieu scolaire ont été recensés et de nombreuses formations sont mises à la disposition de tous les intervenants soucieux de s’adapter aux enseignements basques ou bilingues. Mais l’action de l’ICB va bien au delà. Avec un focus cette année mis sur la danse basque, des parcours de sensibilisation à ses diverses pratiques s’instaurent, avec, en contrepoint, le développement, au Conservatoire Maurice Ravel, de formations en ce sens. Enfin, les enseignants qui le souhaitent bénéficient de formations pour mieux intégrer la culture basque dans leurs cours, toutes disciplines confondues, en partenariat avec le Conseil général, l’Education Nationale ou le DLA. Ces cycles spécialisés se déroulent sur Ustaritz.

ikastola-geurea

-Une forte implication dans le numérique comme levier de développement et de diffusion de la cultiure basque.

Et quoi de plus fort, en ce domaine, que d’imaginer, à partir du 10 septembre 2015 sur Biarritz, une exposition multimedia sur le thème de la danse basque, avec développement d’un site offrant de multiples lectures possibles de cet art, adaptées aux différents types de publics? Ainsi est née cette offre numérique majeure en co production avec la diputacion de Guipuzcoa. mais l’ambition se prolonge bien au delà de cette date importante. A l’horizon 2017 ou 2018,  l’ICB compte bien perfectionner son portail web et l’élargir pour y intégrer des offres de services, notamment en termes d’économie, d’éducation ou de recherche.

multimedia2_gr

– L’accompagnement de projets structurants ou en phases de fragilité

Objectif fixé? Elargir, autant que faire ce peut, les aires de diffusion de la culture basque. Une aide financière et technique permettra ainsi à de nombreux projets nécessitant une forte structuration de se concrétiser selon différents axes d’intervention. Ainsi, les spectacles jeunes publics en langue basque bénéficieront d’aides à la formation linguistique de comédiens et professionnels. De même le soutien à la diffusion de films en basque se poursuivra. La mise en réseau des programmateurs de films et pièces de théâtre s’intensifie d’ailleurs sur l’ensemble du territoire et sur la région de Bordeaux où s’organise des résidences d’artistes. Enfin les relations transfrontalières, notamment avec Saint Sébastien, se renforcent. Mais plus précisément et concrètement l’ICB apporte son soutien à d’innombrables projets conventionnés. 79 associations sont ainsi accompagnées.

Bien des perspectives audacieuses se dessinent donc pour cette institution dont on espère qu’elle prendra désormais tout son véritable sens et son importance comme vecteur essentiel de la culture basque sur notre territoire… et ailleurs!

www.eke.eus/fr

Voir aussi le résumé de cet article en basque

http://www.magmozaik.com/2015eko-ekeren-kultura-egitasmoaren-ardatz-nagusiak/

Catherine CLERC,magmozaik64200@gmail.com

This Post Has Been Viewed 153 Times


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑